Qu’est-ce que la scalabilité du Cloud ?


La scalabilité du Cloud fait référence à la capacité d’augmenter ou de réduire la quantité de ressources informatiques selon les besoins pour répondre à l’évolution de la demande. La scalabilité est l’une des caractéristiques du Cloud et le principal moteur de sa popularité croissante auprès des entreprises.  

La capacité de stockage des données, la puissance de traitement et les fonctionnalités réseau peuvent toutes être adaptées via l’infrastructure de Cloud Computing existante. Mieux encore, la mise à l’échelle peut être rapide et facile, généralement avec peu ou pas de perturbations ou d’interruptions. Les fournisseurs de Cloud tiers disposent déjà de toute l’infrastructure en place ; dans le passé, lors de la mise à l’échelle avec une infrastructure physique on premise, le processus pouvait prendre des semaines ou des mois et générer des dépenses considérables.

 

 

 

 

Scalabilité transparente du Data Center au Cloud

Scalabilité transparente du Data Center au Cloud

Télécharger maintenant 

Scalabilité du Cloud et souplesse du Cloud

Les fournisseurs de Cloud peuvent offrir des solutions à la fois souples et scalables. Bien que ces deux termes semblent identiques, la scalabilité et la souplesse du Cloud sont des concepts différents. 

 

La souplesse fait référence à la capacité d'un système à se développer ou à réduire de manière dynamique en réponse à l’évolution des demandes de charge de travail, comme une augmentation soudaine du trafic Web. Un système souple s’adapte automatiquement pour aligner les ressources sur la demande aussi étroitement que possible, en temps réel. Une entreprise confrontée à des charges de travail variables et imprévisibles peut rechercher une solution souple dans le Cloud public.

 

La scalabilité d’un système, comme décrit ci-dessus, fait référence à sa capacité à augmenter la charge de travail avec les ressources matérielles existantes. Une solution scalable permet une croissance stable et à long terme dans un cadre préplanifié, tandis qu’une solution souple s’adapte à des variations plus immédiates et variables de la demande. La souplesse et la scalabilité du Cloud Computing sont deux caractéristiques importantes d’un système, mais la priorité de l’une par rapport à l’autre dépend en partie de la prévisibilité ou de la variabilité des charges de travail au sein de votre entreprise.  

 

 

Pourquoi le Cloud est-il scalable ?

Une architecture de Cloud scalable est le fruit de la virtualisation. Contrairement aux machines physiques dont les ressources et les performances sont relativement définies, les machines virtuelles (VM) sont très flexibles et leur capacité peut être facilement augmentée ou réduite. Elles peuvent être déplacées vers un autre serveur ou hébergées sur plusieurs serveurs à la fois ; les charges de travail et les applications peuvent être transférées vers des VM plus volumineuses selon les besoins. 

 

Les fournisseurs de Cloud tiers disposent également de toutes les vastes ressources matérielles et logicielles déjà en place pour permettre une mise à l’échelle rapide qu’une entreprise individuelle ne pourrait pas réaliser de manière rentable par elle-même.

 

 

Les avantages de la scalabilité du Cloud

Les principaux avantages de la scalabilité du Cloud favorisent l’adoption du Cloud par les entreprises, qu'elles soient grandes ou petites :

 

  • Confort d’utilisation : souvent il suffit de quelques clics aux administrateurs informatiques peuvent pour facilement ajouter d’autres VM disponibles sans délai et personnalisées en fonction des besoins précis d’une organisation. Les équipes informatiques peuvent ainsi gagner un temps précieux. Au lieu de passer des heures et des jours à configurer du matériel physique, les équipes peuvent se concentrer sur d’autres tâches.
  • Flexibilité et rapidité : à mesure que les besoins de l’entreprise évoluent et se développent, avec notamment des pics de demande inattendus, la scalabilité du Cloud permet au service informatique de réagir rapidement. Aujourd’hui, même les plus petites entreprises ont accès à des ressources puissantes qui étaient autrefois prohibitives. Les entreprises ne sont plus contraintes par des équipements obsolètes : elles peuvent mettre à jour leurs systèmes et augmenter la puissance et le stockage en toute simplicité.
  • Économies : grâce à la scalabilité du Cloud, les entreprises peuvent éviter les coûts initiaux liés à l’achat d’équipements coûteux qui pourraient devenir obsolètes en quelques années. Grâce aux fournisseurs de Cloud, ils ne paient que ce qu’ils utilisent et limitent le gaspillage des ressources.
  • Reprise d’activité : avec un Cloud Computing scalable, vous pouvez réduire les coûts de reprise d’activité en éliminant le besoin de créer et de gérer des Data Centers secondaires.

 

 

Quand faire appel à la scalabilité du Cloud

Les entreprises qui réussissent utilisent des business models scalables qui leur permettent de se développer rapidement et de répondre à l’évolution de la demande. C’est la même chose avec leur environnement informatique. Les avantages de la scalabilité du Cloud aident les entreprises à rester agiles et compétitives.

 

La scalabilité est l’un des principaux facteurs de la migration vers le Cloud. Que les demandes de trafic ou de charge de travail augmentent soudainement ou progressivement au fil du temps, une solution Cloud scalable permet aux entreprises de réagir de manière appropriée et rentable pour augmenter le stockage et accroître les performances.

 

 

Comment atteindre la scalabilité du Cloud ?

Les entreprises disposent de nombreuses options pour configurer une solution Cloud personnalisée et scalable via un Cloud public, un Cloud privé ou un Cloud hybride.

 

Il existe deux types de scalabilité de base dans le Cloud Computing : verticale et horizontale. 

 

Avec la scalabilité verticale, qui consiste à augmenter ou diminuer la capacité selon les besoins, vous ajoutez ou soustrayez de la puissance à un serveur Cloud existant en mettant à niveau la mémoire (RAM), le stockage ou la puissance de traitement (CPU). Cela signifie généralement que la mise à l’échelle a une limite supérieure basée sur la capacité du serveur ou de la machine concernée ; une mise à l’échelle au-delà de cette limite nécessite souvent des interruptions de service. 

 

Pour effectuer une mise à l’échelle horizontale, vous ajoutez des ressources, telles que des serveurs, à votre système pour répartir la charge de travail sur les machines, ce qui améliore les performances et la capacité de stockage. La mise à l’échelle horizontale est particulièrement importante pour les entreprises disposant de services à haute disponibilité nécessitant des interruptions de service réduites au minimum.

 

 

Comment déterminer la scalabilité optimale du Cloud ?

L’évolution des besoins de l'entreprise ou l’augmentation de la demande nécessitent souvent des modifications de votre solution Cloud scalable. Mais de combien de stockage, de mémoire et de puissance de traitement avez-vous vraiment besoin ? Allez-vous faire évoluer verticalement ou horizontalement la capacité ?

 

Pour déterminer la taille adéquate de la solution, des tests de performances continus sont essentiels. Les administrateurs informatiques doivent mesurer en permanence des facteurs tels que le temps de réponse, le nombre de requêtes, la charge de CPU et l’utilisation de la mémoire. Les tests de scalabilité mesurent également les performances d’une application et sa capacité à évoluer verticalement ou horizontalement en fonction des demandes des utilisateurs. 

 

L’automatisation contribue également à optimiser la scalabilité du Cloud. Vous pouvez déterminer des seuils d’utilisation qui déclenchent une mise à l’échelle automatique afin qu’il n’y ait aucun effet sur les performances. Vous pouvez également envisager un service ou un outil de gestion de configuration tiers pour vous aider à gérer vos besoins, vos objectifs et votre mise en œuvre en matière de mise à l’échelle.

Scalabilité de VMware Cloud : produits associés, solutions et ressources

VMware Cloud Foundation

VMware Cloud Foundation est une plate-forme de Cloud hybride qui permet de gérer les VM et d’orchestrer les conteneurs. Elle repose sur une infrastructure hyperconvergée (HCI) basée sur l’intégralité de la pile.

Scalabilité du Cloud en un simple clic avec VCF

VMware Cloud Foundation (VCF) fournit une infrastructure Cloud intégrée (calcul, stockage, réseau et sécurité) et des services de gestion du Cloud qui permettent d’exécuter des applications d’entreprise dans des environnements privés et publics.

Qu’est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation est le moyen le plus efficace de réduire les dépenses informatiques tout en stimulant l’efficacité et l’agilité pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. En savoir plus | VMware Inc.

Scalabilité VMware à la demande

Avec les solutions VMware pour la scalabilité du Cloud, vous pouvez exploiter l’infrastructure Cloud pour la reprise d’activité et personnaliser la capacité afin de répondre aux pics de demande. En savoir plus

Horizon 7 on VMware Cloud on AWS

VMware Horizon 7 on VMware Cloud on AWS fournit un Cloud hybride intégré de manière transparente pour les applications et les postes de travail virtuels.

Tant de Clouds : comment les différencier ?

Il existe plusieurs modèles de déploiement de Cloud : public, privé, hybride et multicloud. Comment les distinguer ? Cliquez ici pour en savoir plus.