La plate-forme spécialisée la plus sécurisée

Désolé, Microsoft, le futur ne repose pas sur une plate-forme vieille de 20 ans.

 

La plate-forme spécialisée la plus sécurisée

Selon Microsoft, Windows Hyper-V est bâti pour l’avenir. Le problème avec l’avenir envisagé par Microsoft ? Il est enlisé dans le passé. Il s’agit en réalité d’un système d’exploitation vieux de 20 ans, auquel on a intégré la virtualisation. Cela promet un avenir rempli de bogues, de failles de sécurité et de problèmes encore plus nombreux.

VMware a conçu une plate-forme spécialisée, sécurisée et fiable, optimisée pour l’évolution de votre activité. Nous allons nous appuyer sur la plate-forme plébiscitée par des centaines de fournisseurs de services de Cloud public et éprouvée dans des milliers de déploiements de Cloud privé.

En ne cherchant pas à tout prix à avoir le monopole des systèmes d’exploitation serveur, comme le fait Microsoft, il est vraiment possible de bâtir pour l’avenir.

Témoignages de clients de VMware

Grâce à VMware, JSR a pu étendre son activité au Cloud et devenir ainsi plus compétitif

VMware nous a proposé la meilleure offre en termes de coût et nous avons été très impressionnés par les outils et les fonctions associés à vSphere. Les autres solutions, comme Microsoft Hyper-V, étaient trop complexes et peu adaptées à une entreprise de notre taille.

Richard H.

VMware a fourni au National Institute of Education (NIE) une infrastructure flexible, performante et hautement disponible pour exécuter ses applications stratégiques

Lors de la validation technique, durant laquelle nous avons notamment testé et créé des machines virtuelles, nous avons converti certains de nos serveurs physiques en serveurs virtuels. Nous avons également testé la haute disponibilité offerte par vMotion. Nous sommes vraiment convaincus que c’est VMware qui propose le produit le plus abouti et le plus flexible.

Tan H.

Grâce à la technologie de virtualisation VMware, Myron Steves est parvenu à réduire la durée et les coûts des opérations de reprise d’activité

Jusqu’à présent, notre stratégie de reprise d’activité nous coûtait 400 000 $ par an. En la rendant inutile, notre infrastructure VMware a été rentabilisée en 10 mois.

Tim M.

Blog VMware sur la virtualisation rss