Software-Defined Storage (SDS)

Le Software-Defined Storage (SDS) de VMware transforme le stockage sur les environnements virtualisés en l’alignant sur les impératifs des applications. Nous favorisons la transformation par l’intermédiaire de l’hyperviseur, offrant au stockage la même efficacité opérationnelle que celle offerte au calcul par la virtualisation des serveurs.

La couche d’abstraction reposant entre les applications et l’infrastructure, l’hyperviseur permet d’équilibrer toutes les ressources informatiques nécessaires à une application, y compris le calcul, la mémoire, la mise en réseau et le stockage. Il satisfait les besoins des applications virtualisées en capacité de stockage, prend des décisions intelligentes en matière de placement et optimise les ajustements permanents.

La virtualisation des serveurs est devenue la plate-forme standard pour exécuter les applications d’entreprise au sein du data center. La plupart des entreprises fonctionnent désormais selon la règle du « virtuel d’abord » dans laquelle les applications sont déployées par défaut sur des plates-formes virtuelles.

Software-Defined Storage

Software-Defined Storage

L’architecture Software-Defined Storage

Le Software-Defined Storage est une nouvelle approche du stockage qui offre un modèle opérationnel beaucoup plus efficace. Pour cela, il est nécessaire de :

  • Virtualiser le matériel sous-jacent via le plan de données virtuelles
  • Automatiser les opérations de stockage à tous les niveaux hétérogènes via le plan de contrôle axé sur des règles
L’architecture Software-Defined Storage

L’architecture Software-Defined Storage

Plan de données virtuelles

Dans le modèle SDS de VMware, le plan de données, chargé du stockage des données et du déploiement des services de données (snapshots, réplication, mise en cache, etc.), est virtualisé en isolant les ressources matérielles physiques et en les regroupant en pools logiques de capacité (banques de données virtuelles) pour en faciliter l’utilisation et la gestion. En faisant du disque virtuel l’élément essentiel de la gestion de toutes les opérations de stockage dans les banques de données virtuelles, des ensembles précis de ressources et de services de données peuvent être configurés et contrôlés de manière indépendante pour chaque VM.

Le plan de données virtuelles VMware est mis en œuvre via :

Plan de contrôle axé sur des règles

Dans le modèle SDS de VMware, le plan de contrôle sert de pont entre les applications et l’infrastructure, offrant une gestion et une automatisation standardisées sur les différents niveaux de stockage. Grâce au SDS, les classes de service de stockage deviennent des entités logiques gérées entièrement par logiciel et appliquées selon des règles. L’automatisation axée sur des règles simplifie le provisionnement à l’échelle, permet un contrôle dynamique sur les différents niveaux de service pour chaque VM et garantit la conformité pendant tout le cycle de vie de l’application.

Le plan de contrôle axé sur des règles peut être programmé via des API publiques utilisées pour contrôler les règles via des outils de scripts et d’automatisation de Cloud. Les utilisateurs des applications peuvent alors utiliser les ressources de stockage en libre-service.

Le plan de contrôle axé sur des règles VMware est mis en œuvre via :

Relevez vos défis informatiques avec un Software-Defined Data Center

Obtenez les résultats informatiques dont vous avez besoin : renforcement de la sécurité, disponibilité, service plus rapide et baisse des coûts avec un Software-Defined Data Center.
Découvrez nos débouchés informatiques