Le Secteur Public voit dans le cloud computing une réponse aux coupes budgétaires selon une étude VMware/Acteurs Publics

  La réduction des coûts et les besoins de modernisation des systèmes d'information font partie des grandes priorités de 2011 pour les décideurs informatiques interrogés

 

Paris, le 14 avril 2011 - Les décideurs informatiques du Secteur Public voient de plus en plus dans le cloud computing un moyen de proposer l’informatique sous forme de service, de réduire les coûts et de gagner en agilité. C'est ce que révèle une enquête VMware, le leader mondial des logiciels de virtualisation et d’infrastructures de cloud computing, menée par Acteurs Publics auprès de 355 décideurs informatiques français des trois fonctions publiques.

 Cette enquête s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Smart Savings » lancée par VMware. Le  site www.smartsavingsideas.com/fr rassemble tous les éléments de la campagne.

  Faire toujours plus avec moins de moyens

Les coupes budgétaires prévues cette année ne seront pas sans effet sur le fonctionnement de l’informatique du Secteur Public. 43% des décideurs déclarent qu’elles auront un impact direct sur leur budget informatique y compris à des niveaux stratégiques, alors que le niveau de service aux usagers devra être maintenu.  

 30% des décideurs informatiques interrogés considèrent que le modèle du cloud computing leur permettrait d’optimiser leurs équipements. 26% misent sur les atouts de la virtualisation et 13% sur l’externalisation. 10% estiment ne pas avoir d’autre choix que de réduire leurs effectifs.

 Pour la grande majorité des personnes interrogées (60%), le cloud computing est synonyme de réduction des coûts informatiques. Il contribue d’ailleurs à augmenter productivité et évolutivité pour 30% d’entre eux. 28% y voient la possibilité de s’affranchir des contraintes de maintenance et 24% la sécurisation de leurs données et systèmes.

  «Les résultats de l’enquête confirment ce que nous constatons sur le terrain. Ils illustrent la contradiction à laquelle sont confrontés les décideurs informatiques du secteur public au quotidien: réaliser des économies sans compromettre ni la qualité de service délivrée aux usagers, ni l’agilité et l’adaptabilité des systèmes informatiques », commente Hervé Uzan, Directeur Général France VMware.

  « Le défi permanent auquel est confronté l'informatique est de faire toujours plus avec moins de moyens. Les solutions VMware accélèrent la transition vers une approche de cloud computing grâce à la virtualisation. La mise à disposition de services est alors plus flexible et les coûts tout comme la complexité informatique diminuent de façon significative »ajoute-t-il.

 Plus d’un tiers (35%) considèrent que les réductions budgétaires vont freiner leurs projets d’amélioration du système d’information, avec le risque de limiter l’efficacité et la rapidité du service. 27% prévoient un impact sur l’équipement et la maintenance et 22% sur la qualité des services rendus aux usagers-citoyens dont les attentes sont de plus en plus fortes vis-à-vis des administrations, collectivités et services publics.

  Donner un second souffle à ses investissements tout en maintenant un service aux citoyens de haute qualité  

  « Si l’un des principaux enjeux du Secteur Public est bien d’optimiser son informatique et d’en réduire les coûts tout en renforçant l’efficacité de l’action publique, le cloud computing est une solution particulièrement adaptée, avec un ROI significatif et avéré »,ajoute Hervé Uzan.

 La virtualisation est le catalyseur essentiel de l'évolution vers le Cloud Computing. VMware s'appuie sur celle-ci pour proposer des solutions qui simplifient les processus informatiques de façon spectaculaire. Elles aident les administrations et les entreprises à dépasser le modèle actuel où les technologies de l’information sont positionnées comme un centre de coût.  Grâce à ces solutions, il est possible de les recentrer sur un modèle de services d’information à la demande (« IT as a Service ») focalisé sur les exigences métier au sein d’un environnement homogène de sécurité, de conformité, d’administration et de qualité de service. 

  « Les solutions de virtualisation de VMware nous ont permis de rationaliser notre plateforme centrale de production à moindre coût. Cette première étape fut déterminante dans la mise en œuvre de nos plans de continuité et de reprise d’activité. VMware nous accompagne ainsi dans le déploiement d’une plateforme centralisée, sécurisée, robuste mais agile, qui nous amènera à la mise en œuvre d’un Cloud privé », Général Bernard Pappalardo, Responsable du Service des technologies et des systèmes d'information de la Gendarmerie Nationale.

  « Au-delà de la maniabilité et de la souplesse dont nous disposons aujourd’hui, la virtualisation complète des projets et des applications existantes nous a permis de créer un cloud privé que nous pouvons gérer en tant que tel grâce VMware vCenter™ Server et VMware Lab Manager . Ainsi nous gérons tous nos environnements virtualisés au sein de notre cloud privé, et l’ensemble des acteurs de la DSI (études, projets et exploitation). Désormais, nous pouvons gérer de bout en bout le cycle de vie de nos applications virtualisées. Demain, nous aurons la possibilité de réduire nos coûts et d'augmenter encore nos possibilités tout en gardant la même souplesse et la même maîtrise», déclare Steve Péguet, Directeur Technique du Conseil Régional Ile de France.

 La réduction des coûts et la volonté de moderniser leur informatique font partie des grandes priorités de 2011 pour les décideurs interrogés. 

 Le maintien du bon fonctionnement de l’existant, la virtualisation des serveurs et des postes clients, la mutualisation des ressources, le renouvellement du matériel, l’harmonisation des applications et la sécurisation des données sont également des préoccupations partagées par les trois fonctions publiques.

 En 2011, le cloud computing sera de plus en plus pris en compte par les décideurs. Il facilitera la mise en place de projets aussi cruciaux que celui du Dossier Patient Informatisé - qui demeure l'une des priorités des hôpitaux - et assurera la flexibilité nécessaire à la mise à disposition de services de qualité auprès des citoyens tout en leur permettant d'optimiser leur informatique malgré un contexte de forte pression budgétaire.

  Méthodologie de l’enquête

Enquête en ligne réalisée par Acteurs Publics pour VMware du 25 novembre au 3 décembre 2010 à partir d’un échantillon de 355 personnes en France, représentatif des trois fonctions publiques et opérateurs de l’Etat, dont la fonction consiste à concevoir et/ou mettre en oeuvre tous types d’opérations dites de modernisation de l’Etat en matière informatique : DSI, responsable informatique, responsable SIG, expert haut niveau modernisation et dématérialisation, webmestre, chef de projet, DSIT, responsable informatique et logistique, bibliothécaire numérique, mais aussi DGS, chargé de mission, secrétaire général, directeur de la communication, chef de pôle, chargé de veille documentaire juridique et prospective, responsable du service financier et comptable ou encore DRH.

  A propos de VMware

VMware conçoit des solutions de virtualisation et des infrastructures de cloud computing qui aident les services informatiques à doper la performance de leur entreprise, quelle qu’en soit l’envergure. Des entreprises de toute taille font confiance à VMware et à sa plate-forme de virtualisation leader de l’industrie, VMware vSphere (R), pour réduire leurs investissements et leurs coûts d’exploitation, accroître leur agilité, garantir la continuité de leurs opérations, renforcer leur sécurité et adopter un fonctionnement plus écologique. A l’heure où la virtualisation s’inscrit parmi les principales priorités des DSI, VMware s’impose comme le plus grand fournisseur de solutions sur ce marché avec un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars en 2010 et plus de 250 000 clients et 25 000 partenaires. Basé dans la Silicon Valley, VMware dispose de bureaux partout dans le monde. Pour en savoir plus, consultez son site Web à l’adresse www.vmware.com.

 # #

VMware, VMware vSphere, VMware vCenter™ Server et VMware Lab Manager sont des marques déposées ou des marques VMware, Inc. aux États-Unis et/ou dans d’autres juridictions. Toutes les autres marques et tous les autres noms mentionnés sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. L’utilisation du terme «partenaire» ou « partenariat » ne signifie pas qu’il existe un partenariat ou une société liant VMware et l’autre entreprise mentionnée.

  Avertissements

Ce communiqué contient des déclarations prévisionnelles conformes au Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prévisionnelles concernent notamment les changements en termes de dépenses informatiques dans le secteur public, l’adoption de solutions de cloud computing, l’utilisation potentielle des produits de VMware et de leurs bénéfices pour les clients. Il se peut que les résultats effectifs diffèrent substantiellement des résultats évoqués dans les déclarations prévisionnelles, en raison de certains facteurs de risque comprenant, sans limitation : (i) des changements intervenant dans les conditions économiques générales ou dans celles du marché, (ii) des retards ou réductions dans les dépenses liées à l´informatique, (iii) des facteurs liés à la concurrence, y compris, sans limitation, la pression liée au calcul des prix et au lancement de nouveaux produits, (iv) des facteurs qui influent sur le revenu des licences tels que les annonces produit et les programmes de test, (v) le passage à de nouveaux produits tels que le cloud computing et la virtualisation des postes de travail, (vi) l´incertitude liée à l´acceptation par le client des offres de nouveaux produits, (vii) le passage à de nouveaux produits et des changements rapides relatifs à la technologie et au marché des changements dans la volonté des clients à établir des relations à long terme, (viii) des changements rapides relatifs à la technologie et au marché des logiciels de la virtualisation et des plates-formes de cloud et poste de travail, (ix) des changements de délai de livraison, (x) la relation de VMware avec EMC Corporation et la capacité d’EMC à contrôler les questions exigeant l’approbation de son actionnaire dont l’élection des membres du comité de direction de VMware, (xi) notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle, (xii) notre capacité à attirer et conserver des employés hautement qualifiés, (xiii) la réussite de l’intégration à VMware des sociétés acquises, (xiv) les fluctuations des taux de change des devises. Pour obtenir une liste et une description de ces facteurs ainsi que des autres risques et incertitudes importants pouvant altérer nos futures opérations, reportez-vous à notre dernier rapport annuel figurant sur le Formulaire 10-K et les formulaires 10-Q et 8-K. VMware rejette toute obligation de mise à jour de ces déclarations prévisionnelles après la parution de ce communiqué.

 

RUMEUR PUBLIQUE

Stéphanie Muthelet

01 55 74 52 28

Marilyn Florent

01 55 74 52 26

vmware@rumeurpublique.fr

 

VMware

Valérie Soubiran

Directrice Marketing France

Email: vsoubiran@vmware.com