Qu’est-ce qu’un Cloud hybride ?

Un Cloud hybride est un modèle de Cloud Computing qui réunit au moins un Cloud privé et au moins un Cloud public, qui fonctionnent ensemble pour fournir une combinaison flexible de services de Cloud Computing. Le Cloud Computing hybride étend l’infrastructure et les opérations de manière cohérente pour fournir un modèle d’exploitation unique qui gère les charges de travail applicatives sur les deux environnements, ce qui permet une migration transparente des charges de travail du Cloud privé vers ou depuis le Cloud public en fonction des besoins de l’entreprise. 

Les solutions de Cloud hybride offrent un pool de ressources unique et transparent qui prend en charge les stratégies applicatives modernes et les efforts de transformation digitale d’une entreprise. La plupart des entreprises ont adopté une infrastructure de Cloud hybride pour réduire les risques, réduire les coûts informatiques et Cloud, prendre en charge la migration Cloud sans refactoring, consolider les Data Centers et répondre aux pics saisonniers de la demande de calcul et de stockage des ressources. 

Avec VMware Cloud Foundation, soyez prêt à relever tous les défis.

Présentation de la solution de Cloud hybride de VMware

Comment fonctionne le Cloud hybride ?

Les Clouds hybrides utilisent les Clouds publics et privés comme une seule entité combinée où les données et les charges de travail applicatives peuvent se déplacer de manière transparente entre les plates-formes et partager les données entre les charges de travail applicatives. Cela est possible grâce à la virtualisation des données et des charges de travail, à la virtualisation des fonctions réseau (NFV), ou aux VPN, et à la connectivité à un ou plusieurs fournisseurs de Cloud. 

De nombreux avantages du Cloud hybride sont à prendre en compte, notamment :

  • Migration des charges de travail. Migrez les charges de travail rapidement et sans refactoring, à l’aide d’outils et de processus familiers, tout en accédant aux services Cloud natifs à partir du nouvel environnement Cloud. 
  • Faciliter la modernisation des applications. Avec le Cloud hybride, les entreprises peuvent créer et déployer des microservices et des applications basées sur des conteneurs tout en continuant à exploiter des charges de travail basées sur des machines virtuelles sur la même plate-forme Cloud. 
  • Améliorer la scalabilité. L’entreprise peut profiter de l’agilité et de la scalabilité instantanées des fournisseurs de Cloud public en temps quasi réel, tout en utilisant des outils et des processus familiers. 
  • Renforcer les obligations de sécurité et de conformité. Avec le Cloud hybride, des règles sont liées à chaque application, ce qui permet une adoption cohérente partout où les charges de travail sont déployées et gérées. 
  • Réduire la charge de travail informatique. En proposant le libre-service aux développeurs et aux propriétaires d’applications de branche d’activité dans les environnements de Cloud public et sur site, les entreprises peuvent gérer davantage de demandes tout en déchargeant le personnel informatique des tâches répétitives courantes liées à la création de nouvelles VM ou conteneurs 
  • Renforcer la flexibilité. Pour les entreprises ayant un large éventail d’exigences en matière d’applications et de projets stratégiques numériques, le Cloud hybride offre des options pour déterminer où et quand les charges de travail et les données sont déployées, ce qui accélère la réponse informatique à l’évolution des besoins.  
  • Réduire la complexité. Avec un modèle d’exploitation unique pour tous les environnements, le service informatique peut simplifier les opérations pour optimiser la combinaison des dépenses d’investissement et des dépenses d’exploitation, réduire les risques opérationnels et de sécurité et améliorer l’efficacité opérationnelle tout en évitant les silos et les lacunes en matière de compétences.  
  • Prenez en charge les applications existantes et nouvelles sur une plate-forme hybride unique qui fonctionne avec les VM et les charges de travail conteneurisées. 
  • Augmenter l’utilité Cloud. L’infrastructure hybride permet aux entreprises d’améliorer les fonctionnalités Cloud on premise et remplacer les opérations orientées infrastructure en silos par un modèle de services offrant les mêmes services, peu importe l’emplacement de déploiement des applications. 

Qu’est-ce qu’une architecture de Cloud hybride ?

L’architecture hybride regroupe des ressources de Cloud public et privé associées à des outils permettant une gestion et une orchestration communes. Cela permet aux charges de travail et aux données de se déplacer facilement entre les deux environnements en fonction des besoins de l’entreprise. Elle active aussi des fonctions comme le Cloud Bursting, où les charges de travail normalement hébergées on premise ou dans un Cloud privé sont complétées par une infrastructure de Cloud public pour répondre aux pics de demande. 

Qu’est-ce qu’une plate-forme de Cloud hybride ?

Les plates-formes de Cloud hybride sont centrées sur des outils de gestion du Cloud hybride, qui garantissent que les éléments des Clouds public et privé fonctionnent de manière synchronisée pour atteindre les objectifs de l’entreprise. 
Voici quelques-uns des modèles d’orchestration hybrides les plus courants : 

  • Gérés par le client : les solutions de Cloud privé peuvent être déployées dans des environnements on premise et à la périphérie, souvent sous forme d’infrastructure hyperconvergée. De plus en plus d’éléments clés de ces solutions sont disponibles sous forme d’offres SaaS.  
  • Gérés par le fournisseur : les fournisseurs peuvent déployer et gérer des solutions hybrides dans les Data Centers et les environnements à la périphérie, sous la forme d’une solution matérielle et logicielle entièrement hébergée.   
  • Gérés par les partenaires : les solutions de Cloud hybride sont proposées par un large éventail de fournisseurs de Cloud et d’infrastructure hébergée qui offrent une infrastructure et des opérations cohérentes, compatibles avec les solutions de Cloud privé sur site.  
  • Gérés par un fournisseur de Cloud : les fournisseurs de Cloud à grande échelle proposent un portefeuille de services Cloud standard, ainsi que des solutions basées sur une infrastructure et des opérations cohérentes compatibles avec les solutions de Cloud privé. 

Quelle est la différence entre le Cloud hybride et le multicloud ?

Un Cloud hybride comprend à la fois des éléments de Cloud public et privé, avec pour objectif de mettre en place une infrastructure et des opérations cohérentes. Un environnement multicloud comprend plusieurs fournisseurs de Cloud public, qu’ils soient hybrides ou non. Ainsi, l’architecture Cloud peut être hybride sans être multicloud, multicloud sans être hybride, ou à la fois hybride et multicloud. 

Les services informatiques peuvent utiliser le Cloud hybride comme un sous-ensemble d’une stratégie multicloud incluant des environnements différents. Avec le multicloud, les départements informatiques peuvent avoir besoin d’outils et de processus de gestion supplémentaires au-delà de la gestion du Cloud hybride pour garantir des opérations multicloud cohérentes. Une gestion multicloud efficace garantit la visibilité et le contrôle, y compris les coûts, la sécurité et la conformité, sur toutes les combinaisons d’environnements hybrides et multicloud. 

Quels sont les défis liés au Cloud hybride ?

Le défi pour les entreprises qui recherchent le Cloud hybride est de trouver un modèle opérationnel qui simplifie les opérations, réduit la complexité de gestion, permet l’interopérabilité pour améliorer la flexibilité, et répond également aux exigences d’un large éventail d’architectures d’applications et d’objectifs numériques.  
Une solution de Cloud hybride fonctionne mieux lorsqu’un ensemble unique d’outils de gestion, de compétences et de workflows peut s’étendre de manière transparente à l’infrastructure cohérente commune aux environnements sur site, de Cloud public et hébergés.  
Un modèle opérationnel unique permet de relever les défis liés : 

  • À la migration sans refactoring : si les applications sont migrées à partir d’environnements différents, elles demandent un refactoring chronophage et coûteux pendant le processus. Une infrastructure cohérente permet une migration rapide et économique vers le Cloud, et une migration facile sur site si les besoins changent. 
  • Aux charges de travail de VM et de conteneurs : les départements informatiques doivent de plus en plus prendre en charge des architectures d’applications Cloud conteneurisées en plus des machines virtuelles existantes. Un socle de gestion du Cloud hybride doit permettre une gestion intégrée des applications existantes et nouvelles.  
  • À la cohérence de la sécurité et des règles : de nombreuses règles de sécurité sont liées à l’infrastructure sous-jacente. Avec le Cloud hybride, il est important de pouvoir lier les règles de sécurité et de conformité à la charge de travail, afin que les règles puissent être appliquées de manière cohérente partout où les charges de travail sont déployées. 
  • Aux outils et processus cloisonnés : si différents outils et processus sont utilisés pour gérer les applications et l’infrastructure sous-jacente dans divers environnements uniques, de nouveaux silos fonctionnels et des compétences spécialisées peuvent empêcher les entreprises d’atteindre leurs objectifs de Cloud. Un Cloud hybride doit étendre les outils et processus informatiques existants du Data Center au Cloud pour optimiser l’efficacité opérationnelle et éviter d’avoir à former ou à embaucher de nouvelles personnes.  

 

Solutions et produits connexes

Solutions de Cloud hybride

Elles vous permettent de créer et d’exécuter un environnement hybride en vous reposant sur le même socle que vous utilisez actuellement dans votre Data Center.

VMware Cloud Foundation

Plate-forme de Cloud hybride

VMware Cloud on Dell EMC

Cloud hybride entièrement géré fourni en tant que service