Gestionnaire de la protection des données

 

vSphere Data Protection est une solution de sauvegarde et récupération conçue pour les environnements vSphere. Reposant sur EMC Avamar, elle fournit des sauvegardes sur disque sans agent d’images de machine virtuelle. Elle garantit également une protection orientée applications pour les applications Microsoft stratégiques (Exchange, SQL Server, SharePoint, etc.), ainsi qu’une réplication des données de sauvegarde chiffrée, sans surcharge du WAN. vSphere Data Protection est entièrement intégré à vCenter Server  et vSphere Web Client.

Alerte EOA VMware vSphere Data Protection

VMware annonce la fin de la disponibilité de VMware vSphere Data Protection (VDP) dans les futures versions de vSphere. VMware vSphere 6.5 est la dernière version à inclure le produit VDP. Toutes les installations vSphere Data Protection existantes avec contrat de support et abonnement (SnS) actif continueront d’être prises en charge jusqu’à leur date de fin du support général (EOGS). Pour plus d’informations, consultez l’article de la base de connaissances et les FAQ.

Sauvegarde et récupération efficaces

Protégez efficacement les machines virtuelles et les applications stratégiques. Réduisez les fenêtres de sauvegarde et la consommation de stockage pour réduire les coûts d’infrastructure de sauvegarde. Les principales fonctionnalités incluent :

  • Déduplication à longueur variable : permet d’obtenir des taux de déduplication très élevés et de minimiser les besoins en stockage de sauvegarde jusqu’à 75 % par rapport à la déduplication à longueur fixe. La déduplication est effectuée sur l’ensemble des machines virtuelles sauvegardées par la même appliance virtuelle.
  • Sauvegardes orientées applications : permet d’assurer des sauvegardes cohérentes entre les applications et d’effectuer une récupération granulaire. Les sauvegardes au niveau de l’application pour Microsoft Exchange, Microsoft SharePoint et Microsoft SQL Server sont effectuées à l’aide d’un agent client léger.
  • Intégration avec les systèmes EMC Data Domain : améliore la scalabilité en sauvegardant les données sur un système Data Domain ; augmente les performances des sauvegardes grâce au logiciel DD Boost.
  • Vérification automatisée des sauvegardes : permet de tester l’intégrité des sauvegardes via des restaurations planifiées et automatisées de machines virtuelles.

vSphere Data Protection

VDP déployé sous forme d’appliance virtuelle

Récupération rapide et prévisible

Les principales fonctionnalités incluent :

  • Récupération en une seule étape : permet d’accéder facilement aux points de restauration pour une récupération en une seule étape des machines virtuelles via des sauvegardes complètes synthétiques
  • Restauration des blocs modifiés : réduit le délai de récupération par rapport aux restaurations d’images complètes en restaurant uniquement les blocs de machine virtuelle modifiés.
  • Réplication des données de sauvegarde chiffrée, sans surcharge du WAN : garantit que les sauvegardes sont optimisées pour la transmission WAN grâce à la déduplication à longueur variable avec compression et chiffrement.
  • Restauration d’urgence directe sur l’hôte : restaure une machine virtuelle directement sur un hôte vSphere même si vCenter Server est hors ligne.

Facilité d’utilisation

vSphere Data Protection est conçu pour les fonctionnalités de virtualisation et d’administration de la plate-forme vSphere. Rationalisez les opérations de sauvegarde en configurant et en gérant les sauvegardes via vSphere Web Client. Principaux attributs :

  • Appliance virtuelle basée sur Linux : simplifie l’installation et la configuration des sauvegardes.
  • Règles de sauvegarde assistées : attribuent des tâches de sauvegarde à des machines virtuelles individuelles ou à des conteneurs plus importants, tels qu’un cluster ou un pool de ressources, selon des planifications et des règles de rétention spécifiques.
  • Récupération de fichiers en libre-service : permet aux administrateurs du système d’exploitation client de restaurer des fichiers et dossiers individuels.
  • Intégration de vSphere Web Client : assure la gestion des sauvegardes de bout en bout à partir de vSphere Web Client.

Détails techniques 

vSphere Data Protection peut être déployé sur des banques de données Virtual Machine File System (VMFS), Network File System (NFS) et Virtual SAN. La gestion de vSphere Data Protection est assurée par vSphere Web Client. vSphere Data Protection est déployé en tant qu’appliance virtuelle avec quatre processeurs (vCPU) et au moins 4 Go de mémoire, selon la capacité des données de sauvegarde de l’appliance. Plusieurs configurations de capacité de données de sauvegarde sont disponibles, allant de 0,5 To à 8 To par appliance vSphere Data Protection. Les besoins en capacité sont basés sur le nombre de machines virtuelles protégées, les quantités de données, les périodes de rétention des données de sauvegarde et la fréquence de modification des données, qui peuvent varier considérablement.

 

Sauvegarde d’images

vSphere Data Protection (VDP) crée des sauvegardes d’images (machine virtuelle entière). L’appliance VDP communique avec vCenter Server pour prendre un snapshot des fichiers .vmdk d’une machine virtuelle. La déduplication a lieu à l’intérieur de l’appliance VDP. Chaque appliance VDP peut sauvegarder simultanément jusqu’à 8 machines virtuelles si le proxy interne est utilisé, ou jusqu’à 24 machines virtuelles si des proxy externes sont déployés.

Pour créer ou modifier une tâche de sauvegarde, utilisez l’onglet Backup de l’interface vSphere Data Protection dans vSphere Web Client. Vous pouvez également sélectionner des machines virtuelles et des conteneurs à sauvegarder, tels que des Data Centers, clusters ou pools de ressources. Avec les conteneurs, toutes les machines virtuelles existantes au moment de l’exécution de la tâche sont sauvegardées. Les machines virtuelles ajoutées ultérieurement au conteneur sont incluses dans l’exécution suivante de la tâche. De même, celles retirées du conteneur ne sont plus incluses dans les tâches de sauvegarde. Les tâches de sauvegarde peuvent être planifiées tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois. Vous pouvez également exécuter des sauvegardes manuelles.

 

Restauration du suivi des blocs modifiés (CBT)

vSphere Data Protection utilise le suivi des blocs modifiés (CBT) lors des sauvegardes d’images. CBT est également utilisé avec les restaurations d’images dans certains cas pour améliorer la vitesse et les performances. vSphere Data Protection évalue automatiquement la charge de travail entre les deux méthodes de restauration (restauration de tous les blocs ou détermination et restauration des blocs modifiés uniquement) et utilise la méthode la plus efficace.

Les machines virtuelles peuvent être restaurées à un autre emplacement et/ou renommées dans le cadre du processus de restauration. CBT n’est pas utilisé lors de la restauration d’une machine virtuelle vers un autre emplacement.

Création et modification d’une tâche de sauvegarde d’images

Création et modification d’une tâche de sauvegarde

Restauration du suivi des blocs modifiés (CBT)

Sauvegarde et restauration