Principe de la virtualisation et de la machine virtuelle

La virtualisation est le processus qui consiste à créer une version logicielle (ou virtuelle) d’une entité physique. La virtualisation peut s’appliquer à la machine virtuelle, aux applications, aux serveurs, au stockage et aux réseaux. Il s'agit de la manière la plus efficace de réduire les dépenses informatiques tout en stimulant l’efficacité et la flexibilité des entreprises de toute taille.

(2:57)

Principes de base de la virtualisation

Découvrez le mode de fonctionnement de la virtualisation.

Exploiter la puissance de la virtualisation

Profitez de la diminution des coûts informatiques et de la réduction des interruptions d’activité.

Avantages de la virtualisation

La virtualisation permet d’accroître l’agilité et l’évolutivité de l’infrastructure informatique tout en assurant des économies considérables. Mobilité accrue des charges de travail, optimisation des performances et de la disponibilité, automatisation des opérations : tous ces avantages de la virtualisation simplifient la gestion de l’informatique et réduisent les coûts de possession et d’exploitation. Autres avantages :

  • Réduction des dépenses d’investissement et des coûts d’exploitation :
  • Réduction ou élimination des interruptions de service.
  • Gains de productivité, d’efficacité, de flexibilité et de réactivité du département informatique.
  • Provisionnement plus rapide des applications et des ressources.
  • Continuité et reprise d’activité optimales.
  • Gestion simplifiée du Data Center.
  • Disponibilité d’un véritable Software-Defined Data Center.

Next-Gen Virtualization for Dummies

Découvrez ce que la virtualisation nouvelle génération peut faire pour votre Data Center.

FONCTIONNEMENT

Virtualisation 101

Les départements informatiques se heurtent actuellement aux limitations des serveurs x86, qui sont conçus pour exécuter un seul système d’exploitation et une seule application à la fois. Par conséquent, même les petits Data Centers doivent déployer plusieurs serveurs, chacun fonctionnant à seulement 5 %, voire 15 %, de sa capacité, ce qui est de tous points de vue totalement inefficace.

 

La virtualisation fait appel au logiciel pour simuler l’existence du matériel et créer un système informatique virtuel. Ce modèle permet aux entreprises d’exécuter plusieurs machines virtuelles – et plusieurs systèmes d’exploitation et applications – sur un seul et même serveur. Il se traduit ainsi par des économies d’échelle et des gains d’efficacité.

 

Machine virtuelle

Chaque système informatique virtuel correspond à une « machine virtuelle » (VM), c’est-à-dire à un conteneur de logiciels totalement isolé, et doté d’un système d’exploitation et d’applications. Chaque machine virtuelle est une entité autonome et complètement indépendante. L’installation de plusieurs machines virtuelles sur un ordinateur permet d’exécuter différents systèmes d’exploitation et applications sur un seul et même serveur physique, ou « hôte ».

 

Une fine couche logicielle appelée hyperviseur découple les machines virtuelles de l’hôte et alloue dynamiquement les ressources informatiques aux différentes machines suivant les besoins.

 

Propriétés clés des machines virtuelles

Les caractéristiques des machines virtuelles (détaillées ci-dessous) offrent plusieurs avantages.

 

Partitionnement

  • Exécutez plusieurs systèmes d’exploitation sur une machine physique
  • Répartissez les ressources système entre les machines virtuelles

Isolation

  • Assurez l’isolation des pannes et la protection de la sécurité au niveau matériel
  • Maintenez les performances en déployant des contrôles avancés des ressources

Encapsulation

  • Enregistrez dans des fichiers l’état complet de chaque machine virtuelle
  • Déplacez et copiez des machines virtuelles aussi facilement que des fichiers

Interopérabilité du matériel

  • Provisionnez ou migrez n’importe quelle machine virtuelle vers n’importe quel serveur physique

Les différents types de virtualisation

Virtualisation des serveurs

La virtualisation des serveurs permet d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation sur un même serveur physique et de consolider le matériel ainsi que des machines virtuelles extrêmement efficaces. Principaux avantages :

  • Gain d’efficacité informatique
  • Coûts d’exploitation réduits
  • Déploiement accéléré des charges de travail
  • Amélioration des performances des applications
  • Disponibilité accrue des serveurs
  • Absence de prolifération des serveurs et de complexité

En savoir plus sur vSphere et vSphere with Operations Management

Testez vSphere gratuitement

 

Virtualisation de réseau

Par la reproduction totale d’un réseau physique, la virtualisation de réseau permet aux applications de s’exécuter sur un réseau virtuel comme si c’était un réseau physique, mais avec des avantages opérationnels supérieurs et sans dépendance vis-à-vis du matériel. (La virtualisation de réseau présente les périphériques et services réseau logiques — ports, commutateurs, routeurs, pare-feu, répartiteurs de charge, VPN et autres — aux charges de travail connectées.)

 

En savoir plus sur la virtualisation du réseau avec NSX

Testez NSX gratuitement

 

Virtualisation des postes de travail

Le déploiement de postes de travail sous la forme d’un service géré permet aux départements informatiques de réagir plus rapidement à l’évolution des besoins en matière d’espace de travail et aux nouvelles opportunités. Les applications et les postes de travail virtualisés peuvent également être rapidement et facilement mis à disposition des succursales, des collaborateurs externes et délocalisés, ou encore des travailleurs mobiles utilisant des iPad et tablettes Android.

 

En savoir plus sur la virtualisation des postes de travail avec Horizon

Testez Horizon gratuitement

 

 

Virtualisation et Cloud Computing

Les technologies de virtualisation et de Cloud Computing, qui tiennent toutes deux le haut du pavé, ne sont pas interchangeables. La virtualisation est une solution logicielle qui permet de rendre les environnements informatiques indépendants de l’infrastructure physique, alors que le Cloud Computing est un service déployant des ressources informatiques partagées (logiciels et/ou données) à la demande via Internet. À titre de solutions complémentaires, les entreprises peuvent commencer par virtualiser leurs serveurs, puis passer au Cloud Computing pour bénéficier d’une flexibilité et d’une capacité de libre-service encore accrues.

 

En savoir plus sur nos services Cloud