vSphere Data Protection 5.1.20 | 14 MARS 2013

Ces notes de mise à jour contiennent les rubriques suivantes :

Avantages et fonctionnalités

Pour découvrir les avantages et fonctionnalités de ce produit, consultez les liens suivants :

Environnements compatibles

Pour plus d'informations sur les environnements compatibles, consultez le Guide de compatibilité VMware.

Mise à niveau vers vSphere Data Protection 5.1.20

Le processus de mise à niveau est documenté dans le Guide d'administration de vSphere Data Protection.

Améliorations apportées à vSphere Data Protection 5.1.20

Les améliorations suivantes ont été apportées à vSphere Data Protection 5.1.20 :

  • Dans l'interface utilisateur de vSphere Data Protection, l'onglet Configuration comprend désormais un onglet Log qui permet d'afficher les informations détaillées des fichiers log (cet onglet inclut également une option d'exportation dans un fichier).
  • Intégration au système de notification d'alarmes et d'alertes vCenter
  • Possibilité de clonage des procédures de sauvegarde
  • Nouveaux filtres dans l'onglet Restauration
  • Ajout de l'inversion de la restauration (via le menu Action)
  • Ajout d'options de post-restauration supplémentaires (par exemple, mise sous tension automatique, reconnexion de carte réseau)
  • Extension possible de la capacité jusqu'à 8 To par appliance
  • Prise en charge de l'extension des datastores existants
  • Prise en charge des sauvegardes en mode invité pour les serveurs Microsoft SQL
  • Prise en charge des sauvegardes en mode invité pour les serveurs Microsoft Exchange

Problèmes recensés

Des tests rigoureux nous ont permis de recenser les problèmes suivants. La liste suivante concerne uniquement cette version de vSphere Data Protection.

  • En cas de défaillance d'un hôte au sein d'un cluster à haute disponibilité, la prochaine procédure de sauvegarde peut être traitée comme une sauvegarde complète et non pas comme une sauvegarde incrémentielle.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • En mode de connexion avancée FLR, le nom d'utilisateur respecte la casse.

    Utilisez la même casse que pour le nom défini par l'utilisateur dans vSphere. Ce problème a déjà été recensé et le nom d'utilisateur ne devrait pas être sensible à la casse. Ce problème sera corrigé dans une future version.

  • VDP FLR ne parvient pas à monter les disques pris en charge lorsque l'un des disques sélectionnés n'est pas pris en charge.

    Le comportement normal consiste à monter les disques pris en charge et à afficher un message d'erreur pour ceux qui ne sont pas pris en charge. Ce problème sera corrigé dans une future version.

  • Le message suivant peut s'afficher lors de la première connexion à l'appliance VDP : « Une erreur inattendue s'est produite et la cause de cette erreur n'a pas pu être déterminée. Vérifiez l'écran de configuration VDP pour résoudre ce problème ou contactez un administrateur. »

    Si vous rencontrez cette erreur, tentez de vous reconnecter. Si le problème persiste, essayez les procédures de dépannage suivantes :

    • Assurez-vous que le nom d'utilisateur et le mot de passe utilisés pour valider l'appliance VDP auprès du serveur vCenter soient corrects. Un seul compte utilisateur et un seul mot de passe sont utilisés pour la validation de VDP. Ces éléments sont configurés à l'aide de l'utilitaire de configuration de VDP. Pour plus d'informations, consultez le Guide d'administration de vSphere Data Protection.
    • Assurez-vous que les paramètres réseau (configuration de l'adresse IP et du DNS) de l'appliance VDP soient corrects. Pour plus d'informations, consultez le Guide d'administration de vSphere Data Protection.
  • La page Sélectionner les options de restauration présente un champ intitulé Chemin de l'emplacement et un champ facultatif qui permet d'effectuer la restauration vers un autre emplacement. Si l'utilisateur choisit un autre emplacement, le chemin des fichiers de la base de données cible sur le système client SQL cible reste le même que celui de la base de données source sur le système client SQL source. L'utilisateur ne peut pas spécifier un autre chemin pour les fichiers de base de données.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • L'utilisateur n'est pas averti lorsque, pour une raison quelconque, une procédure de sauvegarde est désactivée pour un client. Aucune tâche n'est générée et aucun message d'erreur ne s'affiche.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Lorsqu'un utilisateur annule et supprime une procédure de sauvegarde, le comportement à adopter consiste à mettre fin à cette procédure de sauvegarde et à ne pas la reprendre. Dans le cas des clients Microsoft Exchange, les procédures de sauvegarde supprimées reprennent et s'exécutent continuellement.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • L'appliance VDP ne valide pas correctement l'authentification, même si l'utilisateur saisit une adresse IP non valide ou incomplète, ou fournit un nom de domaine complet (FQDN) non valide. Bien que la procédure d'installation du plug-in client se termine sans message d'erreur, le client ne s'active pas.

    Réinstallez le logiciel client en utilisant une adresse IP, un nom d'hôte ou un nom de domaine complet valide. La pratique standard consiste à saisir les informations d'identification valides pour le serveur VDP Advanced selon la méthode habituelle. Après avoir réinstallé le logiciel client, envoyez une commande ping à l' appliance.

  • Les procédures de sauvegarde d'image planifiées ne se déclenchent pas au début de la fenêtre de sauvegarde lorsque le fuseau horaire a été modifié. Après modification du fuseau horaire, la sauvegarde planifiée est retardée d'une heure.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • SQL Server n'autorise pas les sauvegardes différentielles et incrémentielles sur la base de données Master. Si l'utilisateur sauvegarde cette base de données et sélectionne une sauvegarde différentielle ou incrémentielle, VDP Advanced la convertit automatiquement en sauvegarde complète.

    Sur les serveurs SQL, exécutez une sauvegarde complète lorsque vous sauvegardez la base de données Master.

  • Le nom de l'appliance vSphere Data Protection Advanced ne s'affiche pas systématiquement dans l'interface utilisateur. Par exemple, les pages de configuration de VDP font toujours référence au produit vSphere Data Protection.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Dans le cas des procédures de sauvegarde effectuées sur les clients Microsoft Exchange 2010, les sources de détails des procédures de sauvegarde affichent les bases de données démontées, mais lorsque l'utilisateur modifie le client, ces bases de données démontées ne renvoient pas d'informations.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Lorsque l'Assistant de sauvegarde est utilisé pour des clients SQL, les sauvegardes ne s'exécutent pas au niveau de l'instance locale mais au niveau de la base de données. Bien que la sauvegarde de cette base de données se termine correctement, les prochaines sauvegardes de base de données échoueront. L'utilisateur peut ne pas remarquer l'échec de la nouvelle tentative de sauvegarde avant de tenter de la restaurer.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Le détail des options d'application sélectionnées ne s'affiche pas dans la page Prêt à terminer de l'Assistant de sauvegarde. Ces détails donneraient à l'utilisateur la possibilité de confirmer que les options sélectionnées sont correctement configurées.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Lorsqu'une procédure de sauvegarde a été supprimée et que l'utilisateur tente de vérifier cette suppression via l'Assistant de modification des procédures de sauvegarde, rien n'indique que cette base de données n'existe plus pour le client SQL sélectionné.

    Ce problème a déjà été recensé et sera corrigé dans une future version.

  • Lorsqu'une appliance VDP Advanced est déployée sur un hôte ESX équipé de vSphere version 4.1 (mise à jour 1, 2 ou 3), l'interface utilisateur d'extension de la capacité génère un message d'erreur et le client Web vSphere se bloque.

    Ce problème a déjà été recensé. Pour le contourner, vous pouvez déployer l'appliance VDP Advanced sur les autres versions vSphere prises en charge. Consultez la section relative à la configuration logicielle requise dans le Guide d'administration de vSphere Data Protection.

  • Lorsque l'utilisateur clique sur l'option de regroupement des fichiers log dans l'interface utilisateur VDR-Configure, le log d'activité du client ne signale aucune activité, y compris lorsque des opérations de sauvegarde et restauration échouent.

    Ce problème ne peut pas toujours être reproduit mais, s'il survient, redémarrez le serveur Apache Tomcat à l'aide de la commande emwebapp.sh --restart.

  • VDP utilise HTTP pour accéder au contenu vmx et nvram. Si l'accès au datastore via HTTP est désactivé dans le fichier vpxd.cfg du serveur vCenter, la sauvegarde VDP échoue et le message « Erreurs diverses » s'affiche.

    Pour que les sauvegardes VDP fonctionnent, l'utilisateur doit activer l'accès HTTP du datastore dans le fichier vpxd.cfg du serveur vCenter.