Les grandes entreprises sont matures pour le Cloud

Selon une étude menée par IDC et mandatée par VMware, Accenture et EMC :

-          90% des grandes entreprises sont en phase de virtualisation de leurs environnements serveurs
-          25% des entreprises interrogées ont déjà virtualisé une partie de leurs postes clients
-          72% des répondants estiment que le Cloud est adapté à leurs besoins
-          Moins de 15% des entreprises sont prêtes à considérer un environnement de Cloud public

Paris – le XX juillet 2011—VMware, Inc. (NYSE : VMW), leader mondial de la virtualisation et des infrastructures de Cloud Computing, Accenture (NYSE: ACN), entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation et EMC (NYSE : EMC), leader mondial des solutions d’infrastructure de l’information, présentent les résultats d’une enquête menée par IDC en France. Elle révèle que de nombreuses grandes entreprises en France ont entrepris la virtualisation de leurs environnements informatique, misant sur le cloud computing pour les aider à répondre à leurs besoins métier et augmenter leur agilité sur des marchés à forte compétitivité. L’étude fait le point sur la maturité des entreprises en matière d’industrialisation des services informatiques proposés à leurs utilisateurs, et montre  comment la virtualisation et le Cloud computing s’inscrivent dans ce modèle de modernisation des infrastructures des entreprises. IDC a retenu deux axes majeurs constitutifs de cette évolution : la virtualisation d’une part, et le niveau d’industrialisation et d’automatisation des services fournis par la Direction informatique d’autre part.

L’étude a été menée auprès des plus grandes entreprises françaises [1] de plus de 2000 salariés de tous secteurs d’activité, et met en exergue les résultats suivants :

  • Les entreprises françaises adhèrent à la virtualisation du poste de travail : une entreprise sur quatre a d’ores et déjà virtualisé une partie de ses postes clients. 17% des entreprises interrogées prévoient de virtualiser leurs postes de travail d’ici 18 mois ;
  • Elles sont de plus en plus nombreuses à penser que la virtualisation offre davantage que des réductions de coût :ce facteur était cité il y a 18 mois [2] comme le plus important par 80% des entreprises .Près de la moitié des entreprises misent aujourd’hui sur la virtualisation pour répondre aux besoins en disponibilité des applications, ou encore pour sa capacité à monter en charge ;
  • La virtualisation conduit au cloud computing : 90% des entreprises interrogées ont engagé la virtualisation de leurs environnements serveurs et la moitié de ces entreprises sont les plus matures vis-à-vis du Cloud ;
  •  Les entreprises françaises ont une préférence pour le Cloud privé :la majorité d'entre elles préfèrent que la mutualisation des ressources IT reste confinée aux entités de leur groupe présentes en France (67% et 71% des entreprises interrogées, selon leur taille).

« La virtualisation est aujourd’hui identifiée comme la technologie conduisant au cloud computing. En ayant le choix d’utiliser un cloud privé et/ou de recourir à un cloud public selon leurs besoins, les entreprises optimisent leur efficacité opérationnelle, agilité, compétitivité et réactivité » explique Hervé Uzan, directeur général, VMware France.

« Le mouvement vers le Cloud est bel et bien engagé : nombre de grandes entreprises, en particulier celles de plus de 5000 salariés, développent actuellement une approche destinée à industrialiser les services informatiques à travers la mise en place d’un Cloud privé »,déclare Karim Bahloul, Directeur Etudes et Recherche, IDC.

Le cloud, vecteur de la mutualisation

Cette maturité grandissante permet aux entreprises les plus en avance de considérer de manière plus concrète la mise en place d'un environnement fortement automatisé et industrialisé (catalogue de services, provisioning / déprovisioning automatisé, refacturation automatisée) de type Cloud. Bien que le Cloud computing soit une technologie nouvelle, les ¾ des entreprises interrogées (72%) estiment que le Cloud est adapté à leurs besoins.

En tout état de cause, la mutualisation doit rester limitée au contexte informatique maîtrisé par la Direction IT de l'entreprise : moins de 15% des entreprises sont prêtes à considérer un environnement de Cloud public.

« Le Cloud permet aux entreprises de renforcer l’adaptabilité et diminuer le coût de leurs systèmes d’information. La DSI est beaucoup plus réactive à l’évolution des besoins métiers et dispose d’un accès facilité aux dernières innovations technologiques » déclare Jean-Luc Couasnon, responsable de l’activité conseil en Infrastructure Accenture France Benelux.

  Gouvernance et automatisation des services IT : la maturité progresse
  • 49% des entreprises ont mis en place des engagements en matière de niveaux de services (SLA) sur tout ou partie du périmètre d’activité, en réponse aux fortes attentes des métiers tant sur la disponibilité quotidienne des services que sur la réactivité en mode projet de la DSI sur de nouveaux besoins applicatifs ;
  • Près de 44% des entreprises ont simplifié les démarches concernant les demandes en matière de services IT en proposant un catalogue de services via un portail web, représentant un premier pas vers l’industrialisation des services IT ;
  • 40% des DSI réfléchissent avec les directions utilisatrices aux modèles de facturationqu’elles pourraient mettre en place et 21% des entreprises sont aujourd’hui dans une optique de refacturation des services, et le suivi des indicateurs qui y sont associés.

"Cette étude  expose la plupart des questions stratégiques que les DSI doivent prendre en compte à court et moyen terme dans le cadre de la définition de leurs stratégies et de leurs investissements IT. Pour rester dans la course, ils doivent faire les choses différemment, transformer leurs infrastructures traditionnelles en datacenter de cloud privé permettant d’offrir à leurs clients internes et externes de l’informatique en tant que service (IT-as-a-Service). Le cloud privé, prochaine grande vague des technologies de l’information, leur donne la possibilité d’atteindre cet objectif »indique Jean-Yves Pronier, Directeur Marketing et Communication chez EMC.

Pour plus d’informations, cliquer ICI pour accèder au livre blanc intitulé “Virtualisation et cloud, vers l’industrialisation des services IT“ 

A propos de VMware:

VMware conçoit des solutions de virtualisation et des infrastructures de cloud computing qui aident les services informatiques à doper la performance de leur entreprise, quelle qu’en soit l’envergure. Des entreprises de toute taille font confiance à VMware et à sa plate-forme de virtualisation leader de l’industrie, VMware vSphere (R), pour réduire leurs investissements et leurs coûts d’exploitation, accroître leur agilité, garantir la continuité de leurs opérations, renforcer leur sécurité et adopter un fonctionnement plus écologique. A l’heure où la virtualisation s’inscrit parmi les principales priorités des DSI, VMware s’impose comme le plus grand fournisseur de solutions sur ce marché avec un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars en 2010 et plus de 250 000 clients et 25 000 partenaires. Basé dans la Silicon Valley, VMware dispose de bureaux partout dans le monde. Pour en savoir plus, consultez son site Web à l’adresse www.vmware.com/fr.

A propos d'Accenture

Accenture est une entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation. Combinant son expérience, son expertise, ses capacités de recherche et d’innovation, développées et mises en œuvre auprès des plus grandes organisations du monde sur l’ensemble des métiers et secteurs d’activités, Accenture aide ses clients - entreprises et administrations - à renforcer leur performance. Avec plus de 223 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture a généré un chiffre d'affaires de 21,6 milliards de dollars au cours de l'année fiscale clôturée le 31 août 2010. Site Internet : www.accenture.com/fr

A propos d'EMC :

EMC Corporation (NYSE:EMC) est le premier développeur et fournisseur mondial de technologies et de solutions d’infrastructures d’information permettant aux organisations de toutes tailles de transformer la manière dont elles opèrent et de créer de la valeur à partir de leurs informations. Toutes les informations sur les produits et services d’EMC sont disponibles sur les sites www.emc2.fr et www.emc.com

RUMEUR PUBLIQUE

Stéphanie Muthelet
01 55 74 52 28
Marilyn Florent
01 55 74 52 26
Romain Mabil
01 55 74 52 27
vmware@rumeurpublique.fr

VMware

Valérie Soubiran
Directrice Marketing France
Email: vsoubiran@vmware.com

HILL AND KNOWLTON

Margaux Clin
01 41 05 44 42 –
margaux.clin@hillandknowlton.com
Agnès Gicquel
01 41 05 44 48 –
agnes.gicquel@hillandknowlton.com

Accenture

Clémence Caradec
Relations Presse
01 53 23 55 23
Email : clemence.caradec@accenture.com

EMC

Jean-Yves Pronier
Directeur Marketing EMC France
Email : Pronier_jeanyves@emc.com

 



[1] Enquête conduite auprès de plus de 80 entreprises

[2] Source : enquête IDC France 2009