VMware lance VMware vSphere™ 4, le tout premier système d’exploitation de l’industrie à permettre la création de clouds

Cette plate-forme de virtualisation de nouvelle génération va permettre aux entreprises et prestataires de services de proposer des solutions informatiques sous la forme de services à la demande, avec de hauts niveaux de performance, de flexibilité et de fiabilité

 

PALO ALTO, CA, 21 avril 2009 – VMware, Inc. (NYSE: VMW), le leader mondial des logiciels de virtualisation depuis le poste client jusqu’au datacenter, annonce la disponibilité de VMware vSphere 4, le premier système d’exploitation de l’industrie à permettre la création de clouds internes, à savoir des infrastructures informatiques performantes, flexibles et fiables, utilisables à la manière d’un service. Avec ses nombreuses fonctionnalités révolutionnaires, VMware vSphere 4 permettra aux entreprises d’adopter le concept de « cloud computing » de manière progressive, pour bénéficier d’un contrôle inégalé sur leurs opérations et gagner en performance tout en offrant une grande liberté de choix à leurs clients.

Au fil du temps, les environnements informatiques sont devenus de plus en plus complexes, tant et si bien qu’une grande partie du budget informatique des entreprises passe dans le simple maintien des systèmes existants. Le cloud computing apparaît comme la meilleure solution pour simplifier ces environnements, mais sa mise en œuvre reste quelque peu obscure aux yeux des clients. C’est là tout l’intérêt de VMware vSphere 4, qui permet aux entreprises de bénéficier des avantages du cloud computing en toute simplicité, en conservant leur environnement informatique actuel. Les clouds « internes » que cette plate-forme permet de bâtir simplifient grandement les infrastructures informatiques, se traduisant par un gain de flexibilité et une réduction des coûts. Les administrateurs système ont ainsi l’assurance de satisfaire plus rapidement les nouveaux besoins de l’entreprise.

Transparente, flexible et dynamique, la solution VMware vSphere 4 consolide et gère de grands pools de composants d’infrastructure – processeurs, stockage et réseau. Elle exécute ainsi tout type d’application – existante ou de nouvelle génération – plus efficacement, avec la garantie de meilleurs niveaux de services. Et les entreprises peuvent étendre les avantages du cloud computing à leur datacenter, à savoir réduction des coûts informatiques et meilleure réactivité. Quant aux fournisseurs de services d’hébergement, ils disposent d’une solution plus économique et efficace que jamais pour proposer des services de cloud compatibles avec les infrastructures de clouds internes de leurs clients. Parallèlement, VMware travaille au support par vSphere 4 de la fédération dynamique entre les clouds internes et les clouds externes, qui permettra la création d’environnements de clouds « privés » recouvrant plusieurs datacenters et/ou prestataires de services de cloud.

« Depuis le lancement de ses solutions révolutionnaires de virtualisation pour systèmes x86, il y a 10 ans, VMware n’a cessé de développer des offres avant-gardistes – d’abord le premier hyperviseur, puis la première fonctionnalité VMotion™, aujourd’hui emblématique de VMware, et la première plate-forme de regroupement des ressources de serveurs, de stockage et réseau, gage pour les utilisateurs d’une réduction de 60 à 70 % de leurs investissements et coûts d’exploitation informatiques », assure Paul Maritz, PDG de VMware. « vSphere vient à nouveau confirmer la position de pionnier de VMware. Grâce à ce nouveau système d’exploitation, nos clients vont pouvoir migrer vers le cloud computing en toute transparence et découvrir de nouveaux avantages à chaque étape, y compris une nouvelle réduction de 30 % de leurs coûts informatiques et une infrastructure de services informatiques plus fiable et adaptable que jamais. »

VMware vSphere 4 a déjà séduit FICO, fournisseur de technologies d’analyse et d’aide à la décision aux plus grandes banques et émetteurs de cartes de crédit du globe.

« En tant qu’acteur majeur du marché mondial des services financiers, nous devons pouvoir compter sur une infrastructure flexible et standardisée, nous permettant d’aligner nos ressources informatiques sur nos besoins, aussi fluctuant soient-ils », commente Christopher Rence, DSI de FICO. « Nous avons donc choisi de baser notre projet de cloud computing sur VMware vSphere pour obtenir une plate-forme unifiée qui aidera les plus grandes institutions financières du globe que nous desservons à prendre des décisions avisées à tous les stades du cycle de vie de leur clientèle. »

VMware vSphere 4, des niveaux de performance et de contrôle sans précédent avec une grande liberté de choix

VMware vSphere 4 transpose la précédente plate-forme de VMware – VMware Infrastructure 3 – dans trois nouvelles dimensions : ce système d’exploitation allie l’efficacité et les performances requises pour exécuter des applications stratégiques au sein d’environnements étendus, le contrôle absolu des niveaux de services applicatifs et la liberté de choix du client du matériel, du système d’exploitation, de l’architecture applicative et du type d’hébergement d’applications (sur site ou hors site).

Efficacité. Pour les clients, le cloud computing rime avant tout avec économies financières, qu’ils peuvent réinvestir dans de nouvelles fonctionnalités pour se distinguer de la concurrence. VMware vSphere 4 réduit encore plus les investissements et coûts d’exploitation que VMware Infrastructure 3, grâce aux atouts suivants :

  • Augmentation de 30 % du ratio de consolidation, soit une réduction plus importante des coûts d’infrastructure par application 1.
  • Jusqu’à 50 % d’économies sur le stockage grâce à VMware vStorage Thin Provisioning, qui minimise les risques de surallocation de ressources de stockage en veillant à ce que les machines virtuelles ne mobilisent que l’espace de stockage requis. La somme des économies réalisables par l’ensemble des utilisateurs de VMware vSphere permettrait de libérer suffisamment d’espace de stockage pour sauvegarder 50 fois plus d’images que celles actuellement hébergées sur Facebook 2.
  • Jusqu’à 20 % d’économies d’énergie supplémentaires en alimentation et en refroidissement grâce à VMware Distributed Power Management, qui exploite VMware VMotion pour regrouper automatiquement toutes les machines virtuelles sur un nombre de serveurs aussi restreint que possible, sans conséquences pour les niveaux de services. De surcroît, les serveurs superflus sont éteints. La somme des économies d’électricité réalisables en un an par l’ensemble des utilisateurs de VMware vSphere 4 et de VMware Distributed Power Management permettrait de satisfaire les besoins en électricité d’un pays de la taille du Danemark durant 10 jours 3.

TradeBeam, l’un des plus grands fournisseurs de solutions de gestion logistique mondiale à la demande, entend gagner en compétitivité grâce à VMware vSphere, dont il a testé la version bêta.

« Le cloud computing deviendra bientôt incontournable. Nous avons d’ores et déjà trouvé en VMware vSphere 4 la plate-forme idéale pour bâtir notre cloud interne », indique Nasser Mirzai, Directeur informatique de TradeBeam. « Dans notre secteur d’activité, toute vente exige une validation de concept, un processus qui peut s’avérer lent et coûteux avec une infrastructure dédiée. Grâce aux clouds internes que permet de bâtir VMware vSphere 4, nos forces de vente et prospects vont pouvoir profiter de cette infrastructure comme d’un service. Ils auront accès à l’infrastructure dont ils ont besoin à la demande, au moyen d’un simple portail Web, avec la garantie de niveaux de services élevés et de coûts réduits. Nos prospects seront ainsi opérationnels en un jour et non plus en deux semaines, ce qui augmentera nos chances de conclure tout en réduisant le coût de la vente. »

Un cloud interne 100 % virtuel, pour des performances et une évolutivité sans précédent

VMware vSphere 4 offre des performances et une évolutivité nettement supérieures à celles de la plate-forme VMware Infrastructure 3, permettant ainsi de déployer sur des clouds internes les applications consommant le plus de ressources, à l’image des grandes bases de données et de Microsoft Exchange. C’est d’ailleurs grâce à ces performances et à cette évolutivité améliorées que VMware vSphere 4 permet de créer des clouds internes 100 % virtuels.

  • VMware vSphere 4 est l’assurance de machines virtuelles plus performantes grâce au support de :
  • ­
    • 2 fois plus de processeurs virtuels par machine virtuelle (8 au lieu de 4)
    • 2,5 fois plus d’adaptateurs réseau virtuels par machine virtuelle (10 au lieu de 4)
    • 4 fois plus d’espace mémoire par machine virtuelle (255 Go au lieu de 64 Go)
    • Un débit de transfert des données 3 fois plus élevé
    • 2 fois plus d’opérations d’E/S supportées par seconde (plus de 200 000)
    • Un nombre maximum d’enregistrements de transactions par seconde plus élevé - 8 900, soit 5 fois le nombre de paiements réalisés sur le réseau VISA international
  • VMware vSphere 4 optimise également les performances de certaines applications :
    • Performances optimisées de 50 % en moyenne pour les solutions de développement d’applications
    • Performances optimisées de 30 % en moyenne pour Citrix XenApp

BayScribe, un grand fournisseur de services de dictée desservant plus de 50 000 médecins dans le monde et servant à retranscrire plus de 500 000 rapports par mois, est ravi des performances applicatives améliorées que promet VMware vSphere 4.

« Nous avons testé la version bêta de VMware vSphere 4 et avons pu observer une nette amélioration des performances applicatives par rapport à VMware Infrastructure 3 », assure Steve Bonney, Vice-Président du développement des activités de BayScribe. « Nous envisageons donc d’exécuter la base de données de production de notre application phare dans une machine virtuelle sous vSphere afin de tirer le meilleur parti des gains de disponibilité, de sécurité et d’évolutivité offerts par VMware vSphere 4. »

  • En permettant de consolider un grand nombre de machines virtuelles et d’infrastructures matérielles au sein d’un seul pool de ressources logiques (des centrales de calcul) en cloud, VMware vSphere 4 participera à créer le « mainframe du 21ème siècle ». VMware vSphere 4 peut regrouper dans un même pool jusqu’à :
    • 32 serveurs matériels avec jusqu’à 2 048 cœurs de processeur
    • 1 280 machines virtuelles
    • 32 To de RAM
    • 16 Po d’espace de stockage
    • 8 000 ports réseau

Contrôle. VMware vSphere 4 permet un contrôle opérationnel efficace de ces « centrales de calcul » haute performance grâce à ses nouvelles fonctionnalités de gestion étendue, comme VMware Host Profiles et VMware vNetwork Distributed Switch, qui simplifient la standardisation de configuration des serveurs, systèmes de stockage et équipements réseau. La gestion automatisée des configurations se traduit par la réduction des erreurs inhérentes. Dans un environnement de 100 hôtes virtualisés, ces nouvelles fonctions de gestion libèrent les administrateurs système de nombreuses tâches qui mobiliseraient sinon l’équivalent de 25 semaines ou d’une demi-année de travail, réduisant ainsi les coûts d’exploitation de manière significative.

VMware vSphere 4 permet un contrôle absolu des niveaux de services applicatifs et fournit à toutes les applications, quel que soit leur système d’exploitation ou leur architecture applicative, les justes niveaux de disponibilité, de sécurité et d’évolutivité. Ces fonctionnalités de contrôle des niveaux de services applicatifs se configurent en un simple clic de souris, une fois pour toutes, réduisant encore les coûts d’exploitation des datacenters des entreprises.

  • Zéro interruption de services, zéro perte de données grâce à la solution VMware Fault Tolerance de protection contre les pannes matérielles, plus simple et plus abordable que les alternatives du marché.
  • Réduction du nombre d’interruptions planifiées aux fins de maintenance et de migrations avec VMware Storage VMotion et sa nouvelle interface d’administration qui permet la migration en temps réel de fichiers de disques de machines virtuelles vers de nombreux types hétérogènes de systèmes de stockage en réseau.
  • Sauvegarde sur disque et restauration intégrées, rapides, simples et rentables de toutes les applications grâce à VMware Data Recovery.
  • Mise en conformité plus simple et stricte de la sécurité avec VMware vShield Zones, qui simplifie la protection des applications en permettant d’instaurer des règles de sécurité organisées par zones logiques au sein d’un environnement partagé, tout en maintenant la sécurité et la segmentation réseau des utilisateurs et données sensibles.
  • Gestion simplifiée des niveaux de services applicatifs par VMware vApp, qui permet d’encapsuler tous les composants de machine virtuelle d’une application et de décrire de manière standardisée leurs besoins de ressources de calcul et de mémoire.

Southwestern Energy Company, un spécialiste de l’exploration et de la production de gaz naturel, se dit pleinement satisfait par VMware Fault Tolerance.

« VMware Fault Tolerance nous est extrêmement utile », explique Larry C. Miller Jr., Administrateur système senior de Southwestern Energy. « C’est un complément idéal à notre arsenal de technologies de haute disponibilité qui nous permet de bénéficier de fonctionnalités ultra sophistiquées, trop coûteuses et complexes jusqu’ici. VMware Fault Tolerance peut être activée et désactivée d’un clic de souris, nous assurant que nos applications sont protégées contre les pannes matérielles. »

Liberté de choix. VMware vSphere 4 laisse les utilisateurs libres de choisir les équipements, les systèmes d’exploitation, les applications et les prestataires de services qui leur conviennent le mieux. Par exemple, la plate-forme est compatible avec un plus grand nombre de systèmes d’exploitation que n’importe quelle autre solution de virtualisation actuellement sur le marché. Les clients peuvent ainsi conserver leurs applications et ils savent qu’ils pourront intégrer de nouvelles applications et les déployer sur des clouds internes ou externes en toute flexibilité.

« Les jours sont comptés pour les systèmes d’exploitation monolithiques traditionnels », assure Chris Wolf, Analyste senior du cabinet Burton Group. « Aujourd’hui, quasiment toutes les plates-formes de serveurs sont conçues pour supporter les charges applicatives virtualisées et bon nombre des rôles réservés aux systèmes d’exploitation traditionnels sont à présent assumés par les infrastructures virtualisées à base de clouds internes et externes. Les avantages opérationnels et financiers du cloud computing sont enfin à la portée des entreprises : en déployant un logiciel d’infrastructure de cloud dédié, elles rationalisent les opérations de leur datacenter et se dotent en même temps d’une passerelle pour leur futur cloud externe. »

Qualcomm, l’un des plus grands développeurs et fournisseurs de produits et services de communications numériques sans fil, apprécie particulièrement la flexibilité qu’il retire de l’utilisation de VMware vSphere 4.

« Nous allons profiter plusieurs années des économies et des gains d’efficacité que nous confère VMware », se réjouit Paul Poppleton, Architecte informatique chez Qualcomm. « Grâce à VMware vSphere, notre stratégie de cloud interne à partir des solutions de virtualisation que nous avions déjà implémentées va nous permettre de réaliser davantage d’économies encore. VMware est vraiment le leader du marché de la virtualisation. Nous sommes convaincus qu’ils sauront nous aider à poursuivre l’automatisation et la rationalisation de notre infrastructure, au mieux nos intérêts internes et externes. »

VMware vSphere 4 disponible à partir de 166 dollars par processeur 2

VMware vSphere 4 devrait être disponible avant la fin du second trimestre 2009 en six éditions conçues pour les besoins, les applications et les budgets des entreprises de toute envergure. Avec des ratios de consolidation jusqu’à 30 % supérieurs à ceux de VMware Infrastructure 3, son prédécesseur, et la promesse de réduire les coûts de stockage et la facture électrique de 50 % et 20 % respectivement, la plate-forme VMware vSphere 4 offre une valeur ajoutée incomparable, qui tombe à point nommé en cette période de crise économique.

  • VMware vSphere 4 Essentials, vendue au prix de 995 dollars pour trois serveurs physiques, ou 166 dollars par processeur, est une solution de virtualisation tout en un idéale pour les petits environnements informatiques de bureau. VMware vSphere 4 Essentials Plus, proposée à 2 995 dollars pour trois serveurs physiques, ou 499 dollars par processeur, inclut en plus des fonctionnalités de haute disponibilité et de protection des données, jusqu’à présent hors du budget des petits environnements informatiques de bureau. VMware vSphere 4 Essentials Plus est la seule offre de virtualisation du marché à fournir pour ce prix là des fonctionnalités intégrées de maintien de la disponibilité, de protection des données, de gestion des correctifs et de création de messages d’alerte et de rapports personnalisés.
  • VMware vSphere 4 se décline en quatre éditions supplémentaires adaptées aux différents besoins de flexibilité et d’évolution des datacenters :
    • VMware vSphere 4 Standard, à partir de 795 dollars par processeur, est l’assurance d’un retour significatif sur les investissements dans les technologies de consolidation de serveurs grâce à de nouvelles fonctionnalités gages d’économies financières, comme Thin Provisioning, qui permet de réduire de 50 % les coûts de stockage, et au ratio de consolidation supérieur de 30 % à celui des logiciels de précédente génération.
    • VMware vSphere 4 Advanced, proposée à 2 245 dollars par processeur, assure la disponibilité et la protection des applications. Cette édition inclut VMware VMotion pour les migrations en temps réel, ainsi que VMware Fault Tolerance pour la disponibilité continue, VMware Data Recovery pour les sauvegardes et restaurations et enfin VMware vShield Zones pour la sécurité, permettant ainsi de créer un environnement informatique disponible à 100 % au moyen d’une seule offre entièrement intégrée.
    • VMware vSphere 4 Enterprise, disponible à 2 875 dollars par processeur, propose en plus la gestion automatisée des ressources, assurée par VMware DRS et VMware Storage VMotion.
    • VMware vSphere 4 Enterprise Plus, proposée à 3 495 dollars par processeur, réunit toutes les fonctionnalités de VMware vSphere 4 pour transformer un datacenter en un environnement de cloud computing interne, plus VMware vNetwork Distributed Switch et VMware Host Profiles, qui simplifient la gestion opérationnelle des déploiements à grande échelle.
  • Promotions spéciales sur les mises à niveau, réservées aux actuels utilisateurs de VMware Infrastructure. Les utilisateurs de VMware Infrastructure 3 titulaires d'un abonnement et d'un contrat de support en règle recevront automatiquement une mise à niveau vers les éditions de VMware vSphere 4. (Pour en savoir plus, consultez le centre de mise à niveau vers VMware vSphere 4, à l’adresse suivante : www.vmware.com/go/vsphere-upgrade-center.) VMware offre des promotions à durée limitée, réservées aux utilisateurs de VMware Infrastructure 3 souhaitant migrer vers une édition de VMware vSphere 4 différente de celle à laquelle leur abonnement et leur contrat de support leur permettent de prétendre automatiquement :
    • Mise à niveau de VMware Infrastructure 3 Standard vers VMware vSphere 4 Advanced: une remise de 50 % sur le prix de vente conseillé de la mise à niveau est accordée aux clients souhaitant bénéficier de fonctions clés, telles que la fonction de migration en temps réel VMware VMotion ou encore les fonctions de disponibilité continue, de protection du réseau par segmentation ou de protection des données. Prix de vente conseillé aux Etats-Unis : 745 dollars par processeur
    • Mise à niveau de VMware Infrastructure 3 Enterprise vers VMware vSphere 4 Enterprise Plus : une remise de 50 % sur le prix de vente conseillé de la mise à niveau est offerte aux clients souhaitant bénéficier de fonctions clés, telles que l’allocation dynamique des ressources, la gestion de l’alimentation, la migration en temps réel, le commutateur distribué et les commandes de configuration d’hôtes. Prix de vente conseillé aux Etats-Unis : 295 dollars par processeur

    Pour en savoir plus sur VMware vSphere 4, rendez-vous sur : http://www.vmware.com/go/vsphere.

    Pour en savoir plus sur les prix de vente de VMware vSphere 4, rendez-vous sur : http://www.vmware.com/go/vsphere/buy.

     

    A propos de VMware

    VMware (NYSE: VMW) est le leader mondial des solutions de virtualisation depuis le poste client jusqu’au datacenter. Des entreprises de toute taille font confiance à VMware pour réduire leurs investissements et leurs coûts d’exploitation, garantir la continuité de leurs opérations, renforcer leur sécurité et adopter un fonctionnement plus écologique. Avec un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars en 2008, plus de 130 000 clients et plus de 22 000 partenaires, VMware figure parmi les éditeurs de logiciels cotés en bourse dont la croissance est la plus exceptionnelle. Majoritairement détenu par EMC Corporation (NYSE : EMC), VMware opère depuis son siège social de Palo Alto, en Californie, et sur le Web, à l’adresse www.vmware.com.

     

    ###

    Pour plus d’informations, veuillez contacter :

    Laurence Delacroix
    VMware
    Directeur Marketing France
    Tél : 01 47 62 79 34

    Anthony Rubbo
    Agence AxiCom France
    Attaché de Presse
    Direct: 01 56 02 68 30

    Karine Mabille
    Agence AxiCom France
    Attaché de Presse
    Direct: 01 56 02 68 24

     

    2Tous les prix indiqués ici sont ceux en vigueur aux Etats-Unis et sont sujets à modification.