Une évolutivité optimale et de meilleures performances au sein de votre datacenter

L’hyperviseur joue un rôle déterminant dans l’évolution des performances de virtualisation offertes. Consultez les démonstrations et comparaisons des performances détaillées disponibles dans la section Performances du site Web de VMware.

Vous constaterez que VMware vSphere atteint des niveaux de performances élevés dans un environnement hautement virtualisé, même en cas d'augmentation du nombre total d'utilisateurs et de machines virtuelles pris en charge par hôte physique. Prenez part aux dernières discussions sur VROOM!, le blog de l’équipe VMware pour les sujets liés aux performances. Les discussions du blog portent sur les sujets suivants :

Une meilleure gestion de la mémoire pour une évolutivité optimale

Dans la plupart des scénarios de virtualisation, la mémoire du système constitue le frein au nombre de machines virtuelles pouvant être consolidées sur un même serveur. Grâce à la gestion plus intelligente de l'utilisation de la mémoire des machines virtuelles, VMware vSphere® Hypervisor peut prendre en charge davantage de machines virtuelles sur le même matériel que Hyper-V et Citrix XenServer et Red Hat Enterprise Virtualization. Par l’association de plusieurs technologies exclusives, l’hyperviseur x86 « bare-metal » VMware ESXi/ESX prend en charge une gamme de technologies de surdimensionnement de la mémoire extrêmement variée avec un impact minimal sur les performances.

Le partage transparent de pages mémoire en fonction du contenu permet d’économiser de la mémoire. Le processus consiste à rechercher parmi des machines virtuelles dotées d’OS clients similaires les pages mémoire communes à plusieurs machines virtuelles et à les consolider afin de ne les stocker qu’une seule fois et de les partager entre ces dernières. Cela revient en fait à appliquer la technique de déduplication dans la mémoire. Selon le degré de similitude entre les systèmes d’exploitation et les charges de travail qui s’exécutent sur l’hôte VMware ESXi/ESX, le partage transparent des pages permet habituellement d’économiser de 5 à 30 % de la mémoire totale du serveur grâce à la consolidation des pages mémoire identiques (jusqu’à 45 % dans un environnement VDI). Le pilote de gonflement de mémoire de VMware peut également récupérer de la mémoire inutilisée de sorte que d’autres machines virtuelles soient en mesure de l’utiliser. Enfin, la compression de mémoire améliore les performances des machines virtuelles en cas de conflit de mémoire. En effet, une quantité de mémoire virtuelle moins importante est alors transférée sur disque.

Si toutes les machines virtuelles d’un hôte connaissent au même moment un pic de charge et nécessitent la totalité de la mémoire qui leur a été allouée, VMware vSphere® Distributed Resource Scheduler™ équilibre automatiquement leur charge en effectuant une migration à chaud des machines virtuelles via VMotion vers d’autres hôtes du cluster DRS.

Regardez une vidéo technique sur : VMware Distributed Resource Scheduler and VMware vSphere.

Après avoir rejeté pendant longtemps ces techniques VMware de gestion de la mémoire, Citrix et Microsoft ont révisé leur position et lancé ou annoncé leurs propres fonctions avancées de gestion de la mémoire. Mais dans les deux cas, ils n’arrivent pas à la cheville de la solution VMware, d’une étendue inégalée. Par exemple, la mémoire dynamique de Citrix dans XenServer 5.6 ne peut pas adapter dynamiquement la taille de son pilote de gonflement de mémoire en fonction de l’utilisation des VM en temps réel. Cette restriction risque d’entraîner des problèmes de performances critiques pour les machines virtuelles actives tout en laissant de grandes quantités de RAM inutilisées dans les machines virtuelles inactives.