En finir avec le mythe

Découvrez comment VMware satisfait à toutes les exigences de virtualisation de vos datacenters pour un coût total de possession moins élevé que nos concurrents. Certains fournisseurs affirment que VMware est cinq à seize fois plus cher que leurs solutions. Cependant, ils fondent ces arguments uniquement sur les coûts de licence initiaux (un indicateur inexact) et ne prennent pas en compte la densité de machines virtuelles et les économies de coûts d’exploitation.

Une analyse précise du coût total de possession de la virtualisation doit intégrer les aspects suivants :

  • Optimisation de la densité de machines virtuelles par serveur physique.
  • Réduction des coûts d’exploitation.

Optimisation de la densité de machines virtuelles par serveur physique

Points forts

Le coût par application est une mesure très précise lorsqu’il s’agit de comparer les coûts de différentes offres de virtualisation. Utilisez l’outil de calcul du coût par application de VMware afin de déterminer le coût par application de votre déploiement.

Calculer vos économies

Avant la virtualisation, les systèmes informatiques exécutaient une application par serveur physique. Le coût par serveur permettait alors de comparer rapidement les coûts. Il s’agissait d’une relation un-à-un.

Une fois virtualisées, de nombreuses applications (chacune sur une machine virtuelle) s’exécutent sur chacun des serveurs physiques. Il s’agit à présent d’une relation de plusieurs-à-un. Les comparaisons des coûts par serveur n’ont donc plus aucun intérêt. Le coût par application est une mesure beaucoup plus précise. Grâce à elle, vous déterminez le coût de l’exécution d’un ensemble d’applications nécessaire à la gestion des activités de l’entreprise. Illustrons ces propos par une analogie. Cela revient à se demander : « Qu’est-ce qui est le plus économique : une berline 4 portes ou un bus de 50 places ? ». La berline a un coût de départ moins élevé, mais si vous devez faire voyager une équipe de foot, le bus est sans conteste la solution la plus économique ! Le coût par voyageur est beaucoup moins élevé, car le bus peut contenir plus de voyageurs. La densité de voyageurs par véhicule est donc plus élevée. La densité entre en compte dans une relation de plusieurs-à-un.

VMware a investi dans des technologies permettant d’atteindre une densité de machines virtuelles plus élevée sur ESX.

  • Surallocation de mémoire : utilisation plus efficace de la RAM physique via la combinaison de trois technologies intervenant à différents niveaux : partage de pages, récupération de mémoire inutilisée et compression de mémoire. La surallocation de mémoire offre des avantages dans le cadre d’une utilisation en continu ou limitée aux périodes de forte activité.
  • DRS et pools de ressources : l’équilibrage de charge dynamique des machines virtuelles au sein d’un cluster permet aux applications d’obtenir les ressources nécessaires en temps utile. Il s’agit d’un filet de sécurité permettant aux administrateurs d’exécuter des serveurs individuels à des taux d’utilisation plus élevés, tout en respectant les contrats de niveau de service.
  • Planificateur hautes performances en série : capacité de prendre en compte les besoins des machines virtuelles (CPU et E/S) en leur allouant dynamiquement davantage de ressources et des tranches de temps de processeur plus importantes.
  • Modèle de pilote direct : vSphere atteint un débit d’E/S très élevé et gère les E/S pour un plus grand nombre de machines virtuelles demandant simultanément des ressources matérielles.
  • Pools de ressources logiques : possibilité de diviser des clusters d’hôtes en pools de ressources CPU, mémoire, réseau et stockage, et d’affecter des pools à différentes entités pour permettre à ces dernières de gérer leurs ressources de façon indépendante sans matériel dédié superflu.

Aucune autre plate-forme de virtualisation n’atteint la haute densité de machines virtuelles de VMware vSphere et ne parvient à homogénéiser les performances élevées des applications sur l’ensemble des machines virtuelles en cours d’exécution. La densité des machines virtuelles par hôte se répercute directement sur le coût par application. Cette densité par hôte correspond au nombre de machines virtuelles s’exécutant simultanément sur un serveur physique.

Comme le montre l’exemple ci-dessous, la solution VMware virtualise 200 applications pour un coût par application très faible.

VMWARE VSPHERE ENTERPRISE PLUS VMWARE VSPHERE ENTERPRISE VMWARE VSPHERE STANDARD WINDOWS SERVER, SYSTEM CENTER 2012 CITRIX XENSERVER 6 ENTERPRISE
Nombre d’applications virtualisées 200 200 200 200 200
Nombre de VM par hôte 29 29 29 24 24
Nombre d’hôtes à double socket 7 7 7 9 9
Coûts d’infrastructure 256 971 $ 256 971 $ 256 971 $ 328 575 $ 300 671 $
Coûts des logiciels 147 220 $ 134 504 $ 97 872 $ 104 418 $ 122 176 $
Coût total 404 191 $ 391 475 $ 354 843 $ 432 992 $ 422 847 $
Coût par application 2 021 $ 1 957 $ 1 774 $ 2 165 $ 2 114 $

La possibilité d’exécuter vos applications sur un nombre moins important de serveurs physiques agit directement sur vos résultats financiers en raison de la réduction des coûts liés au matériel, aux logiciels, à l’alimentation, au refroidissement et à l’espace occupé par les datacenters.

Ne vous laissez pas abuser par les déclarations marketing d’autres fournisseurs de solutions de virtualisation affirmant que leurs solutions de virtualisation sont « gratuites » et moins chères que VMware. Ces affirmations se fondent sur un seul facteur : la comparaison du prix des licences. De telles comparaisons sont simplistes et trompeuses. Effectuez la comparaison de vos propres résultats grâce à l’ outil de calcul du coût par application de VMware.