Questions fréquentes sur VMware ESXi

vSphere ESXi est un hyperviseur « bare-metal » qui s’installe directement sur le serveur physique qu’il partitionne en plusieurs machines virtuelles.

En quoi les architectures vSphere ESX et vSphere ESXi diffèrent-elles ?

VMware ESX® et VMware ESXi™ sont tous deux des hyperviseurs « bare-metal » qui s’installent directement sur le matériel. Les deux produits offrent des performances et une évolutivité sans précédent ; ils diffèrent dans les composants d’architecture et la gestion opérationnelle de l’hôte VMware vSphere®. Même si aucune de ces deux architectures d’hyperviseur ne s’appuie sur un système d’exploitation pour la gestion des ressources, vSphere ESX repose sur un système Linux, le système d’exploitation en console (COS) ou console du service, pour exécuter deux fonctions de gestion : l’exécution de scripts et l’installation d’agents tiers pour la surveillance du matériel, les sauvegardes ou l’administration des systèmes. Dans l’architecture vSphere ESXi, la console du service a été supprimée, ce qui a permis de réduire considérablement l’encombrement de l’hyperviseur et de parachever les efforts de migration des fonctions de gestion, de l’interface locale à ligne de commande vers les outils de gestion à distance. La base de code de vSphere ESXi étant restreinte, elle représente une « surface d’attaque » plus petite, avec moins de code à corriger. La fiabilité et la sécurité sont donc renforcées. Les fonctionnalités de la console du service sont remplacées par des interfaces de ligne de commande distantes et par l’adoption de normes de gestion de système.
Afficher la comparaison détaillée de la gestion sous vSphere ESX et sous vSphere ESXi.

Peut-on toujours déployer vSphere ESX ou l’utilisation de vSphere ESXi est-elle obligatoire ?

À partir de vSphere 5, ESXi est la seule architecture d’hyperviseur disponible pour déployer vSphere. Sa base de code restreinte et son indépendance vis-à-vis d’un système d’exploitation général font de vSphere ESXi le choix le plus sûr et le plus fiable. Sa conception compacte permet de l’intégrer dans des serveurs physiques standard, ce qui simplifie le déploiement tout en l’accélérant. L’architecture vSphere ESXi a été conçue pour être facile à utiliser. Son démarrage guidé par menu et ses configurations automatiques sont le moyen le plus simple de se familiariser avec la virtualisation VMware.

VMware recommande de migrer les déploiements VMware ESX existants vers VMware ESXi lors de la mise à niveau vers les versions plus récentes de vSphere. Quelques vérifications sont nécessaires avant la migration :

  • Votre matériel est-il compatible ? Certains matériels compatibles avec l’architecture ESX ne sont pas compatibles avec la nouvelle architecture ESXi. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez la liste de compatibilité matérielle de vSphere.
  • Vérifiez que vos outils tiers de gestion et de sauvegarde tiers sont compatibles avec ESXi. Certains d’entre eux dépendent de la console du service (COS), qui a été supprimée de l’architecture ESXi. VMware a développé d’autres points d’intégration pour ESXi et collabore activement avec ses partenaires dans les domaines de la gestion et de la sauvegarde afin de faciliter leur transition vers la nouvelle architecture. La plupart des grands spécialistes de la gestion et de la sauvegarde (IBM, BMC, CA, HP, EMC et Symantec) proposent des produits compatibles avec la nouvelle architecture. Consultez toutefois votre fournisseur pour savoir quelles références produit et versions sont prises en charge parmi les plus récentes.

L’architecture VMware ESX sera-t-elle toujours prise en charge par VMware ?

VMware continuera à fournir un support technique pour l’architecture VMware ESX conformément à la politique de cycle de vie des produits de VMware.

Quel type de matériel faut-il pour exécuter vSphere dans l’architecture ESXi ?

L’architecture d’hyperviseur ESXi est certifiée sur plus de 1 000 systèmes de serveurs et peut s’exécuter à partir de clés USB certifiées sur certains modèles. En général, les nouveaux systèmes matériels pris en charge par ESX le sont également par ESXi. Toutefois, nous vous conseillons de consulter les listes de compatibilité matérielle pour plus d’informations sur un système matériel particulier.

Quels systèmes d’exploitation peut-on exécuter sur vSphere dans l’architecture ESXi ?

Par rapport aux autres fournisseurs de solutions de virtualisation, VMware prend en charge un choix de systèmes d’exploitation beaucoup plus large. ESX et ESXi présentent pratiquement le même champ de prise en charge de systèmes d’exploitation clients. Consultez la liste de compatibilité des systèmes d’exploitation clients pour savoir quels systèmes sont pris en charge.

Peut-on exécuter des machines virtuelles créées par Microsoft Virtual Server, Microsoft Virtual PC ou VMware Server sous VMware vSphere ?

Oui. Vous pouvez utiliser VMware vCenter™ Converter™, un outil gratuit qui permet d’importer les machines virtuelles créées avec VMware vCenter Server™, Microsoft Virtual Server ou Microsoft Virtual PC versions 7 et ultérieures. vCenter Converter prend également en charge la conversion depuis différentes sources telles que des machines physiques et certains formats d’images disque tiers.

Comment évaluer VMware vSphere ?

Le moyen le plus simple est de télécharger et d’installer l’édition gratuite de VMware vSphere Hypervisor. Vous pouvez également utiliser les versions d’évaluation de vSphere.

Est-ce que VMware Update Manager installe les correctifs sur l’hôte vSphere lorsqu’on utilise l’architecture ESXi ?

VMware vCenter Update Manager™ met à jour les hôtes sur lesquels s’exécute ESXi. Un utilitaire de mise à jour est également fourni pour des environnements ne possédant pas vCenter Update Manager.

Remarque : vCenter Update Manager n’est pas disponible pour l’hyperviseur gratuit vSphere.

vSphere génère-t-il des fichiers journaux ou permet-il l’intégration à la fonctionnalité syslog lorsqu’on utilise l’architecture ESXi ?

Oui, vous pouvez générer des fichiers journaux en utilisant l’architecture ESXi. Depuis vSphere 4.1, la journalisation permanente est la configuration par défaut. Vous pouvez configurer les hôtes vSphere de façon à envoyer les journaux vers un fichier stocké dans une banque de données ou vers un serveur syslog. Pour plus d’informations, consultez la page relative à la gestion VMware ESXi.

Est-ce que vCLI et PowerCLI fonctionnent de la même façon avec ESX et ESXi ?

La plupart des commandes vCLI et PowerCLI fonctionnent de la même façon sur les deux architectures. Quelques commandes vCLI ne s’appliquent pas à VMware ESX ; elles sont décrites dans le tableau 1-5 du Guide de référence vCLI. Il existe quelques différences spécifiques d’exécution entre certaines commandes vCLI et les commandes du COS équivalentes. Ces différences sont décrites dans l’article vSphere CLI and Service Console Parity Issues, qui décrit les différences entre certaines commandes de vSphere CLI et de la console de service.

À quoi sert ESXi Shell ?

ESXi Shell est une interface de ligne de commande destinée au diagnostic et à la réparation des hôtes vSphere exécutant VMware ESXi. ESXi Shell peut être activée ou désactivée via l’interface DCUI ou via vCenter Server. Elle est également accessible à distance via le protocole SSH. Pour plus d’informations, consultez la page relative à la gestion VMware ESXi.

Le protocole SSH est-il pris en charge par ESXi ?

L’accès à l’interface ESXi Shell via le protocole SSH est pris en charge à partir de la version 4.1.

Comment exécuter esxtop sur un hôte vSphere ?

La fonctionnalité « esxtop » est fournie par la commande vCLI « resxtop », qui présente les mêmes caractéristiques que esxtop dans le COS.

Comment surveiller le matériel sur l’hôte vSphere lorsqu’on utilise l’architecture d’hyperviseur ESXi ?

vSphere comprend des API CIM et SNMP v2/v3, qui permettent de surveiller le matériel sans qu’il soit nécessaire d’installer des agents. Le matériel peut faire l’objet d’une surveillance via la console vCenter et les principaux outils de contrôle du matériel proposés par les OEM. Pour plus d’informations, consultez la page relative à la gestion VMware ESXi.

Comment procéder à la mise à niveau vers ESXi ou la dernière version de vSphere ?