Essilor modernise sa vision de l’informatique en virtualisant ses centres de données avec VMWare

Grâce à la seule virtualisation utilisée pour consolider ses quelques 200 serveurs, le numéro un mondial de l’optique ophtalmique escompte un gain net d’exploitation de l’ordre d’un million d’euros

 

Paris, le 5 janvier 2009 —VMware, Inc. (NYSE: VMW), leader mondial des logiciels de virtualisation depuis le poste client jusqu’au datacenter, annonce qu’Essilor a opté pour VMware Virtual Infrastructure afin de moderniser et adapter son architecture informatique pour simplifier ses procédures. Tout en maintenant une performance continue et une haute disponibilité de ses serveurs et de ses applications, Essilor a ainsi pu également réaliser d’importantes économies.

Essilor est le numéro un mondial de l’optique ophtalmique, présent sur les cinq continents au travers de ses 15 sites de production, de ses 270 laboratoires de prescription (finition des verres) et de ses réseaux de distribution. Cotée sur le marché Euronext à Paris, Essilor fait partie de l’indice CAC 40 et emploie plus de 30000 personnes dans le monde pour un chiffre d’affaires 2007 de 2,9 milliards d’euros. Toujours à la pointe de l’innovation, la Direction des Systèmes d’Information groupe Essilor a ainsi très vite été attirée par les avantages de la virtualisation.

A l’origine du projet, la filiale américaine du Groupe Essilor s’était tournée dès 2007 vers la virtualisation de ses machines physiques avec VMware, réalisant ainsi un pilote que le siège social a adopté fin 2007 pour son datacenter français, aux vues de la rentabilité, de la flexibilité et des grandes possibilités d’extension de cet investissement.

Marc Giraud, Directeur Architecture et Systèmes chez Essilor a été le promoteur et directeur de ce projet qui a vu l’entreprise mettre en oeuvre la plate forme VMware et constituer les outils de migration de ses 200 serveurs dans le courant de l’année 2008. En anticipant un ratio de consolidation de 20:1, Essilor ne s’était pas trompé et a même dépassé cet objectif.

Le premier effet notable de ce projet s’est caractérisé non seulement par une réduction de l’espace occupé par ses serveurs chez son hébergeur, avec les économies qui en découlent, mais aussi par la possibilité de recycler un pourcentage important des serveurs rendus disponibles par le processus de virtualisation.

Le déploiement et la maintenance des applications métiers critiques d’Essilor, notamment relatives au cycle de vie de la commande et à l’accompagnement de la chaîne logistique, ont d’autre part été nettement facilitées par cette nouvelle infrastructure, garante d’une conformité sans failles des applications critiques. Depuis, une politique de priorité à la virtualisation pour toute nouvelle application implémentée a été mise en place, privilégiant l’installation de machines virtuelles à des machines physiques pour l’installation de toute nouvelle application.

« La technologie et le savoir-faire de VMware ont pleinement répondu à notre objectif de performance continue et de haute disponibilité de nos serveurs. Qui plus est, l’apport de la virtualisation a engendré un gain net d’exploitation très important et une simplification réelle et tangible des procédures. Nous estimons en outre, que notre investissement sera entièrement amorti en à peine 2 ans » se félicite Marc Giraud, Directeur Architecture et Systèmes chez Essilor.

Essilor dispose de 2 datacenter principaux dans le monde. L’implémentation de la virtualisation au sein du datacenter français est donc une première étape qui devrait voir son homologue américain adopter, dans la continuité, les solutions VMware. De plus, la centaine de laboratoires de recherche et développement (qui comptent entre 5 et 20 serveurs physiques chacun) situés principalement aux Etats-Unis devrait également, à terme, bénéficier d’une infrastructure virtuelle adaptée à leurs besoins et leurs environnements de travail.

« EEssilor a non seulement placé sa confiance dans notre technologie, mais également dans notre approche de la virtualisation des systèmes d’informations. Les gains en termes de coûts d’exploitation, de souplesse d’utilisation et de continuité dans la disponibilité des applications sont éloquents et significatifs du fait que la mise en place une infrastructure virtuelle garantit une gestion plus saine de son système d’information, qui par voie de conséquence, va mieux servir les objectifs commerciaux de l’entreprise » déclare Carlos Escapa, VP pour l’Europe du Sud de VMware, avant de rajouter : « Le contexte d’un grand groupe international comme l’est Essilor nous permet également de constater que l’impact de la virtualisation est global, et de conforter la vision mondiale du marché proposée par VMware».

 

###

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Laurence Delacroix
VMware
Directeur Marketing France
Tél : 01 47 62 79 34

Anthony Rubbo
Agence AxiCom France
Attaché de Presse
Direct: 01 56 02 68 30

Karine Mabille
Agence AxiCom France
Attaché de Presse
Direct: 01 56 02 68 24