VMware Mirage 5.1 | 16 septembre 2014

Ces instructions d'utilisation contiennent les rubriques suivantes :

    À propos de VMware Mirage

    VMware Mirage constitue une solution unique pour gérer les postes de travail physiques ou virtuels et les ordinateurs portables. Elle permet non seulement au service informatique de centraliser la gestion, mais également à l'utilisateur final de travailler en local. Lorsque Mirage est installé sur un PC Windows, il centralise une copie virtuelle complète de ce point de terminaison dans le centre de données et en assure la synchronisation. Cette synchronisation consiste à charger les modifications apportées au PC Windows d'un utilisateur dans le centre de données, ainsi qu'à télécharger les modifications réalisées par le service informatique et les appliquer au PC Windows de l'utilisateur. Mirage permet la gestion centrale des images des postes de travail tout en autorisant l'exécution locale sur le point de terminaison de l'utilisateur.

    Nouveautés dans Mirage 5.1

    Mirage 5.1 présente plus de 20 nouvelles fonctionnalités vous permettant d'étendre la gestion des périphériques distants et mobiles. Voici les nouvelles fonctionnalités et améliorations :

    • Les responsables informatiques peuvent contrôler l'utilisation de la bande passante des clients Mirage depuis la console de gestion Mirage. Vous pouvez limiter la bande passante via le sous-réseau ou le site Active Directory.
    • Mirage dispose désormais d'une API qui prend actuellement en charge la centralisation et les cas d'utilisation de migration de SE. Vous pouvez utiliser l'API pour intégrer Mirage à des systèmes tiers, tels que des applications de billetterie ou de support technique. Les partenaires et clients peuvent accéder et intégrer les données et services de Mirage.
    • Vous pouvez désormais installer et configurer le serveur Mirage Gateway en utilisant un portail de configuration Web auto-installé.
    • Les responsables informatiques peuvent générer une panoplie de rapports depuis la console de gestion Web de Mirage. Les rapports fournissent des analyses relatives aux opérations de Mirage. Vous pouvez générer des rapports à la demande ou enregistrer les paramètres de rapport comme modèle, puis générer le rapport en fonction d'un calendrier établi.
    • Vous pouvez provisionner un périphérique avec une couche de base ou des couches d'application en utilisant un seul assistant.
    • Mirage inclut désormais le programme d'amélioration du produit VMware. Lorsque vous rejoignez le programme d'amélioration, les données techniques sont recueillies dans la base de données et les fichiers journaux de Mirage, puis envoyées tous les jours à VMware. Avant d'être envoyées à VMware, les données sont rendues anonymes et chiffrées dans nos systèmes ou serveurs.
    • Vous pouvez dorénavant protéger tous les disques durs en adoptant la stratégie de téléchargement de Mirage.

    Limitations connues de Mirage 5.1

    Les limitations suivantes sont connues dans cette version de Mirage.

    • Mirage prend en charge jusqu'à 1 000 000 fichiers par CVD sur les systèmes 32 bits. Il n'y a pas de limite de fichiers sur les systèmes 64 bits.
    • Les profils utilisateurs locaux sur une machine de référence sont déployés dans une couche de base seulement, en cas de migration vers Windows 7 ou d'un provisionnement de la couche de base. Dans les affectations d'images et mises à jour de couches, seul le profil de l'utilisateur local par défaut est déployé. Les applications qui requièrent la création et l'utilisation de profils d'utilisateurs locaux ne peuvent pas être incluses dans une couche de base ou dans une couche d'application.
    • Lors du processus de restauration de diffusion en continu, les applications ne peuvent pas accéder aux fichiers hors ligne avant le démarrage du service Mirage, ce qui peut nuire à leur fonctionnement normal. Vous pouvez étendre la configuration de restauration minimale pour l'adapter à ces applications spécifiques. Pour plus d'informations, consultez le Guide de l'administrateur de VMware Mirage.
    • Tous les changements apportés au CVD sur le serveur (affectation de la couche de base, changement de stratégie) ne se propagent sur le client que lors de l'intervalle de synchronisation suivant (par défaut, 1 heure, personnalisable par la stratégie). Utilisez l'action Synchroniser le périphérique de la console de gestion Mirage ou l'action Synchroniser maintenant à partir du périphérique du point de terminaison pour forcer la synchronisation.
    • Si le mot de passe du compte de la machine a expiré après une opération de restauration, il se peut que vous ne soyez pas en mesure de vous connecter au domaine. Il s'agit d'un problème connu avec Active Directory et les sauvegardes. Voir http://support.microsoft.com/kb/175468.
    • Mirage nécessite Windows Shadow Copy Provider 1.0 par défaut. Utilisez la commande line: vssadmin list providerspour afficher les fournisseurs VSS installés sur l'ordinateur.
    • Mirage ne prend pas en charge l'option Changement rapide d'utilisateur de Windows. Vous devez la désactiver sur le point de terminaison et les machines de référence avant la capture d'une couche de base.
    • Mirage ne charge et ne stocke que le flux NTFS principal d'un fichier. Tous les autres flux ne sont ni chargés ni restaurés à partir d'un CVD.
    • Les modifications apportées à un fichier .pstsont chargées à partir du point de terminaison dans le CVD une fois par jour. Pour garantir le téléchargement du fichier .pstvers le CVD avant d'effectuer une opération de restauration d'un CVD vers un nouveau matériel, tapez des zéros dans la valeur LastFullUploadTicks dans le registre :
      HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Wanova\Mirage Desktop Service\LastFullUploadTicks = 00 00 00 00 00 00 00 00
      et cliquez sur Synchroniser maintenant.
    • Mirage ne prend pas en charge l'application d'une couche de base à un point de terminaison qui supprime ou installe le logiciel antivirus Kaspersky. Pour plus de détails et pour obtenir une solution, reportez-vous à l'article http://kb.vmware.com/kb/2048424.
    • Lors de la restauration d'un CVD pour lequel Sophos SafeGuard Encryption n'est pas installé sur une machine disposant de SafeGuard, la procédure de restauration peut échouer. Pour plus de détails et pour obtenir une solution, reportez-vous à l'article http://kb.vmware.com/kb/2081607.
    • Si vous travaillez avec plusieurs volumes, notez ce qui suit :
      • Le contenu des lecteurs non fixes (mappages réseau, périphériques volatils tels que les clés USB Disk-on-key) n'est pas chargé sur le serveur.
      • Lors de l'affectation d'une couche de base ou d'une couche d'application au point de terminaison, les lettres des lecteurs fixes de Windows sur ce point de terminaison doivent être identiques à celles de la machine de référence à partir de laquelle la couche de base ou la couche d'application a été capturée. (Par exemple, C:ne peut pas être défini sur un CVD et D:sur une couche de base.)
      • Par défaut, seul le volume système est chargé dans le CVD. Vous pouvez ajouter des lettres de lecteur de volume à la stratégie de chargement pour charger des volumes supplémentaires.
    • Actuellement, la superposition de base et la superposition d'applications ne prennent pas en charge SQL Express ou SQL Server.
    • Lorsque vous revenez à Windows XP après une migration de système d'exploitation de Windows XP vers Windows 7, les paramètres 802.1X risquent de ne pas être préservés.
    • Mirage prend uniquement en charge la diffusion d'une suite Microsoft Office complète vers les points de terminaison sur lesquels une suite Microsoft Office n'est pas déjà installée.
    • Mirage ne prend pas en charge la diffusion de deux suites Microsoft Office complètes vers des couches différentes.
    • Les points de restauration du système Windows ne fonctionnent pas sur les machines sur lesquelles Mirage est installé.
    • Mirage ne prend pas en charge les scénarios de migration de système d'exploitation sur place dans les machines sur lesquelles McAfee Endpoint Encryption est activé.

    Problèmes résolus dans cette version

    Les problèmes suivants ont été résolus depuis la dernière version de Mirage.

    • Des fuites de mémoire se produisent à la suite d'échecs répétés d'opérations de restauration et de migration.
    • Une procédure de téléchargement risque d'échouer lorsque Mirage crée des éléments du système de fichier avec un chemin d'accès contenant plus de 256 caractères.
    • Si un périphérique se déconnecte du réseau alors que Mirage exécute une procédure de téléchargement forcé, cette dernière ne peut pas être relancée. La procédure de téléchargement redémarre.
    • Exceptionnellement, lorsqu'une machine ne parvient pas à lire le manifeste du serveur, elle risque d'adopter l'état Restauration en attente.
    • Lorsque vous effectuez une procédure de mise à jour de la couche de base, les paramètres de View Agent ne sont pas conservés.
    • Lorsque vous migrez une machine avec un chemin d'accès au dossier Windows non défini par défaut, par exemple C:\winNT, la migration du profil d'utilisateur échoue.
    • Dans les scénarios ne dépendant pas de la diffusion en continu, le pilote de Mirage bloque l'accès à tous les fichiers hors ligne jusqu'au redémarrage du service Mirage.
    • La session de l'utilisateur du gestionnaire Web de Mirage risque de ne pas être révoquée si une exception de sécurité se produit.
    • Après avoir provisionné Windows 7 sur un client Windows 8.1, les pilotes et périphériques audio non signés risquent de ne pas fonctionner.
    • Le service de poste de travail de Mirage pourrait afficher un message d'avertissement avant l'arrêt.
    • Lorsque certains fichiers manquent à la machine de référence, l'outil de préparation de la migration risque d'échouer.
    • Lorsque vous accédez à l'historique du CVD relatif à une machine sans nom, un message d'erreur interne risque de s'afficher.
    • Exceptionnellement, lorsque vous attribuez une couche d'application après la centralisation avec une couche de base, un message d'erreur interne risque de s'afficher.
    • Après avoir effectué une migration ou une procédure de provisionnement de couche, le moniteur de fiabilité de Windows n'affiche aucune information.
    • Le programme d'installation du gestionnaire Web de Mirage ne parvient pas à mettre à niveau Mirage 4.4 vers Mirage 5.0 du fait de problèmes de certificat.
    • Exceptionnellement, si vous annulez une procédure de mise à jour de couche de base, le client risque d'adopter l'état de défaillance.
    • Le client risque d'adopter l'état de défaillance lors de l'analyse d'un lecteur protégé non formaté.
    • Les configurations IPV6 ne sont pas généralisées au cours des scénarios de provisionnement ou de migration de SE.
    • Lorsque le chemin d'accès d'un fichier sur stockage Isilon contient plus de 256 caractères, la procédure d'intégrité du CVD risque d'échouer.

    Problèmes connus dans Mirage 5.1

    Les problèmes connus suivants affectent la version 5.1 de Mirage.

    • Après l'application d'une couche de base Windows 8.1 avec un ID produit Windows différent de celui du CVD, l'attribution du CVD à un périphérique matériel différent risque d'entraîner le dysfonctionnement des applications Windows Store installées par l'utilisateur. Si vous cliquez sur Réparer lorsque vous essayez de lancer des applications Windows Store, leur réparation risque d'échouer.

    • Solution : Réinstallez les applications Windows Store installées par l'utilisateur qui ne fonctionnent pas.
    • Lorsque vous effectuez une migration en place de Windows 8, l'antivirus McAfee risque d'empêcher Mirage de définir les droits d'accès adéquats sur les répertoires. Vous risquez de ne pas pouvoir créer ou modifier des fichiers.
      Solution : Avant de commencer la migration du système d'exploitation, désactivez la protection d'accès de McAfee. Pour plus d'informations, consultez http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?language=en_US&cmd=displayKC&externalId=2052489
    • Lors de la mise à jour d'une couche de base ou d'une couche d'application, les paramètres d'alimentation risquent d'être reconfigurés selon les paramètres d'alimentation de la machine de référence.
      Solution : Ajoutez l'exclusion HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Power\User\PowerSchemes\ActivePowerSchemeaux règles de l'image de base.
    • Après l'exécution d'une migration de système d'exploitation, si vous essayez de revenir à l'image précédente du système d'exploitation, la migration risque d'échouer en raison du manque d'espace disque disponible. Mirage n'occupe pas l'espace local du disque pour les fichiers locaux identiques aux fichiers de l'image du CVD rétabli partageant le même chemin d'accès.
      Solution : Vérifiez que l'espace disque disponible est supérieur à la taille de la précédente image du SE. Vous pouvez exécuter l'utilitaire de nettoyage de disque et supprimer les installations Windows pour gagner de l'espace.
    • Lors de la migration de Windows 7 avec Sophos SafeGuard 5.6 dans la couche de base vers Windows 8.1 avec Sophos SafeGuard 6.1 dans la couche de base, la migration risque d'échouer.
      Solution : Avant de commencer la migration du système d'exploitation, supprimez Sophos SafeGuard 5.6 de la couche de base de Windows 7. Après avoir effectué la migration vers Windows 8.1, installez Sophos SafeGuard 6.1 sur la machine Windows 8.1.
    • Mirage ne détecte pas la compatibilité d'un processeur avec la capacité de veille hybride de Windows 7 et Windows 8.1. Lors de la migration du système d'exploitation de Windows 7 à Windows 8.1, la fonction de veille hybride risque de ne pas fonctionner.
      Solution : Avant de capturer les couches de base pour la migration du système d'exploitation, désactivez la veille hybride sur la machine de référence.
    • Lorsque vous essayez d'installer un système d'exploitation à l'aide d'une clé USB de démarrage Mirage configurée pour Windows 8.1 U1, l'installation risque d'échouer.
      Solution : Lorsque vous configurez la clé USB de démarrage Mirage pour Windows 8.1, n'utilisez pas Update 1.
    • Exceptionnellement, le mécanisme de protection de l'accès McAfee risque de bloquer les opérations de Mirage, comme le téléchargement de couches de base, la migration de système d'exploitation, le provisionnement, etc.
      Solution : Excluez le service Mirage des produits de sécurité.
    • Lorsque vous disposez d'un point de terminaison sur lequel Symantec Endpoint Protection (SEP) version 12.1.671.4971 est installé et que vous migrez de Windows XP vers Windows 7, la migration peut échouer.
      Solution : Avant de démarrer la procédure de migration, désinstallez SEP ou procédez à une mise à niveau vers une version plus récente de SEP.
    • Si vous effectuez une mise à jour de couche de base ou de couche d'application qui supprime une application de navigateur Web qu'un utilisateur final a spécifiée comme son navigateur Web par défaut, l'utilisateur final peut recevoir un message d'erreur lors de l'ouverture de sites Web ou de fichiers HTML.
      Solution : Conseillez à l'utilisateur final de réinstaller le navigateur Web ou de sélectionner un autre navigateur Web par défaut.
    • Lorsqu'une procédure de couche est à l'origine de la présence de plusieurs versions de Microsoft Visio sur une même machine, la fenêtre de configuration de Microsoft Office risque de s'afficher sur la machine d'un utilisateur final à l'ouverture de Microsoft Visio.
      Solution : Ce problème a été identifié sur Microsoft Office. Consultez http://support.microsoft.com/kb/298947 et http://support.microsoft.com/kb/314392.
    • Lorsque vous effectuez une procédure de couche comprenant Microsoft Office, si vous ouvrez une application Microsoft Office avant que la phase « Exécution de la mise à jour » soit terminée, la fenêtre de configuration de Microsoft Office risque de s'afficher.
      Solution : Attendez que toutes les procédures d'attribution de couche soient terminées avant d'exécuter toute application Microsoft Office.
    • Exceptionnellement, lorsque vous diffusez une couche de base qui inclut un compte Windows Live, certaines opérations sysprep risquent d'échouer.
      Solution : Ne capturez pas de couches de base qui incluent un compte Windows Live. Si vous diffusez une couche de base qui inclut un compte Windows Live et que l'utilisateur rencontre des problèmes, recapturez la couche de base sans le compte Windows Live.
    • Lorsque le serveur Mirage Gateway est déployé dans un sous-réseau différent de celui du serveur de gestion Mirage, et que le serveur de Mirage Gateway est sécurisé par SNAT, vous ne pouvez pas gérer le serveur Mirage Gateway via la console de gestion de Mirage.
      Solution : Il n'y a pas de solution à ce problème.
    • Lorsque vous effectuez une procédure de couche de base, l'adresse IP statique configurée au niveau du point de terminaison n'est pas conservée.
      Solution : Pour conserver l'adresse IP statique configurée au niveau du point de terminaison, procédez comme suit.
      1. 1. Écrivez un script pre-VSS qui utilise « netsh » pour enregistrer les paramètres réseau dans C:\Wanova Volume Information.
      2. 2. Écrivez un script de post-provisionnement qui utilise « netsh » pour importer les paramètres réseau. Exécutez le fichier C:\Program Files\Wanova\Mirage Service\Wanova.Desktop.Control.exe -unlock avant d'accéder à C:\Wanova Volume Information\ et exécuter le fichier C:\Program Files\Wanova\Mirage Service\Wanova.Desktop.Control.exe -lock après avoir accédé à C:\Wanova Volume Information\.