Résumé des fonctionnalités

Les solutions classiques de sauvegarde et de restauration des données sont coûteuses, lentes et complexes. Elles écrivent les données sur des bandes, ce qui complique et allonge les procédures de restauration. vSphere Data Protection (VDP) permet, au contraire, des sauvegardes rapides sur disque et des restaurations fiables.

En outre, vSphere Data Protection Advanced étend les fonctionnalités de sauvegarde de votre plate-forme vSphere en offrant une plus grande évolutivité et une meilleure intégration avec les applications stratégiques pour l’entreprise.

Schéma de VDP déployé en tant qu'appliance virtuelle

Schéma de VDP déployé en tant qu'appliance virtuelle

Sauvegarde et restauration efficaces

Grâce aux fonctionnalités avancées de VDP, vos sauvegardes sont exécutées à temps et restent économiques malgré la croissance exponentielle des données :

  • Déduplication par segments de longueur variable : fractionne les fichiers en sous-segments pour déterminer lesquels sont véritablement uniques, et limite ainsi l’espace de stockage nécessaire pour les sauvegardes. Elle offre les meilleurs taux de déduplication du secteur : en moyenne 99 % pour les systèmes de fichiers et 96 % pour les bases de données.
  • Déduplication globale : réduit encore davantage l’espace nécessaire au stockage des sauvegardes en dédupliquant les données de toutes les machines virtuelles pointant vers la même appliance.
  • Sauvegarde optimisée grâce au suivi des blocs modifiés : fonctionne avec la déduplication par segments de longueur variable pour réduire l’incidence des sauvegardes sur le réseau virtuel en n’envoyant que les modifications quotidiennes uniques à l’appliance virtuelle.
  • Restauration optimisée grâce au suivi des blocs modifiés : contrairement à d’autres solutions, VDP utilise également CBT lors de la restauration des données pour en raccourcir considérablement la durée.

Configuration et gestion simplifiées

Les solutions de sauvegarde classiques ont été conçues pour des environnements physiques, ce qui complique inutilement les infrastructures virtuelles. VDP a été spécifiquement développé pour les fonctions de virtualisation et d’administration de la plate-forme vSphere :

  • Intégration totale de vSphere : la gestion native via le client Web vSphere permet aux administrateurs d’exécuter les sauvegardes et les restaurations depuis un même écran.
  • Facilité de déploiement et d’utilisation : VDP se déploie sous la forme d’une appliance de machine virtuelle afin de faciliter et de réduire au maximum la configuration post-déploiement. Des règles sont définies en fonction de durées de rétention et de plannings spécifiques, ce qui simplifie la création de calendriers de sauvegarde.
  • Restauration en une étape : l’interface utilisateur Web intuitive simplifie la récupération aussi bien de machines virtuelles complètes que de fichiers spécifiques. L’option de « restauration en libre-service par l’utilisateur final » permet en outre de décharger le service informatique des demandes de restauration.

Une technologie fiable

VDP a été conçu pour la plate-forme vSphere et déployé sous forme d'appliance virtuelle. VDP s’appuie sur EMC Avamar, la solution de sauvegarde et de restauration leader du marché avec déduplication des données, déjà déployée avec succès dans des milliers de data centers.

Schéma de l’architecture de la solution

Architecture de la solution

Détails techniques

VDP est déployé en tant qu'appliance virtuelle avec 4 processeurs (vCPU) et 4 Go de RAM. Trois configurations de capacités de stockage de sauvegarde sont disponibles : 0,5 To, 1 To et 2 To, qui consomment chacune respectivement 850 Go, 1 300 Go et 3 100 Go de capacités de stockage réelles. Il est conseillé de calculer soigneusement le dimensionnement, car aucune capacité de stockage supplémentaire ne pourra être ajoutée une fois l'appliance déployée. Évaluez la capacité de stockage nécessaire en fonction du nombre de machines virtuelles à sauvegarder, du volume de données concerné, des périodes de conservation et des fréquences habituelles de modification des données, toutes ces caractéristiques pouvant varier considérablement.

Utilisez l’onglet de sauvegarde de l’interface utilisateur VDP sur le client Web vSphere pour créer et modifier vos tâches de sauvegarde. Exécutez des sauvegardes au niveau de l’image pour chaque machine virtuelle. Des conteneurs tels que les data centers, les clusters et les pools de ressources peuvent également servir pour la sauvegarde. Toutes les machines virtuelles hébergées dans des conteneurs au moment de l’opération de sauvegarde sont sauvegardées. Les machines virtuelles ajoutées aux conteneurs par la suite seront incluses dans la sauvegarde suivante. De même, celles qui sont retirées du conteneur ne sont plus incluses dans les tâches de sauvegarde, qui peuvent être programmées de façon quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.

VDP utilise CBT lors des sauvegardes au niveau de l’image. CBT intervient également lors des restaurations au niveau des images de machines virtuelles afin d’améliorer la vitesse et l’efficacité. Pendant le processus de restauration, VDP tire parti de vSphere API for vSphere Data Protection (VADP) pour identifier les blocs qui ont été modifiés depuis le point de restauration sélectionné. VDP évalue automatiquement la charge de travail générée par les différentes méthodes de restauration (restauration de tous les blocs ou calcul et restauration des blocs modifiés uniquement) et, sur la base de cette évaluation, utilise la méthode la plus efficace.

Les machines virtuelles peuvent également être restaurées à un autre emplacement et/ou renommées dans le cadre du processus de restauration. Vous pouvez aussi démarrer une machine virtuelle après restauration, puis la déconnecter du réseau. Cela simplifiera l’exécution de « répétitions de restauration » qui permettront de vérifier si les machines virtuelles sont protégées et si les données peuvent être restaurées en cas de besoin. (Notez que la méthode CBT n’est pas utilisée lors de la restauration d’une machine virtuelle à un autre emplacement.)

Capture d’écran de vSphere Data Protection

Création et modification simplifiées des tâches de sauvegarde

Capture d’écran de vSphere Data Protection

Capture d’écran de la sélection d’une sauvegarde

Récupération rapide et simple

Capture d’écran de la sélection d’une sauvegarde