Éléments d’architecture de « software-defined storage » :

Plan virtuel de données :
il s’agit d’une nouvelle couche de persistance des données dans laquelle les conteneurs de stockage sont alignés avec les conteneurs d’application. Tout comme pour le calcul, cette abstraction est indépendante de l’ensemble physique sous-jacent et de sa représentation.

Plan de contrôle géré par des règles :
cette nouvelle couche de gestion offre des possibilités d’orchestration et d’automatisation communes pour la composition de services, le placement, l’optimisation en continu et la gestion du changement. Le plan de contrôle géré par des règles interprète les besoins en matière de stockage des applications individuelles indiquées dans les règles associées à chaque machine virtuelle. Il établit le service de stockage en plaçant la machine virtuelle sur le niveau de stockage adéquat et en établissant des instances des services de données requis.

Services virtuels de données :
les services de données sont établis et appliqués en fonction de limites précises de conteneur d’application. Il est possible d’invoquer de façon dynamique et de modifier, en fonction des besoins, les combinaisons précises de services de données.

Avantages du « software-defined storage » :

  • Provisionnement plus rapide. Le provisionnement de stockage devient nettement plus simple et rapide. L’infrastructure et les services de données ne nécessitent plus de pré-configuration complexe : le service de stockage adéquat est créé de façon dynamique.
  • Contrôle dynamique et précis des niveaux de service sur des ressources hétérogènes. L’ajustement des niveaux de service pour une application est aussi simple que de modifier une règle. Le service sous-jacent s’ajuste en conséquence, de façon dynamique.
  • Fonctionnement et dépannage simplifiés. La notion de mappage en dur des rôles et des responsabilités a été éliminée et remplacée par une application et un contrôle automatiques des règles.
  • Gestion flexible des ressources. Tous les éléments sont séparables. Par exemple, le plan de données peut être remplacé sans interrompre les services de données ou le plan de contrôle.
  • Flexibilité et contrôle. Les équipes d’infrastructure peuvent définir des classes de service en indiquant les niveaux de règles aux utilisateurs finaux. Cela simplifie la conformité et la facturation.
  • Utilisation accrue des ressources. Les services composés sont plus précis et alignés sur les limites de l’application. Les services de stockage d’un conteneur d’applications bénéficient également d’un meilleur alignement et fournissent exactement ce qui est nécessaire lorsque cela est nécessaire.

Produits « software-defined storage » et « software-defined availability »

Communauté et réseaux sociaux

Blog ReThink IT
L’équipe VMware vous livre ses analyses et perspectives en matière de virtualisation, de transformation de data center et de transition vers le Cloud.
En savoir plus

Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez la conversation et suivez-nous sur @vmwaresddc
Suivre