La mobilité d’entreprise à tous prix : 1 DSI sur 2 prêt à compromettre la sécurité des données face à la pression des salariés

 

Une nouvelle enquête de VMware montre que les responsables informatiques se retrouvent contraints d’enfreindre leurs stratégies de sécurité afin de favoriser la mobilité en entreprise

FRANCE, Paris, le 8 août 2016 — VMware, Inc. (NYSE : VMW), leader mondial des infrastructures Cloud et de la mobilité d’entreprise, publie les résultats d’une nouvelle enquête révélant que plus de la moitié (52 %) des responsables informatiques en France subit une pression telle pour accroître la mobilité d’entreprise qu’ils sont prêts à prendre des risques inconsidérés vis-à-vis de la sécurité des données de leur organisation. Une courte majorité (51 %) d’entre eux estime que les bénéfices de cette mobilité sont plus importants que les risques de sécurité encourus tels que la fuite des données. Les résultats révèlent l’état d’urgence dans lequel se trouvent les entreprises européennes cherchant à mener leur transformation numérique pour prendre l’ascendant sur la concurrence.
Les sociétés subissent une pression croissante les incitant à innover et à transformer leur façon de travailler. Selon les résultats de cette enquête menée par le cabinet d’études de marché Vanson Bourne pour le compte de VMware, près de la moitié (49 %) des responsables informatiques en France (contre 66% en Europe) déclare faire face à des salariés exigeant plus de mobilité. En outre, près d’un quart d’entre eux (24 %) considère que le manque de mobilité des salariés freine leur productivité.. Satisfaire cette demande signifie rendre les employés le plus agile possible mais les entreprises doivent trouver une solution pour y parvenir tout en contrôlant les processus de sécurité.

La pression pour augmenter la productivité se ressent à tous les niveaux. Menée auprès de 1 700 responsables informatiques et de 3 500 employés d’entreprise en EMEA, l’enquête révèle que20 % des salariés français contourne fréquemment les stratégies de mobilité de leur entreprise pour plus de productivité. Un tiers (34 % en France) des responsables informatiques affirment faire face à l’exigence des cadres dirigeants d’accéder aux données professionnelles sur leurs propres appareils mobiles même si cela va à l’encontre des stratégies de leur entreprise. Accorder ce type d’accès constitue précisément le cœur du problème : laisser les salariés travailler sur leurs appareils personnels est source d’inquiétude en matière de sécurité pour 36 % d’entre eux. Il s’agit même de la principale source de vulnérabilité aux cyberattaques pour 34 % d’entre eux.

« Transformation numérique et mobilité sont indissociables. Les organisations doivent sans cesse chercher à développer leurs activités et à innover. Elles prennent donc des risques à court terme sur le plan de la sécurité afin de rendre les salariés et les opérations plus agiles», commente Sylvain Cazard, directeur général de VMware France. « La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas nécessaire de faire un compromis entre mobilité et sécurité ; au contraire, l’important est de parvenir à associer les deux. Avec une architecture software-defined, la sécurité peut être intégrée à l’application, au sein du réseau, au niveau de l’utilisateur et du contenu. Les entreprises peuvent ainsi mettre en place un espace de travail numérique sécurisé, donnant aux utilisateurs accès aux données dont ils ont besoin en fonction de leur rôle et quel que soit l’appareil utilisé, et ainsi permettre aux entreprises de devenir mobiles sans compromis sur la sécurité. »

Près d’un tiers (30 % en France) des salariés reconnaît davantage protéger les données présentes sur leurs appareils personnels que sur leur device professionnel. Seuls 40% des salariés mobiles connaissent la politique de sécurité mise en place par leur entreprise. Le risque qu’un salarié enfreigne ces règles sans le savoir est donc bien réel.

« Les équipes informatiques doivent opter pour des solutions qui leur évitent de mettre en péril la sécurité des données», déclare Sylvain Cazard. « Grâce à nos technologies de gestion de la mobilité, les employés peuvent accéder aux données professionnelles dont ils ont besoin quel que soit l’appareil utilisé. Les équipes informatiques disposent dans le même temps d’une visibilité et d’un contrôle complets sur les employés ayant accès à des applications spécifiques, et n’ont plus à faire de compromis pour mettre en place un véritable cadre de mobilité professionnelle. »

À propos de l’enquête
Le cabinet d'études de marché spécialisé Vanson Bourne a interrogé pour cette étude 1 700 décideurs informatiques et 3 500 employés d'entreprises de plus de 1 000 salariés au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, dans les pays nordiques (Suède, Norvège et Danemark), en Russie et au Moyen-Orient (Arabie Saoudite et Émirats Arabes Unis) avec une approche mélangeant appels téléphoniques et questionnaires en ligne au mois de mars 2016.

À propos de VMware
VMware est le leader mondial des infrastructures Cloud et de la mobilité d’entreprise. En s’appuyant sur son expertise de la virtualisation, numéro 1 du marché, VMware propose un nouveau modèle de Systèmes d’Information audacieux, fluide, instantané et sécurisé. Les clients peuvent innover plus vite en développant rapidement leurs applications, en les déployant automatiquement et en les utilisant de façon plus sécurisée. Avec un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars en 2015, VMware compte plus de 500 000 clients et 75 000 partenaires. Basé dans la Silicon Valley, VMware dispose de bureaux partout dans le monde. Pour en savoir plus, consultez son site Web à l’adresse www.vmware.com/fr.

VMware et AirWatch sont des marques déposées ou des marques VMware, Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d’autres juridictions.

Connectez-vous à VMware France : Twitter et le Blog VMware France.

RUMEUR PUBLIQUE
vmware@rumeurpublique.fr

Stéphanie Muthelet
01 55 74 52 28 – stephanie@rumeurpublique.fr

Joachim Martin
01 55 74 52 04 – joachim@rumeurpublique.fr

Agathe Huez
01 55 74 52 24 – agathe@rumeurpublique.fr