Résumé des fonctionnalités

VMware vSphere 5.5 est la dernière version de la plate-forme de virtualisation phare de VMware. VMware vSphere, souvent appelé « VMware ESXi », du nom de l’architecture d’hyperviseur sous-jacente, est un hyperviseur de type « bare-metal » qui s’installe directement au-dessus de votre serveur physique et le partitionne en plusieurs machines virtuelles. Toutes les machines virtuelles partagent les mêmes ressources physiques et peuvent être exécutées en même temps. Contrairement aux autres hyperviseurs, toutes les fonctions de gestion de vSphere sont exécutées via des outils de gestion à distance. En l’absence de système d’exploitation sous-jacent, l’encombrement de l’installation passe sous les 150 Mo.

Fiabilité et sécurité améliorées

L’architecture d’hyperviseur VMware ESXi ne s’appuie plus sur une console de services pour la gestion des lignes de commande. En déplaçant les fonctionnalités de gestion sur le VMkernel, l’hyperviseur VMware vSphere VMware ESXi a réduit son encombrement total de 2 Go à 150 Mo. Grâce à une surface d’attaque réduite pour les logiciels malveillants et les menaces réseau, votre environnement vSphere est nettement plus sûr et plus fiable.

Déploiement et configuration simplifiés

L’architecture VMware ESXi, plus simple à déployer et configurer, facilite l’entretien d’une infrastructure virtuelle cohérente grâce à son nombre réduit d’options de configuration.

Réduction du temps système de gestion

VMware vSphere ESXi utilise une méthode sans agent pour surveiller le matériel et gérer le système, grâce à un modèle d’intégration partenaire basé sur une API. Les tâches de gestion sont déportées sur les lignes de commande à distance avec vCLI (vSphere Command Line Interface) et PowerCLI. PowerCLI utilise des cmdlets Windows PowerShell et des scripts pour automatiser la gestion.

Correction et mise à jour de l’hyperviseur simplifiées

D’encombrement plus réduit, constitué d’un nombre limité de composants, VMware ESXi nécessite moins de correctifs que son prédécesseur VMware ESX. Un nombre réduit de correctifs se traduit par des fenêtres de maintenance plus courtes et plus espacées. Sur toute sa durée de vie, le VMware ESXi nécessite environ 10 fois moins de correctifs que la console du service VMware ESX.

Détails techniques

Renforcement de la sécurité

L’utilisation du VMware ESXi Shell n’entraîne plus de dépendance vis-à-vis d’un compte superutilisateur partagé. Les utilisateurs locaux ayant reçu des privilèges d’administrateur bénéficient automatiquement d’un accès total au shell ; il est inutile de se connecter en tant que superutilisateur pour exécuter des commandes en tant qu’utilisateur root.

Des journaux et des audits exhaustifs

vSphere 5.5 enregistre toute l’activité des utilisateurs depuis le Shell et depuis l’interface utilisateur de console directe au titre du compte utilisateur. Cette journalisation garantit la responsabilisation et facilite les activités d’audit utilisateur.

Amélioration de VMware vMotion

La migration à chaud des machines virtuelles vous permet de combiner vMotion et Storage vMotion en une seule opération. Pour de petites installations d’infrastructures virtuelles, la migration combinée de vMotion signifie que la machine virtuelle tout entière (mémoire, CPU et disque) se déplace d’un hôte à l’autre. Dans des environnements de plus grande envergure, l’amélioration de vMotion vous permet de faire migrer à chaud des machines virtuelles entières d’un cluster à l’autre, même si ces derniers ne partagent pas le stockage.

Nouveau matériel virtuel

vSphere 5.5 introduit une nouvelle génération de matériel virtuel avec la version 10 du matériel de machines virtuelles, qui offre les fonctions suivantes :

  • Les machines virtuelles peuvent désormais prendre en charge jusqu’à 64 CPU virtuels.
  • Les machines virtuelles peuvent prendre en charge jusqu’à 1 To de RAM.
  • La nouvelle interface AHCI (Advanced Host Controller Interface) prend en charge jusqu'à 120 périphériques par machine virtuelle.
  • Taille maximum de disque de machine virtuelle augmentée à 62 To.
  • La fonctionnalité de récupération d’espace de stockage de l’OS client rend au pool de stockage l’espace disque libéré au sein de l’OS client.
  • Meilleure virtualisation du CPU grâce à l’exposition de davantage d’informations sur l’architecture du CPU hôte aux machines virtuelles. Cette meilleure exposition du CPU permet de déboguer, d’affiner et dépanner plus facilement les systèmes d’exploitation et les applications dans la machine virtuelle.

Intégration d’Active Directory

Vous pouvez joindre des hôtes vSphere à votre domaine Active Directory. Une fois ajouté, Active Directory gère l’authentification des utilisateurs et évite de devoir créer des comptes utilisateurs sur chaque hôte.

Gestion centralisée de l’image hôte et configuration via Auto Deploy

vSphere Auto Deploy combine les fonctionnalités des profils d’hôtes, d’Image Builder et de PXE pour simplifier l’installation et la mise à niveau des hôtes. La bibliothèque Auto Deploy centralise toutes les images d’hôte vSphere. Les administrateurs peuvent lancer le provisionnement automatique des nouveaux hôtes sur la base de règles définies par les utilisateurs ; la reconstruction d’un hôte est aussi simple qu’un redémarrage.

Pare-feu sans état

vSphere VMware ESXi inclut à présent un pare-feu sans état, orienté services, que vous pouvez configurer au moyen de vSphere Client ou de la ligne de commande, via VMware ESXCLI. Ce nouveau pare-feu évite l’utilisation d’IPTABLES et permet aux administrateurs de définir des règles d’accès aux ports pour les services. De plus, vous pouvez indiquer des plages d’adresses IP ou des adresses IP individuelles, qui peuvent se connecter à des services d’hôte.

Pour plus d’informations sur l’hyperviseur vSphere ESXi, visitez le Centre d’informations VMware ESXi.