Qu’est-ce qu’une application virtuelle ?


Les applications virtuelles sont des applications optimisées pour s’exécuter dans un environnement virtuel qui peut être situé on premise ou sur le Cloud. Pour résumer, une application virtuelle s’exécute sur un ordinateur sans avoir besoin de l’installer au préalable. Cela peut être réalisé de plusieurs manières à l’aide de technologies telles que la virtualisation des postes de travail ou la gestion des applications. Il existe des différences fondamentales entre ces approches, mais elles sont souvent utilisées conjointement pour améliorer l’expérience utilisateur et simplifier la gestion.

 

Méthodes de fourniture d’applications virtuelles

Examinons les principales méthodes pour fournir des applications virtuelles, en commençant par la technologie appelée la « virtualisation des postes de travail » :

 

Virtualisation des postes de travail et des applications

Lorsque vous utilisez la virtualisation des postes de travail pour fournir des applications virtuelles, l’application elle-même s’exécute sur un ordinateur situé dans un Data Center qui peut être situé dans un Data Center appartenant à l’entreprise ou chez un fournisseur de Cloud. L’interface utilisateur (UI) de l’application est envoyée à l’aide du réseau, souvent via Internet, à un terminal (parfois appelé « client léger »), où l’utilisateur voit et peut interagir avec l’application comme si elle s’exécutait sur le terminal. De nombreux terminaux peuvent être utilisés, y compris ceux qui fonctionnent sur macOS, Windows, Linux, Android ou iOS. Dans la plupart des cas, il suffit simplement d’un navigateur Web.

 

 

Dans cette approche, l’application peut être considérée comme « virtuelle », car elle ne réside pas sur le terminal. Par ailleurs, la configuration type dans le Data Center est que l’ordinateur sur lequel l’application s’exécute effectivement est généralement une machine virtuelle exécutée sur un hyperviseur.

 

La virtualisation des postes de travail est extrêmement utile pour prendre en charge le personnel à distance. En fournissant uniquement des interfaces utilisateur de postes de travail et d’applications à des terminaux à distance, les entreprises peuvent s’assurer que les données réelles restent dans un Data Center plutôt que sur des terminaux dispersés. Les applications frontales (la partie avec laquelle l’utilisateur interagit) peuvent également être situées géographiquement plus près de leurs back-ends respectifs (la partie où résident les données). Cela augmente les performances et la productivité de l’utilisateur. 

 

 

Création de package d’application

Les applications fournies via des packages d’applications (également appelé la « distribution d’applications », bien que ce terme soit parfois confondu avec les applications fournies via la virtualisation des postes de travail) sont différentes de la virtualisation des postes de travail, car elles s’exécutent sur une machine donnée alors qu’elles ne sont en réalité pas installées lorsque la machine est allumée. Les solutions de gestion des applications utilisent une sorte de « package » pour créer un package autonome constitué des fichiers, d’éléments de registre et de paramètres exécutables ainsi que de tout ce qui est nécessaire au fonctionnement d’une application. Ce package est ensuite affecté à des utilisateurs individuels ou à des machines de sorte que lorsque l’utilisateur se connecte (ou que la machine est allumée), l’application est associée à la machine. Ainsi, l’application fonctionne normalement, bien qu’elle ne soit jamais installée à proprement parler sur un terminal, car le système d’exploitation sous-jacent, et donc l’utilisateur, pensent qu’elle l’est.

 

 

Lorsqu’une application doit être mise à jour, le package d’application est mis à jour une fois plutôt que d’effectuer une mise à jour sur chaque machine. Lorsque les utilisateurs se connectent par la suite, ils obtiennent la dernière version de l’application. Cela simplifie considérablement l’application de correctifs et la mise à jour des applications !

 

Les applications fournies de cette manière peuvent également être isolées du système d’exploitation ou des autres applications sur le terminal. Différentes méthodes sont utilisées pour parvenir à ce résultat. Certaines solutions appliquent une couche de virtualisation entre les applications associées et le système d’exploitation. D’autres utilisent des pilotes de filtre sophistiqués, tandis que certaines plates-formes ne sont pas isolées du tout.

 

Outre la sécurité et l’isolation, les solutions de gestion des applications facilitent la gestion en réduisant le nombre d’images de base à gérer. En conservant uniquement les applications requises par tout le monde dans l’image de base ainsi qu’en gérant et en distribuant de manière centralisée toutes les autres applications sous forme de packages et d’affectations individuels, les administrateurs sont en mesure de corriger et de mettre à jour le système d’exploitation et chaque application plus facilement. 

 

 

Combiner les deux approches

Les deux approches de la virtualisation des applications sont certes utiles, mais une fois combinées, elles peuvent constituer un composant essentiel de toute stratégie de gestion des applications et des postes de travail. Les packages d’applications peuvent être affectés à des postes de travail virtuels et fournis en tant qu’application virtuelle à un client léger ou à un autre terminal à distance. On bénéficie ainsi du meilleur des deux approches : un accès à distance centralisé aux postes de travail virtuels et aux applications avec toute la flexibilité et la simplification de la gestion rendus possibles par la création de packages d’applications. 

 

 

 

Quels sont les avantages des applications virtuelles ?

 

Voici quelques-uns des nombreux avantages qu’offrent les applications virtuelles :

1. La virtualisation des postes de travail et des applications permet d’accéder aux applications à partir de terminaux qui ne seraient pas en mesure d’exécuter une application dans des conditions normales. Prenons l’exemple d’une application Windows utilisée sur un terminal macOS ou Android.

 

2. La fourniture à distance d’applications permet également aux entreprises de prendre en charge les scénarios « Bring Your Own Device (BYOD) », car n’importe quel terminal doté d’un navigateur Web peut accéder aux applications.

 

3. La gestion et la mise à jour simplifiées des applications se traduisent par une réduction de la surcharge du support, car les administrateurs ont uniquement besoin de mettre à jour une seule application virtuelle sur un serveur à distribuer sur les terminaux clients à l’échelle de l’entreprise.

 

4. Réduction de la taille de l’image de base : le système d’exploitation et l’application étant séparés, l’image de base n’est pas aussi grande que si toutes les applications y étaient installées. Cela réduit les coûts de stockage, accélère la gestion des images et réduit le temps consacré par les administrateurs à la gestion des images.

 

5. Portabilité accrue : les applications peuvent être déployées n’importe où en quelques minutes, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent être productifs où qu’ils se trouvent.

 

6. Réduction des dépenses liées aux licences logicielles : les applications virtuelles s’exécutent à la demande, ce qui réduit les dépenses globales liées aux licences logicielles, car elles ne sont pas installées sur tous les terminaux. Étant donné que de nombreux utilisateurs se servent rarement ou jamais d’une application, les outils de gestion des applications peuvent aider à déterminer le nombre adéquat de licences pour chaque application virtuelle.

 

7. Prolongation de la durée de vie des terminaux en les transformant en « clients légers » qui accèdent aux applications et aux postes de travail à distance. 

 

8. Permettre la fourniture de n’importe quelle application Windows à la demande

 

 

Quelle est la différence entre les applications virtuelles et les postes de travail virtuels ?

 

Les applications virtuelles et les postes de travail virtuels simplifient la fourniture d’applications aux collaborateurs et aux utilisateurs, quels que soient le lieu ou le terminal. Comme son nom l’indique, la virtualisation des postes de travail isole le poste de travail entier de l’utilisateur, y compris toutes les applications, du terminal client, qui fonctionne de la même manière qu’un terminal ou un client léger.

Les applications virtuelles désignent quant à elles des applications individuelles qui sont virtualisées. Une entreprise peut évidemment utiliser ces deux méthodes pour atteindre des objectifs commerciaux et informatiques spécifiques.

 

 

La virtualisation des postes de travail diffère de la virtualisation des applications pour plusieurs raisons :

 

La virtualisation des postes de travail consiste à publier l’ensemble de l’environnement de postes de travail à partir des serveurs du Data Center ou d’un fournisseur de Cloud. Les utilisateurs accèdent ainsi à cet environnement de postes de travail à partir d’un terminal connecté au réseau, qu’il soit on premise ou à distance via Internet.

 

La virtualisation des applications désigne la publication d’applications individuelles à partir d’un serveur, avec un accès fourni via un protocole d’affichage à distance ou via la distribution d’applications à la demande. Les mécanismes sous-jacents sont identiques à ceux de la virtualisation des postes de travail, mais au lieu d’envoyer l’intégralité du poste de travail à l’utilisateur, seule l’interface utilisateur de l’application lui est envoyée.

 

Les collaborateurs qui doivent accéder à toutes leurs applications d’entreprise, même lorsqu’ils passent d’un terminal à l’autre, opteront pour la virtualisation des postes de travail. Les applications virtuelles sont plus adaptées aux collaborateurs qui n’ont besoin d’accéder qu’à quelques applications.

 

Les entreprises peuvent utiliser la combinaison de ces deux méthodes pour personnaliser les déploiements d’applications pour tous les collaborateurs en fonction des besoins de chacun.

 

 

Quels sont les cas d’usage d’une application virtuelle ?

 

Travail en mode distribué : la pandémie mondiale de Covid-19 n’a fait qu’accélérer le mouvement de télétravail, qui gagnait du terrain. Les collaborateurs étant de plus en plus dispersés et travaillant à partir de divers terminaux non gérés, la possibilité d’utiliser des applications virtuelles pour prendre en charge le plus large éventail de terminaux est devenue de plus en plus importante.

 

Portabilité et migration : les applications virtuelles facilitent la migration de l’environnement on premise vers le Cloud et simplifient la migration de serveur à serveur et du Cloud au Cloud. Les entreprises peuvent continuer à utiliser les applications Web legacy en virtualisant le client Web nécessaire avec l’application à migrer ou à porter.

 

Réduire les silos/la consolidation des serveurs : plusieurs applications auparavant incompatibles sur la même machine peuvent désormais être exécutées sur un même système, car les applications virtuelles peuvent être packagées ou cloisonnées avec des données de configuration propres à l’utilisateur pour leur permettre de s’exécuter sans interférence.

 

Isolation des applications clientes : les conflits entre les applications des terminaux clients peuvent également être éliminés en isolant les applications les unes des autres et du système d’exploitation sous-jacent dans un fichier exécutable unique qui peut être facilement déployé sur de nombreux terminaux.

 

BYOD et sécurité des postes de travail : le déploiement d’applications virtualisées peut fonctionner comme un PC « verrouillé », tout en permettant aux utilisateurs d’exécuter des programmes et des jeux personnels sans affecter la sécurité des applications ou de l’entreprise.

Produits, solutions et ressources d’application virtuelle VMware

Virtualisation des postes de travail et des applications VMware

La virtualisation des postes de travail et des applications est une technologie logicielle qui publie des postes de travail et applications d’utilisateurs dans un Data Center (on premise ou dans le Cloud).

Présentation et fonctionnement de VMware Horizon

Si vous ne connaissez pas VMware Horizon, nous vous invitons à lire cette présentation non technique.

3 façons dont VMware App Volumes améliore la gestion des applications

Examinez trois fonctionnalités spécifiques à connaître lorsque vous évaluez les outils de gestion des applications dans votre environnement de postes de travail virtuels.

Meilleures pratiques pour les applications publiées et les postes de travail

Découvrez comment optimiser les performances de vos applications RDSH et vos postes de travail en appliquant les meilleures pratiques indiquées dans ce guide.

Plan de contrôle Horizon - Gestion des applications

Découvrez comment App Volumes 4 simplifie la gestion des applications tout en fournissant des informations sur la gestion du cycle de vie des applications.