Alliant fonctionnalités et API VMware vSphere, la virtualisation du stockage vSphere crée une couche d’abstraction qui permet de traiter, gérer et optimiser les ressources de stockage physique dans le cadre du déploiement de la virtualisation.

La technologie de virtualisation du stockage fournit une méthode de gestion fondamentalement plus performante des ressources de stockage de l’infrastructure virtuelle en apportant les avantages suivants :

  • Utilisation et flexibilité notablement accrues des ressources de stockage.
  • Application plus facile des correctifs du système d’exploitation et conditions simplifiées pour les pilotes, quelle que soit la topologie du stockage.
  • Augmentation de la disponibilité des applications, tâches quotidiennes facilitées.
  • Exploitation et renforcement de l’infrastructure de stockage existante.

À propos du stockage

Le stockage dans un environnement non virtualisé

Dans un environnement non virtualisé, les serveurs se connectent directement aux périphériques de stockage, situés à l’intérieur du châssis de chaque serveur ou dans une baie de disques externes. Le principal inconvénient réside dans le fait qu’un serveur donné doit être seul propriétaire du périphérique physique, ce qui revient à associer un disque entier à un seul serveur. Pour pouvoir partager les ressources au sein d’un tel environnement, il est nécessaire de créer des systèmes de fichiers complexes ou d’abandonner le modèle de stockage par blocs au profit d’un NAS (Network Attached Storage, stockage relié au réseau) fonctionnant au niveau des fichiers.

Schéma de l’architecture physique de stockage

Schéma de l’architecture physique de stockage

Banques de données et machines virtuelles

Une machine virtuelle est stockée sous la forme d’un jeu de fichiers dans son propre répertoire situé dans une banque de données, c’est-à-dire un conteneur logique, comparable à un système de fichiers, qui masque les caractéristiques propres à chaque périphérique de stockage et fournit un modèle uniforme pour stocker les fichiers des machines virtuelles. Il est également possible d’y stocker des images ISO, des modèles de machines virtuelles et des images de disquettes. Selon le type de stockage utilisé, les banques de données pourront être sauvegardées au format VMFS (Virtual Machine File System) ou au format NFS (Network File System). Vous pouvez déployer une banque de données VMFS sur un périphérique de stockage en réseau ou local basé sur SCSI, tandis qu’une banque de données NFS devra être déployée sur un périphérique NAS.

Schéma des banques de données de machines virtuelles

Schéma des banques de données de machines virtuelles

VMware VMFS (Virtual Machine File System)

VMFS permet à plusieurs serveurs VMware vSphere d’accéder à un système de stockage de machines virtuelles partagé, simultanément. Ce système permet également d’exécuter des services d’architecture distribuée basés sur la virtualisation dans un cluster de serveurs vSphere. VMFS constitue un socle permettant d’étendre la virtualisation au-delà des limites d’un système unique.

vSphere est compatible avec tous les systèmes de connexion au stockage par blocs courants, notamment DAS (Direct Attached Storage), Fibre Channel, FCoE (Fibre Channel over Ethernet) et iSCSI. vSphere prend également en charge le placement de banques de données sur le stockage NAS auquel il accède via un réseau IP.

VMware VMFS (Virtual Machine File System)

VMware VMFS (Virtual Machine File System)

Vue du stockage depuis l’OS invité

vSphere simplifie considérablement l’accès au stockage depuis le système d’exploitation client. Le matériel virtuel présenté à un système d’exploitation client vSphere comprend une série de contrôleurs SCSI et IDE courants, de sorteque cet OS invité voit un disque physique unique attaché via un contrôleur standard. La présentation d’une vue virtualisée du stockage à l’OS client présente un certain nombre d’avantages tels que gestion simplifiée du stockage, prise en charge et accès étendus, et gain d’efficacité.

Fonctionnalités

Storage Distributed Resources Scheduler (DRS)

Propose une répartition intelligente des machines virtuelles et des mécanismes d’équilibrage de charge en fonction de la latence E/S et de la capacité de stockage.

En savoir plus sur Storage Distributed Resources Scheduler

Stockage à base de profils

Réduit le nombre d’étapes lors du choix des ressources de stockage en regroupant ces dernières en fonction de règles définies par l’utilisateur.

En savoir plus sur le stockage à base de profils

Storage vMotion

Effectue les migrations de ressources de stockage de façon proactive et sans interruption de service, supprime les goulots d’étranglement au niveau des E/S pour le stockage des machines virtuelles et libère une capacité de stockage précieuse.

En savoir plus sur Storage vMotion

Contrôle des E/S de stockage

Hiérarchise l’accès au stockage en assurant le contrôle permanent de la charge d’E/S d’un volume de stockage et en allouant de manière dynamique les ressources d’E/S disponibles aux machines virtuelles en fonction des besoins liés à l’activité.

En savoir plus sur le contrôle des E/S de stockage

Virtual Machine File System (VMFS)

Permet à plusieurs hôtes vSphere d’accéder simultanément en lecture et en écriture au même système de stockage, et prend en charge tous les systèmes de connexion au stockage par blocs courants (DASD, Fibre Channel, FCoE, iSCSI et NAS).

En savoir plus sur VMFS (Virtual Machine File System)

Provisionnement fin du stockage

Augmente l’utilisation du stockage par les machines virtuelles en permettant l’allocation dynamique et le provisionnement intelligent des capacités de stockage physique.

En savoir plus sur Storage Thin Provisioning

API de stockage

Améliore la détection du stockage, la protection des données et l’intégration des baies tout en tirant parti des fonctions de multipathing proposées par les fournisseurs de matériel de stockage tiers.

En savoir plus sur les API de stockage

Cache de lecture flash de vSphere

Virtualise la mémoire flash côté serveur de façon à fournir une couche de lecture du cache haute performance qui réduit considérablement la latence des applications. Totalement transparente pour la machine virtuelle, la gestion du cache ne requiert aucun agent client.

En savoir plus sur le cache de lecture flash