Compatibilité totale avec Microsoft

Microsoft assure officiellement le support des produits Windows Server et Server exécutés sur VMware ESX. Sont concernés Windows Server 2000 SP4, Windows Server 2003 SP2 ou ultérieur, Windows Server 2008 et les rôles spécialisés, tels que Active Directory ou File Services, fournis par le système d’exploitation. Microsoft Exchange, SQL Server et SharePoint Server font partie des principales applications prises en charge. Microsoft met régulièrement à jour la liste complète des applications prises en charge. Les configurations VMware ESX prises en charge sont également répertoriées.

VMware ESX a été le premier hyperviseur validé dans le cadre du programme SVVP (Microsoft Server Virtualization Validation Program), permettant ainsi aux clients qui utilisent Windows Server et des applications Microsoft de profiter du support coopératif de Microsoft et VMware. Les clients peuvent désormais exécuter Exchange sur VMware avec la certitude de recevoir l’assistance dont ils ont besoin.

Microsoft adopte une gestion des licences favorable à vMotion

Les licences Microsoft ont été modifiées récemment pour permettre aux clients de réaffecter des licences entre différents serveurs physiques aussi souvent que nécessaire. Jusqu’alors, les licences ne pouvaient être réattribuées qu’une fois tous les 90 jours, ce qui limitait les avantages de vMotion. La flexibilité apportée par ce nouveau système favorise une utilisation plus efficace de vMotion pour Windows Server et d’autres applications majeures, telles qu’Exchange, SQL Server et SharePoint Server.

Configurations non validées par le programme SVVP

Que se passe-t-il si vous exécutez une configuration de produits VMware ESX et Microsoft non validée par le programme SVVP ? Nos clients nous indiquent régulièrement qu’ils continuent à bénéficier du support Microsoft. Les options de support varient toutefois selon la manière dont les produits VMware et Microsoft ont été achetés.

Les scénarios suivants sont les plus fréquents :

Scénario 1 : les logiciels VMware ont été achetés initialement auprès d’un fabricant OEM de serveurs

Les revendeurs de serveurs (Dell, Fujitsu, Fujitsu-Siemens, HP, IBM, Unisys, etc.) proposent un support complet pour les logiciels Microsoft exécutés sur leurs serveurs et pour les logiciels VMware si ces derniers ont été achetés avec le matériel serveur et sont couverts par un contrat de support en cours de validité conclu avec le revendeur de serveurs. Les clients bénéficient ainsi d’une assistance centralisée par le revendeur de serveurs en cas de problème. Pour plus d’informations, voir Support des logiciels Microsoft sur les machines virtuelles VMware.

Scénario 2 : les logiciels VMware ont été directement achetés auprès de VMware ou d’un revendeur VMware agréé et le client dispose d’un contrat de support Microsoft de niveau Premier en cours de validité

Microsoft s’engage à fournir des efforts raisonnables d’un point de vue commercial pour assurer le support de ses produits exécutés sur des machines virtuelles VMware. Nos clients nous indiquent régulièrement que Microsoft agit de manière efficace et appropriée pour assurer le fonctionnement de leurs opérations comme prévu. Une certaine confusion peut régner pour le personnel de Microsoft et ses représentants concernant l’étendue du support pouvant être fourni. Dans certains cas, les clients peuvent estimer que ces « efforts raisonnables d’un point de vue commercial » ne sont pas à la hauteur de leurs attentes. En général, Microsoft offre à ses clients les plus importants un support d’excellente qualité pour leurs produits exécutés sur VMware. Conformément à la politique de Microsoft, une fois tous ces recours utilisés, les spécialistes du support Microsoft peuvent demander aux clients de reproduire le problème sur une machine physique pour poursuivre l’analyse. Pour plus d’informations, reportez-vous à l’article 897615 de la base de connaissances de Microsoft.

Scénario 3 : les logiciels VMware ont été achetés directement auprès de VMware ou d’un revendeur VMware agréé et le client ne dispose pas d’un contrat de support Microsoft de niveau Premier

Le niveau de support offert à ces clients par Microsoft peut être plus restreint. Avant de fournir un service de support, les techniciens Microsoft peuvent demander aux clients de reproduire le problème sur une machine physique conformément à l’article 897615 de la base de connaissances de Microsoft.