vSphere Data Protection 5.5.6 (Update 1) | 11 mars 2014

Ces notes de mise à jour contiennent les rubriques suivantes :

Fonctionnalités et avantages

Pour en savoir plus sur les avantages et les caractéristiques de ce produit, cliquez sur ​​l'un des liens suivants :

Environnements pris en charge

Pour plus d'informations sur les environnements pris en charge, consultez la Matrice d'interopérabilité VMware.

Problèmes connus

Les problèmes connus suivants ont été découverts grâce aux tests rigoureux. Les problèmes répertoriés ci-dessous concernent uniquement cette version de vSphere Data Protection.

Problème lié à VMware

  • La suppression d'un snapshot échoue même si la tâche « Créer un snapshot » a renvoyé un snapshot valide.

    Les sauvegardes peuvent parfois échouer avec l'erreur « Échec de suppression du snapshot ». Cet incident est dû à un défaut de VMware lorsque la suppression du snapshot est refusée par vCenter Server, même si la création du snapshot a réussi.

    Solution : Supprimez manuellement le snapshot de la machine virtuelle à l'aide du Gestionnaire de snapshots, puis soumettez de nouveau le travail de sauvegarde.

  • Lors de l'annulation d'un travail de sauvegarde, les disques restent connectés au dispositif virtuel VDP et les snapshots ne sont pas supprimés.

    Si une demande d'annulation d'une sauvegarde en cours d'exécution est reçue et que le proxy ne peut pas terminer l'opération dans les deux minutes qui suivent, l'agent tue le proxy (conformément à la conception), ce qui peut laisser des snapshots sur la machine virtuelle et maintenir la connexion de disques raccordés à chaud au dispositif VDP.

    Ce problème de proxy est connu et sera corrigé dans une version ultérieure.

Problème lié à vCenter

  • L'annulation d'une restauration manuelle dans une machine virtuelle existante provoque sur celle-ci l'affichage du message « Consolidation nécessaire ».

    La consolidation du disque de machine virtuelle est la cause première de l'échec et elle provoquera l'échec d'autres sauvegardes. Un nettoyage s'impose pour les opérations de restauration annulées.

    Solution : Dans vCenter, sélectionnez la machine virtuelle existante, cliquez dessus avec le bouton droit, puis sélectionnez Snapshot > Consolider. Notez qu'il est possible de créer une alarme vCenter Server pour avertir les administrateurs lorsqu'une machine virtuelle s'exécute à partir d'un snapshot. Pour plus de détails, consultez l'article 1018029 de la base de connaissances VMware.

    1. Sélectionnez la machine virtuelle existante.
    2. Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle, puis sélectionnez Snapshot > Consolider.

Problème de licence

  • Gestion des licences : la date d'expiration d'une licence VDP Advanced est toujours Aucune si l'appliance VDP Advanced est enregistrée sur un système vCenter non anglais.

    Lorsqu'une appliance VDP Advanced est enregistrée sur un système vCenter non anglais, le plug-in affiche toujours la date d'expiration « Aucune » pour les licences d'évaluation. Le problème est résolu dès que l'appliance est enregistrée sur un système vCenter anglais.

Problèmes d'interopérabilité

  • Dans un environnement VSAN, l'opération de restauration au niveau de l'image dans l'emplacement d'origine est autorisée, mais l'opération de restauration au niveau du disque dans l'emplacement d'origine est grisée après la migration de l'intégralité de la machine virtuelle vers une autre banque de données.

    Solution : Restaurez l'intégralité de la machine virtuelle avec une sauvegarde au niveau de l'image ou restaurez la sauvegarde au niveau du disque en tant que nouveau disque sur la machine virtuelle d'origine.

  • Échec d'importation de disques VDP stockés dans vsanDatastore.

    Dans un environnement VSAN, VMware crée deux dossiers dans vsanDatastore pour chaque machine virtuelle. Le premier est nommé en fonction du nom des machines virtuelles, l'autre en fonction de leur UUID. Tous les fichiers de la machine virtuelle sont enregistrés dans le dossier UUID. Dans le dossier portant le nom de la machine virtuelle, des liens symboliques pointent vers les fichiers du dossier UUID. Un problème se produit lorsqu'un utilisateur tente d'importer des disques VDP à partir d'un ancien dispositif en utilisant les liens symboliques du dossier portant le nom de la machine virtuelle.

    Solution : Avec Storage vMotion, déplacez les disques de la banque de données vSAN vers une banque de données normale.

Problème d'installation

  • Pendant l'installation de VDP, si l'utilisateur clique sur Précédent dans l'écran d'enregistrement de vCenter Server sans avoir entré de valeurs au préalable, le système ne parvient pas à s'enregistrer dans vCenter Server et l'installation échoue.

    Solution : Réinstallez VDP en suivant les instructions du chapitre « Installation et configuration de VDP » du Guide d'administration de vSphere Data Protection.

Problèmes liés au VMDK unique

  • Des disques au format Thick eager-zeroed existants passent au format Thick lazy-zeroed après l'expansion.

    Lors de l'extension d'un VMDK au format Thick eager-zeroed, la partie étendue est au format Thick lazy-zeroed. Si vous devez étendre votre VMDK et si ce dernier doit être au format Thick eager-zeroed, utilisez les paramètres présentés dans le blog VMware suivant :

    http://blogs.vmware.com/vsphere/2012/06/extending-an-eagerzeroedthick-disk.html

  • La restauration d'un VMDK unique à partir d'une sauvegarde d'un client retiré ou répliqué dans une machine virtuelle existante crée une nouvelle machine virtuelle sur le système vCenter Server.

    Lorsqu'un utilisateur crée et réplique une sauvegarde à partir d'un autre dispositif source dans un nouveau dispositif, il existe deux points de restauration : un premier à partir du travail de sauvegarde, l'autre résultant du client répliqué. Si la machine virtuelle est supprimée ou retirée de l'inventaire vCenter Server, un horodatage est ajouté à la sauvegarde qui a été créée antérieurement. L'utilisateur doit maintenant voir deux points de restauration : la sauvegarde d'un client répliqué et la sauvegarde du client retiré (supprimé ou retiré).

    À l'aide de l'assistant de restauration de sauvegarde, l'utilisateur sélectionne un VMDK unique à restaurer sur une machine virtuelle existante. Dès que le travail de restauration commence, plutôt que d'ajouter un nouveau disque à la machine virtuelle existante, VDP Appliance crée une nouvelle machine virtuelle dans l'inventaire vCenter. Le comportement attendu devrait être l'ajout de nouveaux disques à une machine virtuelle existante plutôt que la création d'une nouvelle machine virtuelle.

  • Comportement incorrect de VDP Advanced Appliance lorsque des disques supplémentaires sont ajoutés dans les mêmes emplacements SCSI.

    VDP Advanced Appliance initie une opération de restauration avec les mêmes ID SCSI sur la même machine virtuelle existante attribués à deux points de restauration différents. En outre, la page Résumé indique de façon erronée que deux nouveaux disques virtuels seront ajoutés. L'opération Restaurer s'exécute correctement sans informer l'utilisateur que seul le premier disque a été ajouté et que le second a simplement remplacé le premier.

Problèmes généraux de l'appliance VDP

  • Si une appliance VDP allouée dynamiquement atteint la capacité maximale de la banque de données, même après avoir libéré de l'espace sur la banque de données, des erreurs de vérification d'intégrité se produisent sur l'appliance VDP.
  • Les événements vCenter ne se génèrent pas au cours de la configuration initiale si l'utilisateur modifie le nom d'hôte ou l'adresse IP de VDP.

    Solution : Surveillez les événements de reconfiguration sur la console de l'appliance VDP.

  • Une fois la mise à niveau vers VDP 5.5.x effectuée, l'utilisateur peut voir deux plug-ins répertoriés dans le volet gauche du système vCenter.

    Lorsque l'installation de la mise à niveau réussit, deux plug-ins sont présents dans le volet gauche de vSphere Web Client. VDP version 5.1 et les versions antérieures sont gérés à l'aide du plug-in de vSphere Data Protection. VDP version 5.5 est géré à l'aide du plug-in de vSphere Data Protection 5.5.

    REMARQUE : deux plug-ins sont également présents si une appliance VDP 5.5 est installée alors qu'une version antérieure à la version 5.5 existe déjà.

    Pour supprimer le plug-in vSphere Data Protection, vous devez mettre à niveau toutes les appliances VDP vers VDP 5.5, puis utiliser le gestionnaire de plug-ins pour désactiver le plug-in VDP.

    Pour plus d'informations sur la gestion des plug-ins vCenter, reportez-vous au site Web Centre de documentation VMware vSphere.

  • Des liens sont rompus dans la page Démarrage.

    Ce problème est connu et sera corrigé dans une version ultérieure.

  • Connexion impossible à vdp-configure après le premier redémarrage.

    Dans certaines instances intermittentes, l'utilisateur ne peut pas se connecter à vdp-configure après le cycle déploiement-redémarrage. Aucune erreur ne figure dans le journal de vdr-configure. L'effacement du cache du navigateur et une tentative de connexion avec d'autres navigateurs ne résolvent pas le problème.

    Solution : À l'aide d'une connexion de console, connectez-vous au dispositif virtuel VDP et utilisez les commandes suivantes pour démarrer et arrêter manuellement les services vdp-configure :
    emwebapp.sh --restart

  • L'appliance VDP se bloque et se met hors tension lorsqu'une machine virtuelle provisionnée dynamiquement est restaurée sur une banque de données ne disposant pas d'un espace suffisant.

    L'appliance se bloque parce que le disque qui lui a été ajouté à chaud ne dispose pas d'un espace suffisant, et le placement de l'appliance sur une autre banque de données ne résoudrait pas le problème.

    Avant d'exécuter une tâche ABV ou de restauration, il est recommandé de s'assurer que la banque de données offre suffisamment d'espace libre.

  • Importer un disque : l'assistant de configuration initiale alloue toujours la configuration par défaut de 4 vCPU et de 4 Go de RAM.

    Quelle que soit la capacité importée, qui pour VDP Advanced peut être de 2 To, 4 To, 6 To ou 8 To, par défaut l'assistant alloue toujours uniquement 4 vCPU et 4 Go de RAM. L'opération d'importation réussit, l'appliance VDP Advanced est opérationnelle, ce qui risque de créer des problèmes ultérieurement en termes de sous-provisionnement de mémoire. L'assistant de configuration initiale devrait plutôt définir la valeur par défaut à la mémoire minimale en fonction de la capacité importée, comme il le fait lors de l'exécution d'une nouvelle installation de VDP Advanced.

    Réglez la quantité de mémoire allouée en fonction des informations ci-dessous. La quantité minimale de mémoire par machine virtuelle dépend de la capacité.

    • Capacité de 2 To - 6 Go de mémoire
    • Capacité de 4 To - 8 Go de mémoire
    • Capacité de 6 To - 10 Go de mémoire
    • Capacité de 8 To - 12 Go de mémoire
  • Réponse lente de l'interface utilisateur de VDP

    Au bout de quelques jours d'utilisation de l'interface utilisateur de VDP Appliance 5.5.x, les performances de l'interface utilisateur sont bien inférieures à ce qu'elles étaient lors du déploiement initial. Les opérations suivantes présentent des problèmes de performances :

    • Connexion initiale à VDP après connexion au système vCenter
    • Création d'une tâche de sauvegarde
    • Développement de la liste de serveurs Microsoft dans l'assistant de sauvegarde
    • Modification de tâches de sauvegarde existantes
    • Actualisation de l'onglet Restaurer
    • Exploration d'une sauvegarde dans l'onglet Restaurer

    En règle générale, la durée de chargement des données varie en fonction du nombre de travaux simultanés en cours d'exécution.

    Solution : Redémarrez les services Web sur VDP Appliance à l'aide de la commande suivante :

    emwebapp.sh --restart

  • Les sauvegardes, les restaurations dans l'emplacement d'origine et les restaurations dans un nouvel emplacement fonctionnent de la façon prévue sur les banques de données portant des noms chinois. Cependant, si une machine virtuelle cible se trouve sur cette banque de données en tant que nouveau disque, l'opération de restauration dans un nouvel emplacement échoue sur les banques de données portant des noms chinois.

    Ce problème de proxy d'image est connu et sera corrigé dans une version ultérieure.

  • Impossible d'accéder aux machines virtuelles de destination pour la restauration d'un disque unique lorsque plusieurs points de restauration sont sélectionnés.

    Des points de restauration sont créés pour deux machines virtuelles distinctes (par exemple, VM-1 et VM-2). Dans l'onglet Restaurer, un point de restauration VM-1 est sélectionné au niveau de l'image et un point de restauration VM-2 est sélectionné au niveau du disque. Pour le point de restauration du disque unique, les machines virtuelles ne sont pas visibles dans la hiérarchie.

  • Un changement de mot de passe sur un système vCenter Server configuré n'est pas autorisé sur VDP Appliance, même après l'expiration du mot de passe du système vCenter Server.

    L'application VDP-Configure n'autorise pas le changement de mot de passe pour le système vCenter configuré si des sauvegardes sont dans l'état En cours d'exécution sur le serveur. Si le mot de passe de l'utilisateur sur le système vCenter configuré a déjà expiré, aucune tâche n'est envoyée sur la console des tâches et les tâches ne peuvent donc pas être annulées.

    Solution : Suivez les étapes :

    1. Attendez la fin de toutes les sauvegardes et de toutes les tâches VDP Appliance, puis changez le mot de passe.
    2. Redémarrez VDP Appliance dans la fenêtre de maintenance, puis connectez-vous à l'interface utilisateur de VDP-Configure pour changer le mot de passe de vCenter.

     

  • Le nom de la stratégie de rétention n'est pas mis à jour après la modification du nom du travail de sauvegarde.

    Lors de la modification d'un travail de sauvegarde et de son nom à l'aide de l'assistant de création d'une tâche de sauvegarde, le nouveau nom est mis à jour dans l'interface utilisateur de VDP. Lors de la vérification de la mise à jour du nom de groupe, de la planification et du nom de la stratégie de rétention avec le nouveau nom, le nom de groupe et la planification sont bien mis à jour, mais le nom de la stratégie de rétention ne l'est pas.

  • Le résultat du test PAT (Performance Assessment Test) devient Jamais exécuté lorsque le nom de la banque de données est modifié.

    Dans ce scénario, l'utilisateur ouvre l'interface utilisateur de VDP-Configure, clique sur l'onglet Stockage, sélectionne une banque de données, puis clique sur la case à cocher Exécuter une analyse des performances sur la configuration du stockage. Le test d'analyse des performances s'exécute avec succès et ses résultats s'affichent correctement. En revanche, si l'utilisateur change le nom de la banque de données, les résultats de l'analyse des performances indiquent de façon erronée l'état Jamais exécuté.

  • Il est impossible de revenir dans l'assistant d'expansion du stockage.

    Si vous fermez le navigateur pendant l'exécution de l'expansion du stockage, l'application devrait autoriser l'utilisateur à revenir dans l'assistant d'expansion du stockage au cours de l'exécution de l'expansion et le ramener dans l'écran Prêt à terminer. Actuellement, l'utilisateur ne peut pas revenir dans l'assistant.

     

Problèmes de sauvegarde

  • Si un travail de sauvegarde volumineux est créé (environ 100 machines virtuelles), la création de ce travail peut prendre jusqu'à dix minutes.
  •  

  • Aucun traitement d'erreur approprié n'est assuré lors de l'exécution d'un travail planifié de sauvegarde de disque d'un VMDK qui a été migré vers une autre banque de données.

    Le travail de sauvegarde planifié d'un VMDK se termine sans erreur, mais l'erreur se produit lorsque l'emplacement de la banque de données est changé vers une autre banque de données.

  • Les travaux de sauvegarde ne s'affichent ni dans l'onglet Rapports ni dans l'onglet Sauvegarde.

    Appelez l'assistance technique.

  • Inventaire d'échelle : La création du travail de sauvegarde ne parvient pas à inclure tous les clients lors de la création d'un travail pour un grand nombre de clients de machine virtuelle.

    De façon intermittente (environ une tentative sur cinq), lorsque l'utilisateur tente de créer un travail de sauvegarde d'un conteneur auquel sont associées un grand nombre de machines virtuelles, l'appliance VDP Advanced indique que quelques clients n'ont pas pu être ajoutés au travail de sauvegarde.

    Solution : Modifiez manuellement le travail de sauvegarde pour ajouter les clients manquants.

  • Impossible de créer un nom d'utilisateur comportant plus de 20 caractères au moyen de l'outil VMware VDP Exchange Backup User Tool.

    Solution : Créez un nom d'utilisateur comportant un maximum de 20 caractères.

  • Le chargement de clients prend beaucoup de temps lors de la modification ou du clonage d'un travail de sauvegarde.

    L'action de modification ou de clonage d'un travail de sauvegarde pour un serveur SharePoint (plug-in mis à niveau) met 5 à 10 minutes pour charger des clients. En outre, un retard se produit lors du chargement de clients pour les serveurs Microsoft Exchange et SQL qui ont été créés avant une mise à niveau.

    Ce problème est connu et sera corrigé dans une version ultérieure.

Problèmes de restauration

  • Si une machine virtuelle est supprimée lors d'une opération de restauration de VDP, elle ne sera pas correctement supprimée de l'inventaire VDP. Cela provoque une erreur lors de l'édition des travaux de sauvegarde qui incluent la machine virtuelle supprimée en tant que source. En outre, si une machine virtuelle est créée sous le même nom, les tentatives d'ajout de la machine virtuelle à un travail de sauvegarde échouent.

    Solution : Il est recommandé d'éviter de supprimer des machines virtuelles pendant les opérations de restauration. Si cette erreur se produit, créez la machine virtuelle avec un nouveau nom et ajoutez-la à un nouveau travail de sauvegarde.

  • Lorsqu'une machine virtuelle de grande taille (à plusieurs disques) est restaurée sur une machine virtuelle de plus petite taille (à un seul disque), le travail de restauration s'exécute mais un seul disque est véritablement restauré. L'appliance VDP n'affiche pas cette activité avec un message d'erreur (par exemple : « disques de destination insuffisants »). Il existe donc une possibilité de perte de données si tous les disques ne sont pas restaurés et l'utilisateur n'en est pas averti car aucun événement VDP n'est généré.

    Pour effectuer la vérification de compatibilité de disques, la taille du disque sur la machine cible et celle des disques de la sauvegarde en cours de restauration doivent être connues.

  • Les disques supprimés sont ignorés lors de la restauration dans l'emplacement d'origine.

    Si la machine virtuelle cible n'a plus la même empreinte de disque que la machine virtuelle d'origine qui a été sauvegardée (si les disques ont été retirés ou supprimés de la machine virtuelle), l'exécution d'une opération « Restaurer dans l'emplacement d'origine », après sélection d'un horodatage de point de restauration dans le panneau Restaurer, fait échouer la restauration du disque manquant de la machine virtuelle sans message d'erreur.

    Solution : Restaurez le disque dans son emplacement d'origine après avoir ajouté manuellement le disque manquant à la machine virtuelle. Assurez-vous que le disque a la même taille que celle qu'il avait lors de la sauvegarde de la machine virtuelle. Si cette solution échoue, restaurez le disque dans un nouvel emplacement pour créer une nouvelle machine virtuelle. À la fin de la tâche de restauration, détachez les disques restaurés de la nouvelle machine virtuelle et attachez-les à la machine virtuelle requise en suivant les instructions de la section relative au détachement et au rattachement de stockage dans le Guide d'administration de vSphere Data Protection.

  • La restauration échoue lors d'une tentative de restauration en tant que nouvelle machine virtuelle en utilisant le nom précédent de la machine virtuelle renommée.

    Lorsque l'utilisateur crée un travail de sauvegarde pour une machine virtuelle, sélectionne le point de restauration et entre l'ancien nom de la machine virtuelle renommée dans le champ Restaurer dans le nouvel emplacement, la restauration échoue avec le message suivant : Impossible de restaurer la machine virtuelle pour le point de restauration. Le chemin de banque de données existe déjà.

  • Attacher un stockage existant à VDP : Le volet Restaurer comporte plusieurs entrées portant le même nom si l'importation est effectuée plusieurs fois pour le même système vCenter Server.

    Lorsqu'un utilisateur effectue plusieurs importations dans un même système vCenter Server, le même nom figure dans le volet Restaurer pour les deux entrées de point de restauration.

  • L'option « Définir les options de restauration » au cours d'une répétition de restauration est vide si vous n'êtes pas connecté à l'appliance VDP.

    Dans la page Définir les options de restauration de l'assistant Restaurer une sauvegarde, vous pouvez spécifier à quel endroit vous souhaitez restaurer la sauvegarde (Restaurer à l'emplacement d'origine ou Restaurer à un nouvel emplacement). Cependant, la page Définir les options de restauration est vide si vous n'êtes pas connecté à l'appliance VDP.

    Solution : Connectez-vous à l'appliance VDP pour utiliser l'assistant Restaurer une sauvegarde et ses options.

  • L'envoi de cinq à huit restaurations manuelles prend au moins 10 minutes et un client est manqué.

    L'envoi de 5, 6 et 8 restaurations manuelles prend systématiquement 10 minutes. En outre, le client Web ne parvient pas à inclure un client provenant de l'ensemble des restaurations. Par conséquent, il est impossible de collecter les taux de 8 restaurations manuelles en parallèle, étant donné que l'un des travaux n'est pas envoyé ou expire.

  • L'ID SCSI qui est déjà attribué à un périphérique est répertorié dans l'assistant de restauration. L'utilisateur est autorisé à sélectionner l'ID SCSI attribué lors de la restauration d'un disque de machine virtuelle (VMDK) individuel.

    Solution : Ne sélectionnez pas l'emplacement SCSI qui est attribué à un périphérique existant comme cible de restaurations de disques.

  • Impossible de créer des travaux de restauration de disques lorsque les numéros d'ID de contrôleur SCSI ne sont pas continus sur la machine virtuelle cible.

    Par exemple, si la machine virtuelle cible dispose des contrôleurs SCSI 0 et 3, et si l'utilisateur tente de restaurer un disque dans un emplacement vide sur le contrôleur SCSI 3, l'opération échoue et une erreur s'affiche.

    Solution : Restaurez le disque sur le contrôleur SCSI 0 ou assurez-vous que la machine virtuelle cible dispose de tous les contrôleurs SCSI, de 0 à celui que vous souhaitez restaurer (0, 1, 2, 3) (56887) ABV : les tâches de vérification planifiées se bloquent à 92 % si l'hôte devient déconnecté pendant l'opération.

    Si l'hôte de destination sur lequel la machine virtuelle est en cours de restauration devient déconnecté, la tâche de vérification planifiée se bloque à 92 %.

    Solution : Annulez manuellement la tâche et, si la tâche ne peut pas être annulée, redémarrez les services Web vCenter de l'appliance VDP à l'aide de la commande suivante :

    emwebapp.sh --restart

  • ID SCSI : la restauration d'un disque d'une machine virtuelle retirée ou répliquée sur une machine virtuelle existante crée une nouvelle machine virtuelle.

    Lorsqu'un utilisateur initialise une restauration d'ID SCSI de disques d'une machine virtuelle retirée sur une machine virtuelle existante, au lieu d'ajouter les disques à la machine virtuelle sélectionnée, la restauration crée une nouvelle machine virtuelle en y attachant tous les disques sélectionnés.

    Solution : Après l'exécution d'une restauration, attachez manuellement les disques restaurés à leur machine virtuelle d'origine (existante).

Problème de récupération au niveau des fichiers (FLR)

  • Après l'importation, la connexion FLR échoue pour les machines virtuelles ayant été sauvegardées avant l'importation.

    La récupération au niveau des fichiers (FLR) n'est pas prise en charge pour les points de restauration qui ont été importés à partir de disques VDP précédemment utilisés (tel que décrit dans la section relative à l'attachement d'un stockage existant dans le Guide d'administration de vSphere Data Protection). Cette limitation ne s'applique pas aux points de restauration qui sont créés pour les sauvegardes ultérieures effectuées après l'importation.

Problèmes de réplication

  • Le cache du client ne prend pas en charge plusieurs travaux de réplication.

    Plusieurs travaux de réplication pour un même client MS-App provoquent des erreurs au cours de l'exécution s'ils sont planifiés à la même heure.

    Solutions :

    • Assurez-vous que les heures de début des travaux de réplication sont échelonnées.
    • Ne placez pas un même client dans plusieurs travaux de réplication.

     

  • Plusieurs travaux de réplication pour différentes machines virtuelles s'exécutent en série plutôt qu'en parallèle.

    L'activité de réplication pour plusieurs machines virtuelles doit être traitée en parallèle. Le comportement séquentiel se produit uniquement lorsqu'un autre travail de réplication avec les mêmes clients est déjà en cours d'exécution. Dans ce cas, la tâche de réplication du client attend la fin du travail de réplication déjà en cours d'exécution.

  • Les sauvegardes répliquées ne peuvent pas être répliquées à nouveau.

    L'assistant de réplication ne prend pas en charge la réplication de sauvegardes ayant déjà été répliquées à partir d'un autre serveur source. Les clients ou les points de restauration ayant déjà été répliqués à partir d'un autre serveur source ne sont pas présentés comme étant disponibles dans les options Créer | Modifier | Cloner un travail de réplication de l'assistant.

  • Impossible de répliquer des sauvegardes à partir de disques importés.

    Les sauvegardes importées (c'est-à-dire les sauvegardes qui ont été créées avec une appliance précédente à partir de laquelle des disques ont été importés vers une nouvelle appliance) ne peuvent pas être répliquées. Vous pouvez uniquement répliquer des clients VM disposant d'un enregistrement de client VM actuel.

    Cette limitation de l'importation de stockage est connue et sera corrigée dans une version ultérieure.

Problèmes d'application Microsoft (MS App)

  • La durée de chargement de bases de données individuelles pour un client MS-App est plus longue que prévue.

    Après avoir appelé l'assistant de sauvegarde MS-App, l'exploration de bases de données individuelles dans la page Cibles de sauvegarde est plus longue que d'habitude sur l'appliance VDP Advanced.

  • La sélection d'un dossier pour une restauration SharePoint ne sélectionne pas tous les sous-dossiers existants dans l'arborescence de navigation.

    Lors de la sélection d'un dossier pour une restauration Microsoft SharePoint, tous les sous-dossiers existants ne s'affichent pas comme étant disponibles pour la sélection. Bien que les sous-dossiers ne s'affichent pas comme étant disponibles pour la restauration, le processus de restauration réussit pour tous les sous-dossiers contenus dans le dossier.

  • Un travail de restauration redirigée de Microsoft SharePoint échoue pour la base de données si l'adresse IP est utilisée comme un alias à la place du nom du serveur.

    Une sauvegarde dans l'emplacement d'origine avec l'option de remplacement fonctionne correctement. La sauvegarde échoue uniquement lors de l'exécution d'une restauration redirigée lorsque l'adresse IP est utilisée à la place du nom du serveur.

    Solution : Utilisez le nom du serveur lors de la création d'un alias.

  • Un travail de restauration redirigée de Microsoft SharePoint s'affiche comme ayant réussi, même lorsque la restauration de certaines bases de données échoue.

    Lors de la restauration de plusieurs bases de données ou de l'intégralité d'une batterie de serveurs SharePoint, certaines bases de données problématiques peuvent échouer. Même si certaines bases de données échouent, le travail de restauration indique que le travail a réussi. Cela peut entraîner une perte de données. La sauvegarde de la base de données échoue uniquement lors de l'exécution d'une restauration redirigée lorsque l'adresse IP est utilisée à la place du nom du serveur lors de la création d'un alias SQL.

    Solution : Utilisez le nom du serveur lors de la création d'un alias.

  • Un nombre incorrect s'affiche pour les sources périmées d'une sauvegarde de base de données d'application ayant échoué ou ayant été annulée.

    La différence entre le nombre de sources et le nombre de sources périmées est fréquente pour les sauvegardes de base de données d'application Microsoft SQL et Exchange.

  • Sur les clients Microsoft Exchange, de nombreux messages d'avertissement sont ajoutés fréquemment dans le journal avagent et saturent ce dernier.

    Le client Microsoft Exchange est laissé enregistré dans deux appliances VDP Advanced dans le système vCenter, ce qui crée le problème.

Problème de gestion de stockage

  • Les sauvegardes dans les systèmes de domaine de données échouent en raison de l'expiration du proxy d'image.

    Un indicateur détermine la valeur de délai d'attente. La valeur de délai d'attente par défaut est de 300 secondes (5 minutes). La solution consiste à définir l'indicateur sur une valeur différente de la valeur de délai d'attente par défaut, mais aucun service professionnel n'est disponible pour VDP. Contactez les services GSS (Global Support Services) VMware pour obtenir une assistance sur la modification de cette valeur.

Problèmes de vérification de sauvegarde automatique (ABV)

  • ABV : le rapport Clients ne filtre pas selon le critère « dans les dernières » 60 minutes.

    Le filtre de minutes ne fonctionne pas comme prévu. Bien que le rapport Clients n'applique pas le filtre « dans les dernières » 60 minutes, il produit un rapport portant sur la dernière heure. Ce problème existe pour les travaux de sauvegarde et les travaux de vérification de sauvegarde.

  • ABV : un travail de vérification échoue après le changement de nom de la banque de données.

    Cette erreur peut se produire si vous renommez ou déplacez la banque de données de destination en dehors de VDP.

    Solution : Modifiez le travail de vérification et sélectionnez la banque de données de destination renommée ou déplacée comme nouvelle destination. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la section sur la modification d'un travail de vérification de sauvegarde dans le Guide d'administration de vSphere Data Protection.

  • ABV : un travail de vérification ne parvient pas à s'initialiser lorsque le chemin de destination de l'hôte est modifié.

    Solution : Modifiez le travail de vérification et sélectionnez le chemin de destination approprié lorsque vous exécutez le travail de vérification.

  • ABV : L'état de l'activité d'un travail de vérification planifié ne peut pas être déterminé si la destination est en mode de maintenance.

    Un message d'erreur s'affiche, mais il n'y a pas d'activité de journal.

  • ABV : un travail de vérification à la demande n'est pas initialisé si la dernière sauvegarde n'a pas abouti.

    L'erreur suivante se produit sur un travail ABV si la dernière sauvegarde n'a pas abouti :
    Erreur: « Erreur inattendue sans code d'erreur. Consultez les journaux. »
    L'utilisateur n'est pas averti du problème et les journaux ne contiennent pas d'informations utiles.

  • Des messages d'erreur incorrects s'affichent si le travail de vérification échoue en raison de problèmes de connexion liés à un domaine de données.

    La sauvegarde ne peut pas être restaurée et le travail de vérification échoue, car l'appliance VDP ne peut pas communiquer avec le domaine de données. Le travail de vérification devrait échouer ; cependant, le message d'erreur approprié ne s'affiche pas et l'utilisateur ne connaît pas la cause de l'incident.

  • Pour les travaux de vérification de sauvegarde automatique (ABV), l'annulation d'une tâche ABV en cours d'exécution activée à partir de Web Client ne supprime pas la machine virtuelle VDP_Verification de la banque de données.

    Lors de l'exploration de la banque de données spécifiée comme destination pour la nouvelle machine virtuelle, la machine virtuelle VDP_VERIFICATION_xxxx est toujours présente sur la banque de données, même après l'actualisation du navigateur.

  • L'hôte n'est pas compatible avec la machine virtuelle qu'il doit restaurer et laisse des machines virtuelles orphelines dans l'inventaire vCenter.

    Les travaux de vérification de sauvegarde automatique (ABV) qui ne sont pas compatibles avec l'hôte échouent, et les travaux ABV ayant échoué laissent des machines virtuelles orphelines dans l'inventaire vCenter.

    Solution : Supprimez ou annulez l'enregistrement des machines virtuelles qui subsistent dans l'inventaire vCenter ou dans l'inventaire de banque de données.

  • L'envoi d'un travail ABV échoue après la suppression de la sauvegarde la plus récente.

    Si la sauvegarde la plus récente (sauvegarde-N) est supprimée, l'utilisateur ne peut pas vérifier les sauvegardes effectuées avant sauvegarde-N.

    Solution : Créez une sauvegarde. Avec cette nouvelle sauvegarde, l'utilisateur ne rencontrera plus de problèmes lors de la vérification de sauvegardes ultérieures.

Problèmes de récupération de niveau granulaire (GLR)

  • Une restauration de niveau granulaire (GLR) sur un serveur Microsoft Exchange est autorisée pour les clients sur lesquels le plug-in VDP Advanced pour Exchange GLR n'est pas installé.

    L'opération GLR est désormais bloquée lorsque le plug-in VDP Advanced pour Exchange GLR n'est pas installé.

  • Lors de l'exécution d'une restauration de niveau granulaire (GLR) sur un serveur Microsoft Exchange, le champ de boîte aux lettres de destination doit être facultatif.

    Lorsqu'un utilisateur restaure dans une boîte aux lettres unique, la restauration s'effectue par défaut dans l'emplacement d'origine. L'interface utilisateur n'autorise pas une valeur vide pour ce champ. Si l'utilisateur sélectionne « restaurer dans un autre emplacement », chaque boîte aux lettres de cette sauvegarde est restaurée dans une boîte aux lettres unique.

    La restauration d'une boîte aux lettres dans son emplacement d'origine et la restauration du chemin d'origine dans un autre client sont prises en charge et fonctionnent de la façon initialement conçue. L'incapacité de restaurer plusieurs boîtes aux lettres dans leurs emplacements d'origine est un problème connu.

Problèmes résolus

Les problèmes suivants ont été résolus :

  • Un travail de sauvegarde d'image et de VMDK d'une machine virtuelle sur laquelle le partage de bus SCSI est activé est autorisé, mais il échoue, et la tâche du travail ne s'affiche pas dans le système vCenter.

    L'article suivant de la base de connaissances VMware indique que les snapshots ne sont pas pris en charge pour les machines virtuelles sur lesquelles le partage de bus SCSI est activé :
    http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?language=en_US&cmd=displayKC&externalId=1006392

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1

  • Les sauvegardes d'une taille égale ou supérieure à 2 To échouent en silence et leur réussite est signalée de façon erronée sur les machines virtuelles Windows sur lesquelles disk.EnableUUID=true.

    La publication d'un correctif pour ce problème est différée à la version VDDK 5.5.U1. La prise en charge de Windows pour les machines virtuelles d'une taille supérieure à 2 To sera supprimée du produit tant que le problème n'aura pas été résolu.

  • La récupération au niveau des fichiers (FLR) ne fonctionne pas sur une machine virtuelle exécutant Windows 2012 et Windows 8 avec un deuxième disque.
  •  

  • Les programmes d'installation du plug-in de l'appliance VDP ne peuvent pas être téléchargés à l'aide de la dernière version du navigateur Google Chrome.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • L'option « Autoriser le remplacement de la base de données » n'est pas définie sur « true » dans le serveur Microsoft Exchange et la restauration échoue.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • L'option « Restaurer dans RSG/RDB » n'est pas définie sur « true » dans le serveur Microsoft Exchange et la restauration échoue.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • Les demandes de sauvegarde et de restauration d'applications MS n'aboutissent pas et les travaux ne parviennent pas à démarrer.

    Le Gestionnaire d'événements ne fournit pas d'informations détaillées sur l'échec de la demande. Une nouvelle tentative de l'opération permet généralement la réussite de la sauvegarde ou de la restauration. La cause de ce problème est actuellement inconnue.

  • L'avertissement de l'instance de SQL sur l'assistant de sauvegarde de base de données d'application doit être supprimé pour les cas non valides.

    Lors de la création d'une sauvegarde au niveau de l'instance d'un serveur Microsoft SQL, l'assistant de création de sauvegarde affiche le message d'erreur suivant :
    La sélection d'une instance de SQL Server en tant que cible de sauvegarde entraînera uniquement la sauvegarde de la ou des bases de données actuellement présentes. Toute future modification de cette instance nécessitera la modification du travail de sauvegarde.

    Ce message d'avertissement est incorrect. Si l'utilisateur crée une sauvegarde de base de données d'application sans développer l'instance, le groupe de sauvegarde sélectionne automatiquement la base de données récemment ajoutée et la sauvegarde. L'avertissement ci-dessus n'est donc pas valide.

  • Un client non enregistré pour une sauvegarde d'application SQL Server affiche le nombre de sources de manière incorrecte.

    La sauvegarde de la base de données d'application pour un serveur Microsoft SQL affiche un nombre de zéro client pour une sauvegarde de client non enregistrée, même si un serveur MS-App a été ajouté au travail de sauvegarde. Pour le même client non enregistré, une sauvegarde de serveur complète (au lieu d'une sauvegarde de base de données) affiche correctement le nombre de sources.

  • Restauration d'ID SCSI : une erreur imprévue se produit lorsqu'un disque est restauré sur la même machine virtuelle ou sur une autre machine virtuelle sous tension

    Le message d'erreur qui s'affiche lorsqu'un utilisateur restaure le disque dans son emplacement d'origine (et que la machine virtuelle du disque est sous tension) est le suivant :
    Une erreur inattendue s'est produite avec le code d'erreur suivant :
    D'autres informations peuvent être disponibles dans les journaux du client téléchargeables à partir de l'application de configuration (https://:8543/vdp-configure).

  • L'onglet Restaurer ne s'actualise pas lors de la connexion à une autre appliance VDP.

    Sur un système vCenter comportant plusieurs appliances VDP, lorsque l'utilisateur se connecte à la première appliance VDP et se déconnecte (Toutes les actions > Déconnecter), puis se connecte à la deuxième appliance VDP, les sauvegardes de la première appliance VDP s'affichent. Si l'utilisateur explore l'une des sauvegardes sur la première appliance VDP, une erreur s'affiche.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • Sur les serveurs Microsoft Exchange, le champ Chemin d'accès des emplacements n'est pas validé lorsque toute la sauvegarde est sélectionnée pour une restauration.

    Une validation n'est pas effectuée sur le champ Chemin d'accès des emplacements (la zone de texte ne devient pas rouge lorsque le champ est laissé vide, ou n'affiche pas d'info-bulle). Cependant, lors de la sélection de bases de données individuelles pour une restauration, la validation fonctionne normalement.

  • Impossible d'effectuer une extension de stockage tant que l'ajout à chaud de CPU n'est pas activé, même si l'utilisateur décide de ne pas augmenter le nombre de vCPU.

    Lors de l'expansion du stockage sur disque, l'ajout à chaud de CPU doit être activé sur la machine virtuelle. L'ajout à chaud de CPU et de mémoire est activé par défaut dans la version 5.5.5. Précédemment, les utilisateurs pouvaient effectuer une expansion de stockage même si l'ajout à chaud de CPU était désactivé.

  • Restauration d'ID SCSI : impossible de restaurer un disque supprimé ou retiré sur la même machine virtuelle.

    Pour reproduire ce problème, une sauvegarde d'une machine virtuelle comportant plusieurs disques est effectuée. Une fois la sauvegarde effectuée, l'un des disques est supprimé ou retiré. Dans l'onglet Restaurer, le disque supprimé est sélectionné et l'utilisateur clique sur Restaurer. Dans Définir les options de restauration, par défaut, l'option « Restaurer dans l'emplacement d'origine » n'est pas cochée. L'utilisateur sélectionne un emplacement vide et initialise la restauration. L'opération de restauration réussit, mais dans la machine virtuelle, aucun nouveau disque n'est ajouté ni restauré.

  • Le plug-in VDP Advanced revient à VDP lorsqu'il est impossible de déterminer la licence de l'hôte ESX.

    VDP Advanced revient à VDP pour plusieurs raisons :

    • L'utilisateur déploie un plug-in VDP Advanced sur un hôte ESX disposant d'une licence d'évaluation. Dès que l'appliance VDP Advanced est en cours d'exécution, la licence d'évaluation devient une licence Essentials Plus et l'action Basculer vers VDPA génère une erreur.
    • L'utilisateur déploie un plug-in VDP Advanced sur un système vCenter endommagé et le service de gestion des licences ne répond pas.

     

  • L'option « Restaurer dans RSG/RDB » échoue lorsque l'utilisateur spécifie le chemin des données au lieu du chemin du journal.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

    REMARQUE : L'utilisateur peut laisser les champs de chemins du journal et de base de données vides. Si ces deux champs sont laissés vides, la restauration s'effectue par défaut dans son emplacement d'origine.

  • ABV : une erreur de plug-in est obtenue lorsque l'hôte de destination se trouve dans l'état Déconnecté.

    Le travail de vérification devrait échouer si l'hôte de destination est déconnecté ; cependant, le message d'erreur appropriée ne s'affiche pas et l'utilisateur ne connaît pas la cause de l'incident.

  • Assistant de modification d'un travail de sauvegarde : impossible de localiser la machine virtuelle si le nom de cette dernière est le même que celui de son pool de ressources.

    Si le nom de la machine virtuelle est exactement le même que celui du pool de ressources dans lequel elle réside, l'appliance VDP affiche un message d'erreur lorsque l'utilisateur modifie le travail de sauvegarde : Les éléments suivants n'ont pas pu être localisés et n'ont pas été sélectionnés : <VM-name-here>. Sur le plan fonctionnel, les travaux de sauvegarde continuent à s'exécuter correctement.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • Une machine virtuelle validée lors d'une restauration sous un conteneur protégé ne doit pas être incluse dans un travail de sauvegarde.

    Une machine virtuelle temporaire (c'est-à-dire, une machine virtuelle incluant VDP_Verifying dans son nom) ne doit pas être incluse dans un travail de sauvegarde. Les utilisateurs ne doivent pas sauvegarder les machines virtuelles créées par la fonction de vérification de sauvegarde automatique (ABV). Par exemple, si l'utilisateur crée un travail de sauvegarde sur un hôte et sélectionne également cet hôte comme destination pour un travail ABV, des données erronées peuvent être générées sur le serveur et ces machines virtuelles ne s'affichent pas comme sources répliquées.

  • Le déplacement d'une machine virtuelle vers un pool de ressources provoque une erreur « VM introuvable » lors de la modification du travail de sauvegarde.

    L'utilisateur obtient un message d'erreur lorsqu'il tente de modifier un travail de sauvegarde si une machine virtuelle qui se trouvait initialement dans un conteneur a été ensuite déplacée vers un autre conteneur. Sur le plan fonctionnel, le travail de sauvegarde continue à s'exécuter correctement.

    Corrigé dans la version 5.5.6 Update 1.

  • ProxyDatastoreUpdater s'exécute toutes les 30 secondes, déclenchant ainsi trop d'événements

    L'utilitaire de mise à jour de la banque de données Proxy n'actualise pas les relations banque de données / proxy tant qu'aucune nouvelle banque de données n'est détectée. Cela réduit le nombre d'événements créés par ce processus.

    http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?cmd=displayKC&docType=kc&externalId=2067635 fait référence au processus pour résoudre le remplissage de la partition /space en raison de la génération de ces événements.

  • Le chargement des données de machines virtuelles échoue lors d'une tentative de modification d'un travail ABV.

    Pour modifier un travail de vérification de sauvegarde automatique (ABV), l'utilisateur lance l'assistant de création d'une vérification de sauvegarde. Sur la page Machines virtuelles de l'assistant (la première page), lorsque l'utilisateur tente de charger les données de la machine virtuelle, la barre de progression de l'opération « Chargement des données de la machine virtuelle » s'anime de façon continue et les données de la machine virtuelle ne s'affichent pas. Ce problème se produit uniquement sur de grandes configurations (50 à 400 machines virtuelles et plus). Dans ce cas, la page se bloque un certain temps avant de s'afficher à nouveau.