Virtualisation du réseau

La vaste adoption de la virtualisation de serveurs a révolutionné le provisionnement et la gestion des applications, faisant ainsi économiser des milliards de dollars aux entreprises. En revanche, le réseau auquel ces charges de travail dynamiques se connectent n’a pas évolué au même rythme. Le provisionnement du réseau demeure lent et fastidieux, et la création des topologies les plus simples prend plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Le placement et la mobilité des charges de travail sont restreints par les limites du réseau physique, tandis que les dépendances matérielles imposent le recours au savoir-faire spécifique des différents fournisseurs. La configuration du réseau demeure un processus manuel, et la maintenance est à la fois coûteuse et gourmande en ressources.

Présentation de la virtualisation de réseau NSX

Présentation de la virtualisation de réseau NSX

Présentation de la virtualisation de réseau NSX

Étendre la virtualisation au réseau et à la sécurité

Le Software-Defined Data Center (SDDC) fait progresser le réseau et la sécurité en créant une couche d’abstraction à base logicielle du même type que celle qui a transformé l’informatique. Il en résulte des avantages similaires : provisionnement rapide géré par programme, déploiement sans interruption de service, prise en charge des applications aussi bien héritées que nouvelles sur n’importe quels équipements de réseau IP générique, et libération des services réseau de toute contrainte liée au matériel.

Des services physiques aux services logiques

De la même manière qu’une machine virtuelle, un réseau virtuel présente aux charges de travail connectées un ensemble de composants réseau logiques : commutateurs logiques, routeurs logiques, pare-feu logiques, équilibreurs de charge logiques, réseaux privés virtuels logiques, etc.

Les réseaux logiques sont créés, provisionnés et gérés par programme, et utilisent le réseau physique sous-jacent comme un simple mécanisme d’acheminement de paquets en arrière-plan. De même que pour la virtualisation de serveurs, toute combinaison de périphériques réseau logiques et de règles de sécurité pourra être assemblée en une topologie quelconque. Des services de réseau et de sécurité sont liés à chaque machine virtuelle et l’accompagnent dans ses déplacements, ce qui permet d’ajouter ou de transférer des charges de travail de façon dynamique sans intervention humaine.

Caractéristiques essentielles de la virtualisation de réseau

La virtualisation de réseau fournit une vraie indépendance vis-à-vis du matériel en découplant totalement les composants de réseau de l’infrastructure de réseau physique sous-jacente. Du point de vue de l’hôte final, le modèle du réseau physique est fidèlement reproduit ; les charges de travail ne perçoivent donc aucune différence. Du point de vue des opérations, il s’agit en revanche d’une véritable transformation, qui permet un niveau sans précédent d’automatisation de toute la chaîne, depuis le provisionnement du réseau jusqu’à son déploiement et à sa maintenance.

Vidéo WestJet

Vidéo WestJet

Produits de virtualisation de réseau