Consolidez SQL sur vSphere

La méthode traditionnelle de consolidation des bases de données suppose d’effectuer de fastidieuses migrations d’applications et de contrôler rigoureusement les versions et la compatibilité des applications.

La virtualisation de Microsoft SQL Server sur VMware vSphere permet de consolider les bases de données et d’optimiser les ressources informatiques, et de préserver la flexibilité des applications en isolant chaque base de données sur sa propre machine virtuelle. Vous pouvez ainsi migrer des instances SQL Server dans leur état actuel sans avoir à effectuer des migrations d’applications coûteuses et peu fiables. Nous et nos partenaires avons démontré la capacité de vSphere à exécuter les charges de travail SQL Server les plus exigeantes avec des bases de données haute performance. Pour les petites bases de données départementales, vSphere combine des taux élevés de consolidation avec des fonctions avancées d’ordonnancement des ressources.

Décupler le taux de consolidation sur les grands serveurs multicœurs

Bien que les grands serveurs multicœurs soient devenus la norme, la plupart des instances SQL n’ont pas besoin de 8 cœurs. Avec vSphere, les petites bases de données SQL peuvent être facilement consolidées pour exploiter tout le potentiel des grands serveurs et atteindre des taux de consolidation au moins dix fois supérieurs.

Minimiser l’impact sur les applications

Préservez vos configurations SQL Server existantes lorsque vous consolidez SQL Server avec vSphere en effectuant une simple migration Physical-to-Virtual (P2V). ll n’est pas nécessaire de modifier le système d’exploitation ou les versions SQL Server, de faire migrer des applications, ni de changer l’adresse IP et le nom de serveur.

Consolider les licences SQL Server

Réalisez des économies considérables sur vos licences logicielles Une fois que vous avez acquis une licence pour tous les processeurs physiques d’un hôte, vous pouvez déployer un nombre illimité de machines virtuelles SQL (en fonction de l’édition SQL sous licence), ce qui permet de consolider les licences sur un nombre restreint de processeurs physiques.